Lu dans le cadre du Challenge Un mot, des titres...
un_mot_des_titres

Le mot : REINE

la_reine_des_pommes la_reine_des_pommes_foliox couv21217104 la_reine_des_pommes_folio87 la_reine_des_pommes_folio la_reine_des_pommes_folio2

Gallimard - 1958 - 249 pages

Folio - 1984 - 

Folio - juin 1987 -

Folio - mai 1999 - 281 pages

traduit par Minnie Danzas

Titre original : The Five Cornered Square, 1958

Quatrième de couverture : 
Jackson est le gars le plus candide d'Harlem, pour ne pas dire demeuré. Et dans le coin, il y a un tas de dégourdis qui commencent par lui étouffer son pognon. Sa petite amie, Imabelle, une fille superbe à la peau couleur de banane, l'entube comme c'est pas permis. Enfin, son frère, qui est bonne sœur dans le civil, cherche aussi à le posséder. Seulement Jackson, lui, c'est un bon chrétien. Y a que la foi qui sauve et il a tout à fait raison de croire aux miracles.

Auteur : Chester Himes est né en 1909 dans le Missouri. Il fait, parallèlement à ses études, le barman, le garçon d'hôtel. Il fréquente assez vite les proxénètes, revend de l'alcool, tient une table de jeu et se fait arrêter lors d'un cambriolage pour avoir braqué un couple de particuliers. Arrivé en prison à 19 ans et sorti à 26, il y a découvert la lecture et devenu un fervent admirateur de Dashiell Hammett. De là son envie de témoigner dans le même style âpre, direct et sans concession de ce qu'il connaissait le mieux, à savoir la dure réalité de la vie des noirs américains. Ce n'est que 30 ans plus tard, en dépit du succès de S'il braille, lâchez-le !, qu'il viendra au roman policier. La reine des pommes voit le jour en moins d'un mois. Ed Cercueil et Fossoyeur, personnages mythiques, sont nés ! Himes est mort en Espagne, à Alicante, le 12 novembre 1984.

Mon avis : (lu en septembre 2013)
J'ai choisi de lire ce livre pour le Challenge Un mot, des titres... avec le mot REINE et en même temps pour ma participation au Mois Américain. Je ne connaissais ni l'auteur ni ce roman policier américain. En me documentant, j'ai appris que c'était le premier roman policier de Chester Himes et que ce titre est devenu un classique du polar.
L'histoire se situe à Harlem dans les années 50. L'auteur met en scène une belle galerie de personnages haut en couleurs. Le premier, c'est Jackson (dit la reine des pommes), il est employé dans les pompes funèbres, c'est quelqu'un de très gentil, trop naïf et fou amoureux de sa belle Imabelle. Il est la victime d'une arnaque grossière : Slim, Jodie et Hankles lui promettent de transformer ses billets de dix dollars en billets de cent... Lors de l'opération, un faux policier débarque et les filous prennent la fuite avec les économies de Jackson. Ce dernier pour se refaire va "emprunter" de l'argent chez son employeur... 

Autre personnage loufoque, Goldy le frère jumeau de Jackson, c'est son opposé, héroïnomane, très débrouillard, il fait l'aumône dans le déguisement de soeur Gabrielle. Il y a également John Fossoyeur et Ed Cercueil un duo d'inspecteurs noirs incorruptibles mais néanmoins violents.
Un roman noir, mêlant des situations drôles et d'autres violentes, les dialogues ont des accents d'Audiard, l'intrigue est pleines de péripéties...

Ce roman de Chester Himes a fait l'objet d'une adaptation cinématographique réalisée en 1991 par Bill Duke, avec notamment Forest Whitaker. 

lrgpic39

En 1979, Georges Wolinski a  également fait une adaptation en bande dessinée du texte de l'auteur. 

reinedezspommescouv

Extrait : (début du livre)
Hank comptait l'argent empilé devant lui. Le gros paquet. Cent cinquante billets tout neufs de dix dollars. Il dévisagea Jackson d'un oeil jaune et froid. 
Tu m'en donnes quinze piles, c'est bien d'accord ? 
Il tenait à mettre les choses au point. Les affaires sont les affaires. 
C'était un individu de petite taille, soigné de sa personne, brun de peau, le teint brouillé, le cheveu rare et aplati. Très "homme d'affaire".
- Exact, répondit Jackson. Quinze cents dollars.
Très "homme d'affaires", lui aussi.
Jackson était un petit personnage gros et noir, aux gencives violettes et aux dents d'un blanc nacré, faites pour le rire. Mais Jackson ne riait pas. Le moment était trop solennel pour s'abandonner à la bonne humeur. Jackson n'avait que vingt-huit ans d'âge, mais, conscient de la gravité de la situation, il semblait avoir vieilli de dix bonnes années.
- Tu veux que je te produise quinze raides, c'est bien ça ? insista Hank.
- C'est ça, répondit Jackson. Quinze mille dollars.
Il aurait voulu donner à sa voix une intonation joviale, mais il avait trop peur. Il sentait sourdre la sueur dans ses courts cheveux crêpelés. Sa face ronde et noire luisait comme une boule de billard.
- Et tu me payes le dix du cent - quinze piles - d'accord ?
- D'accord. Je t'allonge quinze cents dollars pour la peine.
- Et moi, mon fade, il est de cinq pour cent, intervint Jodie. Autrement dit, sept cent cinquante dollars. Ça marche ?

mois_am_ricain
Le Mois Américain

 50__tats
44/50 : Arkansas
enfance de Chester Himes

 Challenge Petit BAC 2013
petit_bac_2013
"Aliment/Boisson"

Challenge Trillers et Polars
 88054471_o
catégorie "Même pas peur" :  7/25