Lu dans le cadre du partenariat Blog-O-Book et les éditions Buchet - Chastel

jours_toxiques Buchet-Chastel – septembre 2010 – 583 pages

traduit de l'américain par Julie Sibony

Quatrième de couverture :
Cet été-là, Julia Lambert, professeur d'art à New York et artiste peintre, accueille ses parents dans sa petite maison vétuste du Maine, au bord de l'Atlantique.
Elle tient à s'occuper de son père, un ancien neurochirurgien autoritaire, et de sa mère, toujours heureuse et stoïque, qui perd inexorablement la mémoire. Quand Julia apprend de Steven, son fils aîné, que Jack, son cadet, se drogue à l'héroïne, elle s'effondre. Héroïne. Le mot résonne avec incrédulité et angoisse dans cette famille cultivée, tolérante et sans histoire de la bourgeoisie américaine, et rend toxiques ces jours de vacances.
Julia met tout en oeuvre pour arracher son fils, esclave du velours noir que l'enfer de ses veines réclame goulûment, au danger et à une mort certaine. Elle rassemble autour de lui, pour une improbable médiation, outre ses parents et Steven, Wendell, son ex-mari, Harriet, sa soeur complexée, et Ralph, un ancien héroïnomane devenu spécialiste de la désintoxication. Mais en s'invitant avec fracas au coeur d'une famille confrontée pour la première fois à l'addiction, l'héroïne convie aussi le blâme, la rage, la honte, les regrets et ravive d'intimes blessures.
La tragédie de Jack fera voler en éclats les non-dits du cercle familial et révélera les failles de chacun sous les apparences du bonheur. Et s'il est vrai que le bonheur a un prix, pourquoi Jack serait-il le seul à en payer le lourd tribut ?

Auteur : Journaliste et critique littéraire, Roxana Robinson est l'auteur de quatre romans, de plusieurs recueils de nouvelles et d'une biographie de Georgia O'Keeffe. Elle vit à Manhattan et enseigne l'écriture à la New School de New York.

Mon avis : (lu en octobre 2010)
C'est l'histoire d'une famille qui est bouleversée par la toxicomanie d'un fils. Julia est professeur d'histoire de l'art à l'Université, divorcée. C'est l'été, et elle reçoit ses vieux parents Edward et Katharine dans sa petite maison de vacances du Maine. Son fils aîné Steven vient les rejoindre et avoue à sa mère que son jeune frère Jack ne va pas bien, il se drogue à l'héroïne. C'est un choc pour Julia qui veut se battre pour sortir son fils de ce cauchemar. Avec son ex-mari Wendell, elle rassemble la famille autour d'eux pour tenter une médiation et aider Jack à s'en sortir. L'auteur nous donne une description de la dépendance à l'héroïne avec un criant réalisme. Les différents personnages de l'histoire ont chacun leurs caractères, leurs faiblesses et leurs secrets. On découvre les conséquences du mal-être de Jack sur chacun des membres de la famille. Chacun va faire le point sur ses relations qu'ils ont avec les autres membres de la famille. Un livre juste, avec de la douleur et des regrets, mais aussi de l'espoir. Le récit est dur et bouleversant. C'est un roman plein d'émotions qui ne peut pas laisser indifférent.

Merci à Blog-O-Book et aux éditions Buchet - Chastel pour m'avoir permis de découvrir ce livre fort et bouleversant.

Extrait : ici

Livre 19/21 pour le Challenge du 3% littéraire 1pourcent2010