02 novembre 2017

Concours : Film - Au revoir là haut - Albert Dupontel (du 29/10 au 13/11 minuit)

Date de sortie : 25 octobre 2017

 196053

 

Synopsis : 

Novembre 1919. Deux rescapés des tranchées, l'un dessinateur de génie, l'autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. Dans la France des années folles, l'entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire...

 

 

Les règles du concours :

 Date du concours du 29/10 au 13/11/2014 minuit 
Limité à la France Métropolitaine

A gagner

5 x 2 places de cinéma 

2tickets

 2 livres « Au revoir là-haut » de Pierre Lemaître

9782253194613-001-T

 

Répondre au concours en utilisant le formulaire Contactez l'auteur

Ne pas oublier de me donner vos coordonnées nom et adresse pour l'envoi
Vous pouvez également me dire votre préférence pour l'un ou l'autre lot. 

Un petit commentaire sur le blog est également apprécié...

Un tirage au sort sera effectué le 14/11/2017 sur les bonnes réponses 
pour déterminer les 7 gagnants qui recevront leur gain par la poste.

 

Les questions :

1) Quel est l'auteur du livre dont le film est une adaptation ?

2) Quel est le nom de l'acteur qui joue le rôle d'Edouard ?

3) Comment Edouard cache-t-il sa "gueule cassée" ?

 4) Quel est le nom du réalisateur de ce film ?

 

 ***

 J'ai eu la chance de voir ce film en avant-première, mon billet

 ***

 Concours organisé en partenariat avec Morgane et Gaumont

Posté par aproposdelivres à 13:58 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,


24 octobre 2017

Film : Au revoir là haut - Albert Dupontel

Date de sortie : 25 octobre 2017

196053 

Réalisé par : Albert Dupontel

d'après le livre de Pierre Lemaitre

Acteurs : Nahuel Perez Biscayart, Albert Dupontel, Laurent Lafitte, Nils Arestrup, Emilie Dequenne, Mélanie Laurent, Héloïse Balster, Philippe Uchan

Durée : 1h57

Synopsis : Novembre 1919. Deux rescapés des tranchées, l'un dessinateur de génie, l'autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. Dans la France des années folles, l'entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire..

Mon avis : (vu le 18 octobre 2017)
J'ai eu l'occasion de lire déjà deux fois cette histoire... La première en version papier et en partie en version audio lu par Pierre Lemaitre lui-même et la seconde version en bande dessinée. C'est un livre coup de coeur et lorsque j'ai appris la sortie de l'adaptation au cinéma, j'avais très envie de la découvrir !

J'ai eu la chance d'être invitée à un avant-première, le 18 octobre, pour voir le film et suivie d'une rencontre avec l'auteur Pierre Lemaître.
Ce film est une adaptation fidèle et en même temps très libre du livre de Pierre Lemaitre, Prix Goncourt 2013.
Le film ne trahie aucunement l'histoire présente dans le livre. J'ai beaucoup aimé.
Albert Dupontel a privilégié les personnages d'Albert et Edouard qui sont deux rescapés de la Première Guerre Mondiale.  Le retour à la vie civile est difficile, rien n'a été prévu pour accueillir les survivants encore traumatisés. Albert était un petit employé comptable, il n'a plus rien, Edouard est un artiste devenu une « gueule cassée », il refuse de retourner dans sa famille et préfère se faire passer comme mort. Ayant échappé à la mort grâce à Edouard, Albert n'hésite pas à prendre en charge son compagnon. Leur amitié est forte et leur imagination créative pour arriver à gagner de quoi survivre. La présence de Louise, petite orpheline placée chez une voisine, va redonner à Edouard le goût de vivre et de dessiner.
Les reconstitutions historiques sont vraiment réussies. Dès le début du film, la plongée dans les tranchées et le champ de bataille est impressionnante et le fracas des bombes nous fait sursauter dans nos fauteuils de cinéma... Le Paris d'après-guerre est reconstitué avec beaucoup de soin et de détails.
Ce que j'ai préféré, ce sont les masques d'Edouard, très important dans l'histoire, qui lui redonnent des visages en fonction de son humeur ou de son état d'esprit. Ils sont très différents de ceux du livre, mais Albert Dupontel a eu l'idée de s'inspirer du talent de peintre d'Edouard et des peintres célèbres de l'époque pour lui faire créer des masques artistiquement sublimes.
Les acteurs sont également très bons, je ne connaissais pas Nahuel Perez Biscayart (Edouard), il arrive à s'exprimer presque uniquement par son regard c'est bluffant, les maladresses d'Albert Dupontel (Albert) sont touchantes et Laurent Laffite est un merveilleux méchant...
La rencontre avec Pierre Lemaitre à la fin la projection était très intéressante et vivante. 
Et en bonus, nous avons eu en cadeau la nouvelle édition au Livre de Poche d'Au revoir là-haut où en plus du texte on retrouve quelques images du film et une séquence du storyboard du film.

