16 septembre 2012

Swap Anniversaire

Joyeux Anniversaire Valérie !

swap_anniversaire_1

Pensez à aller lui souhaiter sur son Blog !

Posté par aproposdelivres à 06:16 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :


25 juillet 2012

Swap Anniversaire

 C'est déjà la dernière étape de notre Swap Anniversaire

swap_anniversaire_x

avec Achille49Aproposdelivres, AnnetteAzilis Hebelit et Missbouquinaix

C'est aujourd'hui l'Anniversaire de Missbouquinaix !

Pour cause de vacances, nous lui avons envoyé avec un peu d'avance nos colis...

Joyeux Anniversaire ! 

Et un grand Merci à Hérisson08, pour l'organisation de ce Swap Anniversaire !

Une expérience vraiment très sympa, cela aura été l'occasion de
découvrir 5 nouveau et nouvelles blogueur et bloggueuses.

 

 

Posté par aproposdelivres à 06:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

04 juillet 2012

Swap 50 états : le colis dévoilé

73358230_p

En parallèle avec le Challenge 50 états 50 billets,
Sofinet a décidé d'organiser le Swap 50 états !
La tentation était grande d'y participer... J'ai été binômée avec Sharon !

Règle pour composer son colis :

- 2 romans dans le thème (auteur américain ou histoire se situant dans un ou plusieurs états américains)
- 1 livre sur les États Unis (voyage, photos, culture, histoire.... au choix de chacun et au gout des swapés !) 
- 1 ou 2 surprises : CD, DVD, mug, papeterie, ... ou  tout ce qui peut vous passer par la tête !
- 1 ou 2 marques pages 
- 1 carte, expliquant éventuellement votre lien, votre gout, voir votre amour pour les USA... 
- Des gourmandises typiques

 

Samedi matin, coup de sonnette à la maison... C'est la factrice qui m'apporte le colis attendu

P1110713_20

APN chargé, je cherche le bon endroit pour ouvrir ce gros paquet !

P1110714_20

Le soleil me permet de m'installer dans le jardin,
mais la rosée m'oblige finalement à quitter l'herbe...

P1110715_20

En regardant de plus près les différents paquets, je vois que Sharon les a numéroté.
J'ai donc suivie les consignes de la carte pour les ouvrir
en voyageant virtuellement à travers les États-Unis :

P1110715_21

1) pour découvrir l'Ohio
2) A la découverte du Middle West
3) un auteur vivant à Philadelphie
4) les 50 états en un seul livre !
5) et 6) des gourmandises...
7) une surprise...
8) une ville mise à l'honneur 


P1110719_30
(cliquer sur la photo pour agrandir)

Voici l'ensemble après le déballage !

Et le détail :

P1110721_30 
(cliquer sur la photo pour agrandir)

Trois romans choisis dans ma LAL avec :
Un pays à l'aube - Dennis Lehane
Dalva - Jim Harrison
Mange prie aime - 
Elizabeth Gilbert

P1110720_30
(cliquer sur la photo pour agrandir)

Entre nature & patchwork
Un tour des USA 

Le livre sur les États-Unis me plaît beaucoup,
c'est à la fois un récit de voyage avec de belles photos, un livre de modèles de patchwork
et un livre de recettes de cuisine typiquement américaine ! 

En préparant ce Swap, j'ai failli craquer et m'offrir ce même livre... 
Sharon, sans le savoir, a fait mon bonheur !  

P1110723_30
(cliquer sur la photo pour agrandir)

Surprise et gourmandises avec :
Un vrai mug isotherme 
du thé aux fruits rouges
et du chocolat noir au caramel  à la pointe de sel

P1110724_30 
(cliquer sur la photo pour agrandir)

3 superbes marque-pages newyorkais à rajouter à ma collection !

Un grand merci à Sharon pour ce superbe colis, 
sans oublier Sofinet pour l'organisation de ce très beau Swap

Et maintenant, allons voir le blog de Sharon et le colis que je lui ai préparé... 
(nous avons eu une idée commune...)

 

xx 

Posté par aproposdelivres à 06:38 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

18 juin 2012

La chambre mortuaire - Jean-Luc Bizien

Lecture Commune 
lecture_commune 

avec Valérie et Karine

la_chambre_mortuaire 10/18 – février 2009 – 428 pages

Quatrième de couverture :
Étrange personnage que le docteur Simon Bloomberg ! Dans son hôtel particulier de la rue Mazarine à la façade presque aveugle, conçu comme une pyramide égyptienne, cet aliéniste au regard pénétrant et à la réputation sulfureuse traite ses patients selon des méthodes avant-gardistes qui font scandale. Lorsque la jeune Anglaise Sarah Englewood entre à son service, elle tombe immédiatement sous le charme de ce scientifique hors du commun, fascinée par le mystère qui l'entoure. Pourquoi ne voit-on jamais sa femme, une archéologue de renom dont les trouvailles encombrent chaque recoin de la maison ? Et pourquoi une des pièces est-elle interdite d'accès ? Tandis qu'une série de meurtres inexpliqués défraient la chronique parisienne, une relation trouble se noue entre l'intrépide Anglaise et l'ombrageux médecin...

