30 janvier 2014

Un léger bruit dans le moteur - Gaet's et Jonathan Munoz

Couv_171583 Physalis - août 2012 - 119 pages

Lauréat du prix du polar SNCF 2013

Quatrième de couverture :
« Je suis un enfant qui tue les gens. »
D'après un roman de Jean-Luc Luciani. 
Dans un village paisible où personne ne s'arrête, un enfant décide de révéler sa vraie nature. Commence alors une série de meurtres...

Auteurs : Originaire de Rouen, Gaet’s est né en 1986. Musicien et amateur de BD, il poursuit des études de médecine puis, faute de les rattraper, décide de partir au Canada. C’est de là-bas qu’il aura l’idée de créer la collection Rock en BD aux éditions Petit à Petit. Beatles, Bob Marley, Nirvana, The Clash ou encore The Doors …toutes ces fabuleuses histoires, devenues légendes, seront scénarisées par Gaet’s. Il adaptera également en bandes dessinées plusieurs contes traditionnels. Préférant s’appuyer sur des œuvres existantes, en leur apportant toute sa technique narrative, que d’écrire de nouvelles fictions, Gaet’s prépare en ce moment l’adaptation de nouvelles œuvres littéraires plus récentes pour divers éditeurs.

Jonathan Munoz, né en 1984 à Pierrelatte, est un scénariste et dessinateur de bande dessinée français. Il a grandi à Avignon. Il a poursuivi ses études de dessin à l'ecole Emile Cohl de Lyon. Il fut Lauréat du Prix du Polar SNCF catégorie Bande Dessinée en 2013.

Mon avis : (lu en janvier 2014)
Cette bande-dessinée est l'adaptation du roman noir de Jean-Luc Luciani. L'histoire se passe dans un village loin de tout où les habitants vivent en autarcie.
 « Je suis un enfant qui tue les gens. », voilà comment se définit l'enfant qui est le narrateur de cette histoire. Il est persuadé d'avoir tué sa mère lors de sa naissance et après le mort de son demi-frère, d'un accident de balançoire, ce petit garçon a décidé de tuer un à un tous les gens du village...
Tout est noir dans cette histoire, y compris le dessin très sombre... 
Nous sommes dans un monde à la Tim Burton, les victimes de ce tueur en culotte courte sont souvent antipathiques et ce meurtrier est cruel mais malgré tout attachant... Le lecteur est happée par l'intrigue.

Une bande dessinée dérangeante mais terriblement réussie !

Extrait : (début de la BD)

 1187_P1 1187_P3

1187_P4   1187_P5

1187_P6 1187_P7

 

Posté par aproposdelivres à 21:11 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,


07 janvier 2014

Dans le ventre des mères - Marin Ledun

Lu en partenariat avec les éditions J'ai Lu

2014-01-02_140434 2014-01-02_133816

J'ai Lu - septembre 2013 - 479 pages

Ombres noires - septembre 2012 - 462 pages

Quatrième de couverture : 
Une explosion anéantit un village ardéchois. Dans un décor apocalyptique, les sauveteurs exhument un charnier. Les cadavres, véritables cobayes humains, ont subi des mutations génétiques. Une femme, Laure Dahan, apparaît dans les décombres. Mais ses jours sont comptés. Sa seule obsession : mettre à l'abri sa fille avant qu'il ne soit trop tard. Pour cela, elle est prête à tout et n'hésite pas à semer la désolation sur son passage. Une course-poursuite s'engage à travers l'Europe entre Laure et Vincent Auger, le commandant en charge de l'enquête. Dans un monde où s'effritent les frontières entre le bien et le mal, il devra choisir son camp.

Auteur : Marin Ledun est né en 1975 à Aubenas, en Ardèche. Traduit dans plusieurs pays, ses romans ont reçu de nombreux prix littéraires comme le trophée 813 du roman noir français et le Grand Prix du roman noir du Festival de Beaune pour Les Visages écrasés ainsi que le Prix mystère de la critique pour La Guerre des Vanités, et le Prix Plume libre pour Modus Operandi.

Mon avis : (lu en janvier 2014)
Entre thriller et livre de science fiction, ce policier est haletant. Une terrible explosion détruit un petit village d’Ardèche. Seule survivante, Laure, infectée par un virus, est en fuite, elle tente de retrouver son père Peter Dahan et sa fille âgée de 9 ans qui lui a été retirée et qu'elle veut protéger. Sur son passage les cadavres se multiplient... 
Vincent  Auger, le commandant en charge de l'enquête, est à sa poursuite. Il est intrigué par cette coupable idéale.  En particulier lorsque sa hiérarchie et l’armée veulent lui retirer l'enquête. Et malgré la dépression de sa femme, Vincent décide de poursuivre l'enquête qui le plongera dans l’horreur de la manipulation génétique...

Une histoire très prenante mêlant la folie meurtrière, et dérives scientifiques. Un livre qui semble très documenté et que je compte prêter à mon fils étudiant en biotechnologie pour tester la crédibilité de la partie scientifique...

Merci à Silvana et aux éditions J'ai Lu pour m'avoir permis de découvrir ce thriller.

Extrait : 

Déjà lu du même auteur :

les_visages_ecrases_p Les visages écrasés 

Challenge Petit Bac 2014
91121022
"Cercle familiale" (2)

Challenge Trillers et Polars
 88054471_o
catégorie "Même pas peur" :  16/25

 

Posté par aproposdelivres à 06:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,