Merci Morgane et Gaumont pour cette bien belle soirée.

Bande Annonce :  

 Autres billets sur Au revoir là-haut :

9782226249678g Au revoir là-haut - Pierre Lemaitre (livre)

107646979 Au revoir là-haut - Pierre Lemaitre et Christian de Meterre (BD)

 

Posté par aproposdelivres à 06:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 janvier 2017

Film : Un sac de billes - Christian Duguay

Date de sortie : 18 janvier 2017

 285393

Réalisé par : Christian Duguay

d'après l'oeuvre de Joseph Joffo

Acteurs : Dorian Le Clech, Batyste Fleurial, Patrick Bruel, Elsa Zylberstein, Bernard Campan, Kev Adams, Christian Clavier, César Domboy

Durée : 1h50

Synopsis : Dans la France occupée, Maurice et Joseph, deux jeunes frères juifs livrés à eux-mêmes, font preuve d’une incroyable dose de malice, de courage et d’ingéniosité pour échapper à l’invasion ennemie et tenter de réunir leur famille à nouveau.

Mon avis : (vu en janvier 2017)
Il s'agit de la seconde adaptation du roman autobiographique de Joseph Joffo, Un sac de billes, paru en 1973. Jacques Doillon en avait déjà fait un film en 1975.
Le livre de Joseph Joffo "Un sac de billes" est devenu un classique, je me rappelle l'avoir lu de nombreuses fois à partir de l'âge collège. J'avais l'âge des héros, et je frémissais de peur en m'imaginant à leur place...

Lors de l'hiver 1942, pour sauver sa famille, le père de Joseph et Maurice Joffo décide de se réfugier dans le sud de la France. Pour avoir plus de chance de réussir, la famille se divise, Henri et Albert, les grands frères, partent les premiers, puis Joseph et Maurice âgés respectivement de 10 et 12 ans sont envoyés seuls vers la zone libre. Leurs parents ont confiance en leur débrouillardise pour réussir leur long périple semé d'embûche, avec les bonnes ou les mauvaises rencontres... Deux ans plus tard, lorsque Jo reviendra à Paris, il a changé, il n'est plus le même, il a quitté l'insouciance de l'enfance.
C'est la guerre racontée à hauteur d'enfant, une histoire vraie dans la grande Histoire qui rappelle aux plus jeunes la réalité de la guerre. C'est une leçon de courage et d'humanité.
Voilà un film très réussi et vraiment fidèle au livre, le périple de ses deux enfants à travers la France en 1942 a une certaine résonnance avec les migrants d'aujourd'hui fuyant la guerre. 
Les deux jeunes acteurs qui jouent les rôles de Joseph (Dorian Le Clech) et Maurice (Batyste Fleurial) sont formidables de justesse, on ressent toute la complicité et l'attachement profond qu'il existe entre les deux frères. Patrick Bruel et Elsa Zilberstein sont également des parents très convainquants.

Merci Morgane et Gaumont pour cette belle avant-première.

Bande Annonce :  

 

Posté par aproposdelivres à 16:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

10 janvier 2017

A la télévision ce soir...