Auteur : Né en 1963 à Phnom Penh (Cambodge), Jean-Luc Bizien a vécu une grande partie de son enfance à l'étranger. Il a exercé pendant une quinzaine d'années la double profession d'auteur et d'enseignant avant de se consacrer totalement à l'écriture. Jean-Luc Bizien s'épanouit dans les jeux de rôles et la littérature SF : il a obtenu en 1994 le prix Cassus Belli du meilleur jeu de rôles pour Chimères et a publié de nombreux livres pour la jeunesse, dont une trilogie médiévale parue chez Bayard Jeunesse. En 2002, il a obtenu le prix du roman d'aventures pour La Mort en prime time et le prix Fantastic'Arts pour WonderlandZ. Il est aussi l'auteur du Masque de la bête et de La Muraille (Éditions du Masque) et de Marie Joly, parue aux Éditions Sabine Wespieser.

Mon avis : (lu en mai 2012)
Voilà un livre qui nous emporte à Paris à la fin du XIXème siècle, au départ ce livre m'a fait penser à la série des enquêtes de Victor Legris de Claude Izner puisque l'époque et le lieu sont les mêmes.
Sarah Englewood est une jeune anglaise qui vient  d'arriver à Paris, elle a été engagée comme gouvernante par Simon Bloomberg, un aliéniste. C'est un médecin controversé par ses collègues, ils jugent ses méthodes innovantes dangereuses. Au début du livre, Simon Bloomberg est perturbé par la disparition de sa femme Elzbiéta, égyptologue, elle a quitté la maison sans donner de nouvelles.
Sarah est une très jolie jeune femme curieuse et qui s'intéresse aussi bien au travail de son employeur, qu'aux mystères de cette drôle de maison, elle s'interroge également sur la série de meurtres inexpliqués  vu dans le journal. Et le lecteur va suivre en parallèle ce qui se passe dans la maison de la rue Mazarine et l'enquête difficile du commissaire Desnoyers.
Les deux héros principaux sont complétés par une belle galerie de personnages secondaires comme les employés de maison de l’aliéniste : Ulysse, un géant au grand cœur ; Marceline, la gentille cuisinière, et Jéromine une bonne inquiétante mais aussi les enquêteurs, Léonce Desnoyers et Raoul Mesnard.
La maison de Simon Bloomberg située rue Mazarine est au centre du livre, elle est assez étrange, inspirée des pyramides égyptiennes, elle a été conçue comme  un labyrinthe avec de nombreux couloirs. C'est un lieu austère, décoré de bibelots en tout genre et de trésors archéologiques. Il y a également une cage avec des chimpanzés. Et il s'y passe des choses plutôt troublantes. Malgré les nombreuses descriptions des différentes parties de cette maison, je n'ai pas réussi à m'imaginer son vrai plan...
Un roman policier réussi, l'intrigue est originale et bien construite qui tient le lecteur en haleine jusqu'à la dernière page. J'ai soupçonné de nombreux coupables avant d'avoir la solution de l'auteur...
Il existe une suite à ce livre avec « La Main de Gloire ».

Un Grand Merci à Valérie qui m'a offert ce livre lors du Swap Mettez de la couleur dans votre PAL : le dernier  organisé par elle-même et qui m'a proposée cette lecture commune.

Extrait : (page 21)
Paris est un océan de goudron ce soir.
Au cœur des ténèbres, la Seine s'étire paresseusement, reptile ventru à la formidable musculature. En cette morne soirée, Paris ne vit plus, Paris s'est éteint. Quelques épaves, l'esprit engourdi par l'absinthe ou la drogue, hantent encore ses ruelles. Les plus chanceux atteindront leur domicile sans heurts. Les autres tomberont sous les coups des crocheteurs, ou seront happés par les roues d'un fiacre jaillissant de nulle part. Des chiens trop maigres les regardent passer. Leurs yeux chassieux s'interrogent un instant : faudra-t-il disputer le territoire, défendre les déchets trouvés sur les pavés luisants ? Mais déjà les danseurs de l'aube s'éloignent. Leurs pieds lourds battent le pavé. L'écho va s'amenuisant. Le calme et le silence retombent.
L'ombre est de nouveau maîtresse.

Quelque part au milieu des toits, une étincelle persiste. Son halo pâle révèle le vasistas clos d'une pièce mansardée, étroite et longue. Un réduit fleurant la négligence et la solitude. Sur les lattes fatiguées, qui n'ont pas connu la caresse de la cire depuis des lustres, un matelas est posé. Un large coffre de bois, semblable à ceux qui envahissaient les cabines des capitaines corsaires déverse des vêtements froissés. C'est un capharnaüm chamarré, où de tristes fripes côtoient des habits de spectacle aux couleurs violentes. Les draps défaits de la couche, maculés de larges traces de sueur, auxquelles viennent s'ajouter les témoignages en fleurs rêches sur la toile de plaisirs vécus sous ces combles malodorants, accentuent l'arrière-goût de lassitude planant sur les lieux.