Glacé (série)

 177814

Episode 1 et 2 : Mardi 10 janvier 2017 20h55 et 21h50
Episode 3 et 4 : Mardi 17 janvier 2017 20h55 et 21h50
Episode 5 et 6 : Mardi 24 janvier 2017 20h55 et 21h50

Cette série de six épisodes de 52 minutes a été créée et réalisée par Laurent Herbiet

Adaptation du thriller Glacé de Bernard Minier 

Synopsis : A flanc de montagne, dans les Pyrénées, est découvert le cadavre d’un cheval sans tête accroché à 2000 mètres d’altitude, au sommet d’un téléphérique. Les capitaines Servaz et Ziegler se voient confier cette enquête. A quelques kilomètres de là, dans un centre pénitentiaire de haute sécurité, la jeune psychiatre Diane Berg entame des séances de psychothérapie auprès de Julian Hirtmann un dangereux tueur en série arrêté des années auparavant par le capitaine Servaz... Les destins de ces quatre personnages vont se percuter dans une enquête des plus terrifiantes.

Acteurs : Charles Berling, Julia Piaton, Nina Meurisse, Pascal Greggory, Anne Le Ny

Mon avis : Cette série a été récompensée au dernier festival de la fiction TV de La Rochelle comme "meilleure série de l'année". J'ai lu ce thriller en 2011, quelques mois après sa sortie en librairie. Je l'ai moi-même décrit comme « Un thriller très prenant et « glacial » avec une bonne intrigue et des personnages variés qui se déroule dans une vallée étroite et enneigée des Pyrénées à Saint-Martin-de-Comminges. »  J'en garde donc un très bon souvenir et cela me donne vraiment envie de découvrir cette nouvelle série.

Posté par aproposdelivres à 06:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

02 décembre 2016

Film : La fille de Brest - Emmanuelle Bercot

 

En salle depuis le 23 novembre 2016

588230

Réalisé par : Emmanuelle Bercot

Scénario : Séverine Bosschem et Emmanuelle Bercot adapté du livre "Mediator 150 mg. Combien de morts ?d'Irène Frachon

Acteurs : Sidse Babett Knudsen, Benoît Magimel, Charlotte Laemmel, Lara Neumann, Isabelle de Hertogh, Philippe Uchan, Patrick Ligardes, Gustave Kervern, Olivier Pasquier

Durée : 2h08

Synopsis : Irène Frachon travaille comme pneumologue dans un hôpital de Brest. Elle découvre que le Mediator, un médicament vendu depuis trente ans, aurait de graves effets secondaires et serait responsable d'un certain nombre de morts suspectes. Elle décide de révéler l'affaire aux médias mais ne se doute pas des embûches qu'elle va rencontrer. Epaulée notamment par Antoine Le Bihan, un chercheur, elle se lance dans une lutte sans merci avec le laboratoire qui commercialise le médicament. Le combat est difficile d'autant que sa hiérarchie ne veut pas froisser une entreprise qui finance la recherche...
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs.

Mon avis : (vu en décembre 2016)
Ce film raconte le combat d'Irène Frachon, pneumologue au CHU de Brest, elle découvre que le Mediator est la cause de morts suspectes. De 2006 à 2011, elle tente de ce faire entendre d'abord auprès de l'agence du médicament, de ses confrères médecins mais la puissance du laboratoire pharmaceutique mis en cause est telle qu'il va tout tenter pour la discréditer elle et son équipe brestoise.
Pas facile de résumer en 2 heures un combat de 5 années. La réalisatrice Emmanuelle Bercot a choisi de prendre le point de vue d'Irène Frachon, une femme déterminée à faire éclater la vérité pour la santé de ses malades. Le film est interdit au moins de 12 ans car il comporte deux scènes "choquantes" mais nécessaire pour comprendre la réalité de ce poison : une opération du cœur ouvert et surtout une autopsie. Je n'ai jamais aimé regarder ce genre d'images, donc je n'ai pas pu m'empêcher de fermer les yeux, mais ce film raconte bien plus que cela.  C'est un « thriller médical » avec au centre Irène Frachon et sa personnalité étonnante, elle est à la fois, sérieuse, déterminée, très humaine mais également fantasque, sa famille est unique et spéciale !
Le choix de l'actrice principale est surprenant, mais très réussi ! Il s'agit de l'actrice danoise Sidse Babett Knudsen. Je l'avais découverte dans le film L'Hermine face à Fabrice Luchini où elle avait obtenu le César de la meilleure actrice dans un second rôle. Depuis, j'ai eu l'occasion de regarder la série Borgen et de la découvrir dans son rôle très convaincant d'une Premier ministre danoise. 
Dix ans après le début de l'affaire, le combat d'Irène Frachon est loin d’être terminé, six ans après la révélation du scandale, plus de 2000 personnes sont morts ou gravement atteints, le procès de Servier n'a toujours pas eu lieu et les malades ont beaucoup de difficultés à faire valoir leur droit à une indemnisation juste ! 
J'ai beaucoup aimé ce film et il faut aller le voir et surtout ne pas oublier ce scandale médical et ses victimes !

  
La Fille de Brest Bande-annonce VF

Présentation du film par Télérama
 

Posté par aproposdelivres à 14:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


18 novembre 2016

A voir à la Télé : ce soir...

Carole Matthieu

209257

Vendredi 18 novembre 2016 à 20h55 sur Arte

Réalisé par Louis-Julien Petit

C'est l'adaptation du roman Les Visages écrasés de Marin Ledun

Synopsis : Médecin du travail à Melidem, une entreprise aux techniques managériales brutales, Carole Matthieu est témoin de la détresse des salariés harcelés. En totale empathie avec eux, elle tente en vain d’alerter sa hiérarchie sur les conséquences de ces pratiques, à l’origine d’un premier suicide. Alors quand Vincent, un employé dont elle suit depuis des années la descente aux enfers, la supplie à son tour de l’aider à en finir, elle y voit le seul moyen de contraindre les dirigeants à revoir leurs méthodes…

Acteurs : Isabelle Adjani, Corinne Masiero, Lyès Salem, Ola Rapace, Pablo Pauly, Arnaud Viard, Alexandre Carrière, Sarah Suco, Christian Joubert, Marie-Christine Orry, Sébastien Chassagne 

Rediffusion : dimanche 20 novembre à 09h45
Sur Arte + du 18 au 25 novembre

Au cinéma à partir du 7 décembre

 

 

Posté par aproposdelivres à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 janvier 2016

Film : Arrête Ton Cinéma ! - Diane Kurys

Date de sortie : 13 janvier 2016

 image002 (1)

 

Concours pour gagner des places de cinéma ou le livre "Arrête Ton Cinéma !"

Réalisé par : Diane Kurys

Scénario : Diane Kurys et Sylvie Testud adapté du roman "C'est le métier qui rentre" de Sylvie Testud

Acteurs : Sylvie Testud, Josiane Balasko, Zabou Breitman, Fred Testot et François-Xavier Demaison

Durée : 1h30

Synopsis : C’est dans l’enthousiasme que Sybille démarre l’écriture de son premier film. Actrice reconnue, elle va passer pour la première fois de l’autre côté de la caméra. Tout semble lui sourire. Ses productrices Brigitte et Ingrid sont deux personnages loufoques mais attachants et Sybille se jette avec elles dans l’aventure, mettant de côté sa vie familiale. Mais, du choix improbable des actrices, aux réécritures successives du scénario, en passant par les refus des financiers, le rêve merveilleux va se transformer en cauchemar. Incorrigible optimiste, Sybille réalisera trop tard que ses productrices fantasques et totalement déjantées vont l’entraîner dans leur folie…