 

  Challenge Objectif PAL Swap
logo_challenge_obj_pal_swap
11/25

Challenge Paris
 camille_pissarro_the_louvre_and_the_seine_from_the_pont

Posté par aproposdelivres à 06:34 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

17 juin 2012

La mort indienne – Karin Fossum

la_mort_indienne la_mort_indienne_ldp

Jean-Claude Lattès – avril 2007 – 390 pages

J'ai Lu – juin 2009 – 347 pages

traduit du norvégien par Alex Fouillet

Titre original : Elskede Poona, 2000

Quatrième de couverture :
Gunder Jomann, célibataire endurci, part en Inde dans l'espoir de rencontrer celle qui deviendra sa femme.
Ce n'est que quelques semaines plus tard que Poona le rejoint en Norvège. Mais le jour de son arrivée, rien ne se passe comme prévu. Le corps mutilé d'une jeune femme est retrouvé près de chez Gunder.
Qui est-elle ? Qui à Elvestad est capable d'une telle inhumanité ?
L'inspecteur Konrad Sejer, lui, sait que chacun est capable du pire.

Auteur : Karin Fossum est une écrivaine norvégienne en 1954 à Sandefjord dans le sud de la Norvège. Elle vit avec ses deux filles à Tyrifjorden dans la région d'Oslo. Elle écrit des poèmes, des romans et des romans policier. Son premier recueil de poésie lui a valu le prix des débutants Tarjei Vesaas en 1974. En 1995, elle se lance dans le roman policier et devient une référence dans le genre. Dans son pays, on la surnomme « la reine du crime » ; ses romans remportent toujours un vif succès et lui valent de nombreuses récompenses. Ses deux premiers romans ont été adaptés en télévision et au cinéma.

Mon avis : (lu en juin 2012)
La mort indienne est la troisième enquête du commissaire Konrad Sejer. Gunder Jomann part en Inde en espérant trouver une femme. A l'étonnement de tout le village d'Elvestad, il revient marié mais pas encore avec sa femme, Poona celle-ci doit venir le rejoindre en Norvège quelque temps plus tard. Mais le jour de son arrivée, Gunder ne peut pas la rejoindre comme prévu à l'aéroport, car sa sœur Marie vient d'avoir un très grave accident de voiture. Gunder envoie donc un taxi chercher Poona. Mais celui-ci revient sans elle. 
Le lendemain, le corps mutilé et sans vie d'une femme d'origine étrangère est retrouvé et l'inspecteur Konrad Sejer est chargé de l'affaire.
Cette histoire met un peu de temps à s'installer avant que l'enquête elle-même ne commence. La fin est également surprenante...
Les personnages sont très fouillés et vraiment très "attachants". Avec ce roman policier norvégien, j'ai découvert une nouvelle auteur que je compte bien lire de nouveau.

Un grand merci à mrs pepys qui m'a offert ce livre lors du Swap Frissons en Noir & Blanc organisé par Canel (il y a déjà 1 an 1/2...)

Extrait : (début du livre)
Le calme est déchiré par des aboiements. La mère lève les yeux de l'évier et observe ce qui se passe à l'extérieur. Le chien pousse des jappements qui montent des profondeurs de sa gorge. Tout son corps noir et musculeux vibre d'enthousiasme.
Le fils apparaît. Il s'extrait de la Golf rouge et lâche un sac bleu sur le sol. Il jette un œil vers la fenêtre, où il aperçoit la silhouette de sa mère. Il s'approche du chien et le détache. L'animal se jette sur lui et le fait basculer, ils se mettent à chahuter dans le sable qui voltige. Le chien grogne, et le fils lui crie des doux noms d'oiseau à l'oreille. De temps à autre, il pousse un cri et donne une bonne gifle sur la truffe du rottweiler. Celui-ci finit par rester couché. Le fils se relève lentement. Il tape son pantalon pour en chasser la terre et la poussière, et jette un nouveau coup d’œil vers la fenêtre. En hésitant, le chien relève et s'immobilise devant lui, tête baissée. Il peut finalement venir lui lécher avec soumission le coin de la bouche. Le fils va ensuite jusqu'à la maison et entre dans la cuisine.
- Doux Jésus, regarde de quoi tu as l'air !
Sa mère regarde le t-shirt bleu. Il est taché de sang. Ses mains sont couvertes d'égratignures. Le chien l'a également griffé au visage.
- Makan ! S'écrie-t-elle avec un renâclement coléreux. Laisse le sac. Je nettoierai plus tard.  

Challenge Voisins, voisines
voisin_voisines2012
Norvège

Défi Scandinavie noire 2012
dc3a9fi_scandinavie_noire

Norvège

 Challenge Viking Lit' 
Viking_Lit

Challenge Thriller 
Challenge_Thriller
 catégorie "Même pas peur" : 18/8

 Challenge Littératures Nordiques
litterature_nordique

Challenge Objectif PAL Swap
logo_challenge_obj_pal_swap
10/37

 

Posté par aproposdelivres à 06:08 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,


16 juin 2012

Swap Mettez de la couleur dans votre PAL : le dernier !