Mon avis : (vu le 4/01/2016)
Lundi soir, j'ai été invitée à une projection du nouveau film de Diane Kurys adapté du roman "C'est le métier qui rentre" de Sylvie Testud au Royal Monceau. 
J'ai passé une très bonne soirée avec un accueil "Royal" (pop corn, et sac cadeau avec le livre de Sylvie Testud), un film réussi et en fin de projection un échange questions/réponses avec Diane Kurys et Sylvie Testud décontracté et très intéressant.
Sybille est une actrice qui a du succès et du travail, elle a très envie de réaliser son propre film. Lorsqu'une productrice la contacte pour produire son projet, elle se sent flattée et accepte de se lancer dans l'aventure et d'écrire le scénario en quinze jours... Voilà comment commence cette comédie satirique sur le monde fou du cinéma... 
Les deux productrices Ingrid et Brigitte sont pleines de folie, elles sont excessives, méchantes et horribles mais tellement déjantées qu'on se demande jusqu'où elles vont aller...
La pauvre Sybille est d'une justesse et d'une vérité, elle fait peine à voir lorsqu'elle se laisse embobiner par ses deux démons malgré les mises en garde de ses proches comme son agent et surtout son mari. Heureusement que ce dernier est présent pour gérer la vie de la famille car Sybille est tellement obnubilée par son futur film qu'elle délaisse ses enfants pour répondre au quart de tour aux exigences les plus farfelus d'Ingrid et/ou Brigitte... Entre compromis et compromissions, la frontière est mince...
La comédie est pleine de bonne humeur et l'on rit de bon cœur, il y a du rythme et l'on ne s'ennuie pas un instant. 
Les personnages sont parfois caricaturaux mais tellement vrais et l'on sent que Josiane Balasko et Zabou Breitman se sont bien amusées à jouer les fofolles et méchantes...
Bravo à Sylvie Testud d'avoir su rebondir en racontant avec de l'autodérision sa propre mésaventure d'un projet de film qui n'a pas abouti et Diane Kurys d'avoir adapté ce livre.
Je n'avais pas lu le livre de Sylvie Testud, mais je le ferai prochainement avec plaisir. 
Merci Alexia et Way to blue pour l'invitation.

Posté par aproposdelivres à 07:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

09 janvier 2016

Concours : Film - Arrête Ton Cinéma !

 Date de sortie : 13 janvier 2016

 

 concours

 

Synopsis : 

C’est dans l’enthousiasme que Sybille démarre l’écriture de son premier film. Actrice reconnue, elle va passer pour la première fois de l’autre côté de la caméra. Tout semble lui sourire. Ses productrices Brigitte et Ingrid sont deux personnages loufoques mais attachants et Sybille se jette avec elles dans l’aventure, mettant de côté sa vie familiale. Mais, du choix improbable des actrices, aux réécritures successives du scénario, en passant par les refus des financiers, le rêve merveilleux va se transformer en cauchemar. Incorrigible optimiste, Sybille réalisera trop tard que ses productrices fantasques et totalement déjantées vont l’entraîner dans leur folie…

 

Les règles du concours :

 Date du concours du 09/01 au 14/01/2014 minuit 
Limité à la France Métropolitaine

A gagner

10 x 2 places de cinéma 

2tickets

 10 livres « C’est le métier qui rentre » de Sylvie Testud

livre_arrete_ton_cinema

 

Répondre au concours en utilisant le formulaire Contactez l'auteur

Ne pas oublier de me donner vos coordonnées nom et adresse pour l'envoi
Vous pouvez également me dire votre préférence pour l'un ou l'autre lot. 

Un petit commentaire sur le blog est également apprécié...

Un tirage au sort sera effectué le 15/01/2014 sur les bonnes réponses 
pour déterminer les 20 gagnants qui recevront leur gain par la poste.

 

Les questions :

1) Quelle est la couleur des lunettes de Brigitte dans la bande annonce ?

2) Quels acteurs jouent les rôles du mari et de l'agent de Sibylle ?

3) Chez quel éditeur est sortie le livre « C’est le métier qui rentre » en 2014 ?

 4) Qui est la réalisatrice du film ? Citer un autre film réalisé par elle.

 

 ***

image002 (1)

 J'ai eu la chance de voir ce film en avant-première, mon billet 

 

 

Concours organisé en partenariat avec Alexia et 

Posté par aproposdelivres à 07:13 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

22 novembre 2014

Mois du film documentaire 2014 en Seine et Marne :

Mois du film documentaire 2014 : découvrir l'oeuvre de Carmen Castillo et Rithy Panh

77

La Médiathèque départementale met à l’honneur deux cinéastes francophones : l'un d'origine cambodgienne, l'autre d'origine chilienne, qui questionnent l'histoire douloureuse de leur pays. 

Plus de 30 projections-débats sont donc programmées en Seine-et-Marne pendant tout le mois de novembre.

Terre-01

Hier soir, la Bibliothèque organisait une soirée autour du film :

La Terre des âmes errantes de Rithy Panh :

En 1999, les travaux de pose du premier câble de fibre optique d’Asie du Sud-Est ont traversé le Cambodge. Ils impliquent le creusement d’une tranchée d’un mètre de profondeur de la frontière thaïlandaise à la frontière vietnamienne, pour y enfouir un câble à peine plus gros que le pouce. C’est là l’occasion pour de nombreux Cambodgiens - paysans pauvres, soldats démobilisés, familles sans ressources - de trouver du travail.
La tranchée rencontre les mines et la présence obsédante des millions de morts dont les âmes errent, harcelant les survivants, faute de sépultures. Tout au long de son creusement à la pioche, à la houe, à la main, elle met en scène l’angoisse de pouvoir continuer à travailler tout en subissant quotidiennement la violence économique.
Le film suit sa progression, s’attachant à quelques personnages centraux qui symbolisent les difficultés et les contradictions que doit surmonter ce pays, dans la nécessité de survivre et la volonté de renouer avec une culture ancestrale laminée, elle aussi, par les années de guerre.

1999, 100 minutes – Rithy Panh

GP065152_det

Auteur : Cinéaste franco-cambodgien, né le 18 avril 1964 à Phnom Penh, Rithy Panh est âgé de onze ans au moment de l’arrivée des Khmers rouges à Phnom Penh (1975). Cadet d’une famille de neuf enfants, il a d’abord été intégré à une brigade mobile de jeunes, puis à un hôpital en tant qu’aide-soignant. En 1979, il s’échappe du Cambodge et parvient au camp de Mairut, en Thaïlande. Un an après, il s’exile en France. En
1985, il intègre l’Institut des hautes études cinématographiques (aujourd’hui Fémis) dont il sort diplômé. Il devient réalisateur et l’ensemble des films qu’il tourne ensuite trouvent leur matière dans l’histoire de son pays d’origine. Si le cinéma peut nous raconter l’Histoire, il peut aussi être le lieu d’une suture, d’une réhabilitation ou, pour employer un terme moins ampoulé et cher à Rithy Panh, d’une rencontre.

Mon avis :
Un film très fort, il n'y a pas de voix off, seuls les personnages s'expriment et ainsi le spectateur découvre le contexte historique, social, économique de ces Cambodgiens pauvres, obligés de creuser cette tranchée pour gagner un peu d'argent pour faire vivre leurs familles. 

A la fin de la projection, nous avons pu poser des questions et échanger avec Cati Couteau la productrice du film. 

TERRE DES AMES PAHN_Rithy_1999_La-terre-des-ames-errantes_01

L’association REASMEY ANGKOR a clôt la soirée avec des collations, des danses et une vente d’artisanat au profit des enfants des rues du Cambodge.

 

rithy_pahn Ce film est disponible dans le DVD "Le Cinéma de Rithy Panh" (2008)

Pour en savoir plus : Fiche Arte sur le film  La Terre des âmes errantes de Rithy Panh

 

Déjà lu du même auteur :

 lelimination L'élimination - Rithy Panh (Grand Prix Elle 2013 - document) 

Posté par aproposdelivres à 15:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 septembre 2014