Dans le cadre du Swap Mettez de la couleur dans votre PAL organisé par Valérie
après le Swap Une Vague Bleue, le Swap Encre noire sur page blanche, le Swap Les Vertes Années 
et le Swap Yello(w)range exotic, l'aventure se termine avec le Swap Violet

swap

Les règles : C'est un Swap en binôme.
Chaque colis doit contenir :
un roman dont la couverture contient du  violet/ mauve  ou dont le titre  contient l'une de ces couleurs
un roman écrit par une femme et dont le personnage principal est une femme
un marque-page de la couleur ou sur le thème demandé 
une surprise (si possible surprise ou MP préparé par vos petits doigts) de la couleur ou sur le thème demandé 
une gourmandise de votre choix.     

Pour ce dernier Swap, j'ai la chance d'avoir notre grande organisatrice Valérie comme binôme.
J'ai découvert son blog à l'occasion du premier Swap auquelle je n'ai pas pu participer étant arrivée trop tard pour les inscriptions... et depuis, je viens quotidiennement sur son blog.

Dès 10 mai, Valérie m'annonce que son colis est prêt à être envoyé et mecdemande si j'y vois un inconvénient à ce qu'elle me l'envoit plus tôt... Ma réponse étant positive, elle le poste le soir même et La Poste ayant également assurée, je reçois le colis 2 jours après...

P1110665_20Un très gros colis que j'ai eu du mal à extraire de ma boîte aux lettres

P1110666_20

P1110668_20
L'ensemble des paquets avant ouverture avec des petits mots indices 

P1110672_30
Après ouverture : 
Un superbe SLAT et sa trousse assortie 
des gaufrettes à la violette 

P1110678_20

1 adorable mug typiquement british et son couvercle
que j'ai trouvé après coup dans l'emballage 
1 jolie carte mauve

3 marque-pages magnétiques venant de Grande-Bretagne
1 mignon marque-page brodé à mon prénom 
1 marque-page lavande et une gentille carte

et 3 livres :

P1110675_20
En un monde parfait - Laura Kasischke 
La chambre mortuaire - Jean-Luc Bizien
Le treizième conte – Diane Setterfield 

Encore de nouvelles surprise dans la trousse :

P1110676_20
quelques sachets de thé violet
un joli petit carnet
3 feutres (violet, rose, turquoise) 
1 porte-clé poupée russe
1 oeuf en chocolat 

P1110680_20
mes surprises préférées ! ! ! 

Un très Grand MERCI à Valérie pour ce très beau colis, 
et pour l'organisation parfaite de tous ces Swaps Mettez de la couleur dans votre PAL

Après ce colis très en avance sur le timing prévu, je n'ai pas traîné à terminer le mien et devancé un peu la date d'envoi prévu. Allons maintenant découvrir, le colis violet que j'ai préparé avec beaucoup de plaisir pour Valérie

Posté par aproposdelivres à 06:36 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

13 mai 2012

Quand vous lirez ce livre... - Sally Nicholls

quand_vous_lirez_ce_livre_fn quand_vous_lirez_ce_livre_pj quand_vous_lirez_ce_livre_p

Fleuve Noir - octobre 2008 – 272 pages

Pocket jeunesse - - octobre 2008 – 272 pages

Pocket – août 2010 – 242 pages

traduit de l'anglais par Xavier d'Almeida

Titre original : Ways to live forever, 2008

Quatrième de couverture :
Sam aime les dirigeables, les loups et le jeu Warhammer. Il veut être scientifique quand il sera grand. Sain est un garçon de 11 ans comme les autres. Ou presque. Car Sam a une leucémie. Alors pour savourer chaque moment de son existence, il décide d'écrire un livre. Un journal intime dans lequel il raconte son quotidien et dresse la liste des huit choses qu'il veut faire. Huit rêves à réaliser absolument avant que la maladie ne gagne la partie. Huit souhaits extravagants qui retiennent le jeune garçon sur le chemin de la vie...

Auteur : Sally Nicholls est née à Stockton, en Angleterre. Après une licence de lettre et philosophie, elle obtient une maîtrise en littérature jeunesse à l'université de Bath, où elle remporte le prix de l'écrivain le plus prometteur. Sally a 23 ans.

Mon avis : (lu en mai 2012)
Sam a 11 ans, il est atteint d'une leucémie et se bat contre sa maladie. Un jour, sa professeur lui propose ainsi qu'à son ami Félix d'écrire un livre sur lui, sur sa vie. Sam se prend au jeu et décide d'écrire son journal. Il y note des questions, des listes et des histoires vraies... C'est son histoire.

Parmi ces listes, Sam fait celle de 8 choses à faire avant de mourir : 

« 1 – Devenir un scientifique célèbre
2 – Battre un record du monde. Pas un record sportif, bien sûr, un record inutile et un peu idiot.
3 – Regarder tous les films d'horreur que je n'ai pas droit de voir. Ceux interdits aux moins de 16 ans, et même ceux interdits aux moins de 18 ans.
4 – Monter et descendre les escalators à l'envers.
5 – Voir un fantôme.
6 – Etre adolescent et faire ce que font tous les adolescents comme boire des bières, fumer et avoir une copine.
7 – Conduire un dirigeable
8 – Monter dans une navette spatiale et regarder la Terre depuis l'espace. »

Avec l'aide de son ami Félix, de sa professeur, puis de ses proches, Sam va tenter de réaliser quelques uns de ses vœux.
Une très belle histoire touchante sur l'amitié, la maladie, la mort. Le sujet est délicat mais il est abordé avec beaucoup de justesse, de sensibilité et même de l'humour.
Sam est un petit garçon merveilleux, extrêmement touchant et courageux. L'émotion est présente à chaque page et j'avoue avoir versé souvent des larmes...

Un Grand Merci à Hérisson08 qui m'a offert ce livre lors du Swap Encre noire sur page blanche organisé par Valérie 

Extrait : (début du livre)
Je m'appelle Sam.
J'ai 11 ans.
Je collectionne les histoires et les objets incroyables.
J'ai une leucémie.
Quand vous lirez ce livre, je ne serai peut-être plus là.

Le 7 Janvier
Un livre sur nous

Aujourd'hui, c'était notre premier jour d'école depuis les vacances de Noël. On n'a classe que trois jours par semaine : le lundi, le mercredi et le vendredi, dans le salon. Et nous sommes seulement deux élèves : Félix et moi. Félix ne voit pas pourquoi il devrait apprendre quoi que ce soit.
La première fois qu'il est arrivé chez moi, il a demandé : «À quoi ça sert d'être malade si on doit quand même apprendre les maths ?» Mademoiselle Willis, notre professeur, n'a rien dit. Si Félix ne veut pas travailler, elle n'en fait pas toute une histoire. Elle le laisse tranquille, affalé sur sa chaise à critiquer ce que je suis en train de faire :
«C'est pas comme ça qu'on écrit "ammonium" ! J'ai jamais vu "ammonium" écrit comme ça dans mon école ! »
« Il y a bien une planète qui s'appelle Hercule, n'est-ce pas, Mademoiselle Willis ? »
« Mais pourquoi est-ce que tu fais ça, Sam ? »
De toute façon, si Félix vient à l'école, c'est seulement pour me voir et pour laisser souffler sa mère.
Ces derniers temps, Mademoiselle Willis a cherché un truc pour l'intéresser. Vous voyez le genre : elle nous fait construire des volcans qui ont de vraies éruptions, elle nous apprend à cuisiner comme les Romains ou à faire du feu avec une loupe. Il n'y a que Maman qui n'a pas trop aimé ce dernier TP parce qu'on avait accidentellement fait un trou de brûlure dans la table du salon. Enfin... c'était un accident un peu volontaire...
Pourtant, aujourd'hui, Mademoiselle Willis nous a seulement proposé : « Et si on écrivait un peu ? » Alors on a tous les deux râlé, parce qu'on espérait avoir au moins droit à du feu ou mieux, à une nouvelle explosion. Mais elle a insisté : « Allons, un petit effort. J'ai pensé que vous pourriez écrire quelques choses sur vous. Je sais que vous aimez lire tous les deux. »
Félix a levé les yeux. Il était en train de jouer avec deux de mes figurines d'orcs du jeu Warhammer. Il les faisait combattre l'une contre l'autre en grognant « Grrrrah. »
Et il a répondu : « C'est qu'il n'y a rien d'autre à faire à l'hôpital. »
Félix et moi, on est des experts de l'hôpital. C'est là qu'on s'est rencontrés l'année dernière.  

 Challenge Objectif PAL Swap
logo_challenge_obj_pal_swap
8/25

Challenge Voisins, voisines
voisin_voisines2012
Grande-Bretagne

Lu dans le cadre du Challenge Petit BAC 2012
logo_Petit_BAC_2012
"Objet"

Challenge le nez dans les livres
challenge_le_nez_dans_les_livres

La reine des lectrices 8/6

Challenge God Save The Livre
 Challenge_anglais

Lu dans le cadre du Challenge Défi Premier roman
d_fi_du_1er_roman

star_4

Posté par aproposdelivres à 11:37 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 mai 2012

Les revenants – Laura Kasischke

Lecture Commune 
lecture_commune 
avec Enna et Mrs B

les_revenants Christian Bourgeois éditions – septembre 2011 – 587 pages

traduit de l'anglais (États-Unis) par Éric Chédaille

Titre original : The Raising, 2011

Quatrième couverture :
« Les Revenants est une perle rare: un roman littéraire servi par une prose splendide, aussi efficace que les grandes fresques que l'on dévore d'une traite, un défilé de créatures et de situations angoissantes. C'est comme si Les raisins de la colère avaient été réécrits par H.P. Lovecraft. » Chicago Tribune