Film : Les Recettes Du Bonheur - Lasse Hallström

Date de sortie : 10 septembre 2014

320290

Réalisé par : Lasse Hallström

Acteurs : Helen MirrenOm PuriManish Dayal, Charlotte Le Bon

Titre original : The Hundred-Foot Journey2014

Durée : 2h02 

Adaptation du roman de Richard C. Morais - Le Voyage de Cent pas

Synopsis : Hassan Kadam a un don inné pour la cuisine : il possède ce que l’on pourrait appeler « le goût absolu »… Après avoir quitté leur Inde natale, Hassan et sa famille, sous la conduite du père, s’installent dans le sud de la France, dans le paisible petit village de Saint-Antonin-Noble-Val. C’est l’endroit idéal pour vivre, et ils projettent bientôt d’y ouvrir un restaurant indien, la Maison Mumbai. Mais lorsque Madame Mallory, propriétaire hautaine et chef du célèbre restaurant étoilé au Michelin Le Saule Pleureur, entend parler du projet de la famille Kadam, c’est le début d’une guerre sans pitié. La cuisine indienne affronte la haute gastronomie française. Jusqu’à ce que la passion d’Hassan pour la grande cuisine française – et pour la charmante sous-chef Marguerite – se combine à son don pour orchestrer un festival de saveurs associant magnifiquement les deux cultures culinaires. Le charmant village baigne désormais dans des parfums débordants de vie que même l’inflexible Madame Mallory ne peut ignorer. Cette femme qui était autrefois la rivale d’Hassan finira par reconnaître son talent et le prendre sous son aile…

Mon avis : (vu le 8 septembre 2014)
Lorsque l'on m'a proposé de voir ce film en avant-première, je n'ai pas hésité. Je ne connais pas le roman de Richard C. Morais, mais comme j'aime ce qui touche à la cuisine, cela ne pouvait que me faire envie. C'est une jolie histoire d'amour sur fond de rivalités culinaires. 

Hassan est né dans une famille de restaurateurs indiens. Il a grandit dans les senteurs du curry et des épices et a été initié à la cuisine par sa mère. A la suite d'évènements violents et douloureux, la famille a du quitter l'Inde et émigrer en Europe. Et le hasard a voulu que leur voiture (assez improbable) tombe en panne dans un petit village du Sud Ouest de la France, Saint-Antonin-Noble-Val. C'est là qu'Hassan, son père, ses frères et soeurs vont créer un restaurant indien, le Maison Mumbaï. Mais dans ce village, il y a aussi un restaurant gastronomique dans la tradition française, étoilé au Michelin, dont la patronne est Madame Mallory et où travaille la jolie Marguerite. Cette dernière ne tient pas à cette concurrence exotique et c'est le début d'une vraie guerre des restaurants...
Malgré quelques clichés typiquement américains sur la France, j'ai bien aimé ce film très bien rythmé, le décalage entre ces deux mondes si différents génère des quiproquos et des répliques pleines d'humour.
Autour de cette histoire assez simple il est question du goût, de l'apprentissage de la cuisine, du partage, de la tolérance, de l'intégration...
Le casting est très réussi, Helen Mirren en Madame Mallory est formidable, au début sèche et hautaine, son caractère évolue en bien tout au long du film. Om Puri, le père d'Hassan, est sûr du talent de son fils, il sera un adversaire entêté et malin parfaitement à la hauteur des enjeux.
J'ai été agréablement surprise par Charlotte Le Bon que je ne connaissais que dans son rôle de Miss Météo à Canal +. 
Manish Dayal est très convaincant dans le rôle du jeune cuisinier talentueux.
Les paysages du film sont vraiment superbes, ainsi que les scènes de cuisine qui donnent l'eau à la bouche...
Cette soirée au cinéma m'a donnée envie de découvrir le livre de Richard C. Morais - Le Voyage de Cent pas.

J'ai vu le film en VO, au début c'est assez bizarre de voir Michel Blanc (le maire de Saint-Antonin-Noble-Val) et Charlotte Le Bon parler anglais...

Un grand merci à Ludovic et Way to Blue pour l'invitation à la projection de ce film vraiment savoureux. 

Bande Annonce : 

Posté par aproposdelivres à 10:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,