« L'écriture de Kasischke agit comme celle d'un bon poème : elle nous laisse entrevoir la possibilité d'un autre monde et nous y transporte... Ses mots nous projettent sur une autre facette de l'existence, tout en reflets. » New York Times Book Review

« La menace plane sur chacune de ses histoires, sans que l'issue soit jamais celle que l'on pressentait. À coups de symboles discrets, de descriptions à l'acuité troublante, Laura Kasischke épand du rouge sang sur la blancheur immaculée des apparences, et la tension monte, sans que l'on puisse jamais la conjurer. » Sabine Audrerie, La Croix

Auteur : Laura Kasischke a étudié à l'Université du Michigan, elle a gagné de nombreux prix littéraires pour ses ouvrages de poésie ainsi que le Hopwood Awards ; elle a également reçu la Bourse MacDowell.
Ses romans La Vie devant ses yeux et A suspicious river ont été adaptés au cinéma. 
Elle vit dans le Michigan, et enseigne l'art du roman au collège de Ann Arbor.  

Mon avis : (lu en avril 2012)
J'ai reçu ce livre offert par Sophie lors du Swap Yello(w)range exotic organisé par  Valérie et celle-ci ayant offert ce même livre à Enna lors de l'inoubliable Swap Eros & Thanatos organisé par Canel... Une lecture commune s'imposait !
Cette histoire se déroule sur le campus universitaire de Godwin Honors Hall dans le Michigan. Nicole Werner, une étudiante, est morte dans un accident de voiture alors que son petit ami Craig était au volant.
Un an après ce drame, Craig revient à l’Université, il est tenu responsable de cet accident mais faute de preuves, il n’a pas été condamné. Malgré cela, Craig est toujours perturbé et fragile, il n’arrive plus à se souvenir du moment du drame et par moment il a l’impression de voir le fantôme de Nicole.
Dès le début du livre, le lecteur découvre de nombreux personnages dont les portraits que nous présente Laura Kasischke vont évoluer durant le l’histoire, ils sont tous plus ou moins liés et nous le découvrirons peu à peu au fil des pages. Il y a Perry, un garçon sympathique, le camarade de chambre de Craig, venant du même lycée que Nicole. Shelly qui travaille au département musique de l'université. Elle est la première arrivée sur l'accident de voiture, elle a appelé les secours mais son témoignage ne correspond pas à la version officielle rapportée dans la presse. Mira est une jeune professeure d'anthropologie dont la spécialité est la mort. Josie était la camarade de chambre de Nicole, en plus de ses cours, elle travaille quelques heures pour Shelly.
L'originalité de ce livre est dans sa construction, ce sont de courts chapitres qui ne suivent pas un ordre chronologique, l'auteure passe d'un personnage à l'autre avant ou après le drame, l'intrigue se construit donc à la manière d'un puzzle. Laura Kasischke « ballade » le lecteur, les personnages cachent leur vraie nature, de nombreuses pistes s'offrent à nous... Nous découvrons l'univers spécial des communautés universitaires américaines, des bizutages...
On imagine assez facilement une adaptation cinématographique de ce livre.
J’ai lu ce livre en deux jours de vacances et j’avais vraiment du mal à le lâcher. J'ai vraiment été conquise par ce livre et cette auteure que je ne connaissais pas et dont je compte découvrir d'autres livres.

Un grand Merci à Sophie qui m'a offert ce livre lors du Swap Yello(w)range exotic organisé par Valérie

Allons voir maintenant les avis d'Enna et Mrs B.

Extrait : Prologue
La scène de l'accident était exempte de sang et empreinte d'une grande beauté.
Telle fut la première pensée qui vint à l'esprit de Shelly au moment où elle arrêtait sa voiture.
Une grande beauté.
La pleine lune était accrochée dans la ramure humide et nue d'un frêne. L'astre déversait ses rayons sur la fille, dont les cheveux blonds étaient déployés en éventail autour du visage. Elle gisait sur le côté, jambes jointes, genoux fléchis. On eût dit qu'elle avait sauté, peut-être de cet arbre en surplomb ou bien du haut du ciel, pour se poser au sol avec une grâce inconcevable. Sa robe noire était étendue autour d'elle comme une ombre. Le garçon, qui s'était extrait du véhicule accidenté, franchit un fossé rempli d'eau noire pour venir s'agenouiller à côté d'elle.
Il parut sur le point de la prendre dans ses bras. Il lui parlait, il dégageait les cheveux qui lui barraient les yeux, il la regardait. Selon Shelly, il n'avait pas l'air affolé. Il semblait stupéfait et transi d'amour. Il venait de glisser les bras sous elle, pour la serrer contre lui ou la soulever de terre, quand Shelly se ressaisit et actionna le klaxon de sa voiture. Deux fois. Trois fois. Trop loin pour l'entendre même si elle avait crié à tue-tête, il entendit cependant les coups d'avertisseur et releva la tête. Surpris. Désorienté. Comme s'il pensait que la fille et lui étaient les deux dernières créatures sur terre.
Bien qu'il fût fort éloigné de Shelly et séparé d'elle par le fossé rempli d'eau de pluie, il paraissait attendre qu'elle lui dît ce qu'il convenait de faire. Elle y parvint, comme s'ils pouvaient communiquer sans avoir à s'embarrasser de parler. Comme s'ils pouvaient lire dans leurs pensées respectives.
Par la suite, elle repenserait à cela. Peut-être ne lui avait-elle pas parlé du tout, ou bien peut-être avait-elle crié sans s'en rendre compte. Quoi qu'il en soit, elle parvint à lui signifier, posément, afin d'être bien comprise : « Si elle est blessée, il ne faut pas la déplacer. Il faut attendre les secours. »
C'était vraiment la seule chose qu'elle connaissait concernant accidents et blessures. Elle avait été mariée quelques années à un médecin. Ce détail lui était resté en mémoire.
« Les secours ? » interrogea le garçon. Dans le souvenir de Shelly, sa voix était parfaitement audible, toute proche. Comment cela aurait-il été possible ?
« Je les ai appelés, dit-elle. Avec mon portable. Dès que j'ai vu ce qui est arrivé. »
Il eut un hochement de tête. Il avait compris.
« Qu'est-ce qui s'est passé ? demanda-t-il. C'était qui ? Cette voiture tous phares éteints ? Pourquoi est-ce que...
- Je ne sais pas. Vous avez quitté la route.
- À l'aide », dit-il alors - un simple énoncé plutôt qu'une plainte, mais avec un accent à déchirer le cœur. Un nuage passa devant la lune, de sorte que Shelly ne le vit plus.
« Hé ! » appela-t-elle, mais il ne répondit pas.
Elle coupa le moteur, ouvrit sa portière. Ayant ôté ses chaussures, elle s'engagea prudemment dans le fossé.
« J'arrive, lança-t-elle. Restez là où vous êtes. Ne bougez pas votre amie. Ne bougez pas. »
L'eau était d'une tiédeur surprenante. La boue était molle sous la plante de ses pieds. Elle ne glissa qu'une fois, en remontant sur la rive opposée - et ce dut être à cet instant qu'elle se coupa la main sur un morceau de chrome arraché à la voiture accidentée, retournée à trois mètres de là sur la chaussée, ou bien sur un éclat de verre du pare-brise. Elle ne sentit rien sur le moment. Ce n'est qu'après que les deux ambulances furent reparties, sirènes et gyrophares en marche, qu'elle remarqua du sang sur ses mains et comprit que c'était le sien.
Quand elle parvint en haut du talus et arriva auprès des deux jeunes gens, le nuage était passé et elle put les distinguer de nouveau clairement.
Le garçon était maintenant allongé à côté de la fille, un bras passé autour de sa taille, la tête reposant sur la blonde chevelure, et le clair de lune les avait changés en statues.
Deux marbres. Parfaits. Lavés par la pluie. Classiques.
Shelly resta quelques instants à les contempler, ainsi étendus à ses pieds. Elle avait le sentiment d'être tombée par hasard sur quelque chose de très secret, sur elle ne savait quel symbole onirique, un arcane du subconscient subitement révélé, quelque rite sacré nullement destiné à des yeux humains, mais auquel elle eût été mystérieusement conviée.

logo_bibli_IGN_20

 Challenge 7% 
Rentrée Littéraire 2011
RL2011b
43/49 

 Challenge Objectif PAL Swap
logo_challenge_obj_pal_swap
7/25

50__tats
22/50 : Michigan

 star_4

Posté par aproposdelivres à 06:37 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 avril 2012

Si je reste – Gayle Forman

si_je_reste_ si_je_reste_p si_je_reste

Oh ! Éditions – avril 2009 – 220 pages

Pocket – avril 2010 – 187 pages

Pocket Jeunesse – novembre 2011 – 196 pages

traduit de l'anglais (États-Unis) par Marie-France Girod

Titre original : If I stay, 2009

Quatrième de couverture :
Mia a 17 ans. Un petit ami, rock star en herbe. Des parents excentriques. Des copains précieux. Un petit frère craquant. Beaucoup de talent et la vie devant elle.
Quand, un jour, tout s'arrête. Tous ses rêves, ses projets, ses amours. Là, dans un fossé, au bord de la route. Un banal accident de voiture...
Comme détaché, son esprit contemple son propre corps, brisé. Mia voit tout, entend tout. Transportée à l'hôpital, elle assiste à la ronde de ses proches, aux diagnostics des médecins. Entre rires et larmes, elle revoit sa vie d'avant, imagine sa vie d'après. Sortir du coma, d'accord, mais à quoi bon ? Partir, revenir ? Si je reste...

Auteur : Gayle Forman est une journaliste réputée, primée pour ses articles. Elle vit à Brooklyn avec son mari et leur fille. Si je reste est déjà un phénomène d'édition, avec une sortie mondiale dans plus de vingt pays et une adaptation cinématographique en cours par les producteurs de Twilight.

 

Mon avis : (lu en avril 2012)
Voilà un livre émouvant et poignant. C'est l'histoire de Mia, 17 ans elle vient d'avoir un terrible accident de voiture avec ses parents et son petit frère Teddy. Elle est gravement blessée et est tombée dans le coma. Pourtant, elle se retrouve comme en dehors de son corps spectatrice de ce qui lui arrive. Elle est dans un état critique , dans un état où elle seule a le choix entre vivre et mourir. Une décision très difficile à prendre car elle a compris que ses parents étaient morts sur le coup et que son petit-frère avait lui aussi fini par mourir quelques heures après l'accident. 
Elle voit et elle entend tout se qui se passe autour d'elle et le roman alterne entre les pensées de Mia qui erre dans l'hôpital autour de son corps dans le coma et ses souvenirs de sa vie avant l'accident.
La musique tient une grande place dans ce roman, Mia est une brillante violoniste et son petit ami Adam fait parti d'un groupe de rock. Il y a une opposition et une complémentarité entre les différents types de musique. L'auteur cite de nombreuses références de morceaux classiques, rock n'roll, punk, jazz tout au long du livre.
Les personnages de Mia et Adam sont très attachants et touchants.
L'histoire est très prenante et lorsque j'ai commencé ce livre, je n'avais pas du tout envie de le lâcher avant de l'avoir terminé.
Mon seul bémol, c'est le bandeau publicitaire sur la version poche : « Le livre le plus émouvant depuis Twilight », à mon avis, cela donne du livre une idée fausse et très réductrice...

Un grand Merci à Azilis qui m'a offert ce livre lors du Swap Anniversaire organisé par Hérisson.

Extrait : (début du livre)
S'il n'avait pas neigé, sans doute ne serait-il rien arrivé.
Ce matin, à mon réveil, une fine couche blanche recouvre le gazon devant la maison et de légers flocons tombent sans relâche.
Dans la région de l'Oregon où nous vivons, quelques centimètres de neige suffisent à paralyser l'activité du comté pendant que l'unique chasse-neige dégage les routes. Il n'y aura donc pas classe aujourd'hui. Teddy, mon petit frère, pousse un cri de joie en entendant l'annonce à la radio. « On va faire un bonhomme de neige, papa ! » s'exclame-t-il.
Mon père tapote sa pipe. Il est dans sa période années 1950 et fumer la pipe en fait partie, avec le port du noeud papillon. Je ne sais si c'est une façon de montrer qu'il est rentré dans le rang, en tant qu'ancien punk, ou s'il s'est vraiment assagi en devenant professeur d'anglais. Toujours est-il que j'adore l'odeur de son tabac, un arôme à la fois doux et épicé, qui me rappelle l'hiver et les feux de bois.
« Avec cette neige molle, le résultat ressemblera à une amibe, j'en ai peur », répond-il en souriant à Teddy.
Il n'est pas mécontent que tous les établissements scolaires du comté soient fermés, y compris mon lycée et le collège où il enseigne, car il bénéficie d'une journée de congé inattendue, lui aussi.

 Challenge Objectif PAL Swap
logo_challenge_obj_pal_swap
6/25

Lu dans le cadre du Challenge Défi Premier roman
d_fi_du_1er_roman

50__tats
19/50 : Orégon

star_4

Posté par aproposdelivres à 10:36 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 avril 2012

Swap Yello(w)range exotic : billet de Sophie

yellowrange_swap

J’ai eu le grand plaisir de trouver le colis de Claire à mon retour d’un voyage en Pologne. J'avais prévenu mon fils (19 ans) qu'un colis risquait d'arriver dans la boite et qu'il me le garde précieusement...

photoswapyelloworange

Avec tout d’abord trois romans qui m’ont fait bien plaisir :
-       Tea Bag, LE Mankell qui n’est pas un polar et dont j’ai entendu beaucoup de bien
-       L’enfant multiple de Chedid, lu mais que je ne possédais pas dans ma bibliothèque je suis donc ravie de l’y rajouter
-       Passagère du silence, qui est une découverte pour moi, je n’en avais jamais entendu parler et il est en bonne place sur ma PAL, tout près de mon lit
-       Un petit carnet personnalisé et super joli qui a déjà pris place dans mon sac pour noter mes idées lectures avec le stylo qui l’accompagne
-       Des marques pages très sympas , notamment le petit magnétique (mon coup de cœur !)
-       Des magnets pour ma collection (super !)
-       Du thé orange à tomber par terre
-       Du chocolat enfilé à vitesse grand V tellement il était bon
-       Et une belle carte avec un mot sympa

Tout cela emballé dans du papier jaune orangé pour coller au thème, merci Claire pour ce très beau colis ! Et Merci Val pour l’organisation parfaite !


Posté par aproposdelivres à 07:21 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :