17 mai 2014

40 recettes pour marmitons de 7 à 10 ans - Christophe Faveau et Isabelle Soufflet

En librairie depuis le 14 Mai 2014

Lu en partenariat avec les éditions Flammarion jeunesse

40 recettes Flammarion jeunesse - mai 2014 - 95 pages

Collection Activités faciles et originales

Illustrations : Marie Écarlat

Quatrième de couverture : 
Pour cuisiner tout seul comme un grand, voici, pour les enfants de 7 à 10 ans, 40 recettes...
Entrées, plats, desserts et boissons joliment illustrées de pas-à-pas accompagnées de conseils et d'astuces choisies parmi les plats préférés des apprentis marmitons !

Auteurs : De formation hôtelière, Christophe Faveau a ouvert en 2006 son propre restaurant-bar à vins à Bordeaux. Il vit aujourd'hui à Toulouse.
Isabelle Soufflet habite en région parisienne. Après s'être consacrée un temps à l'écriture, elle est aujourd'hui éditrice chez Gallimard jeunesse.

Mon avis : (lu en mai 2014)
Ce livre de recettes est destiné aux enfants de 7 à 10 ans pour les initier à la cuisine du quotidien. Il va sans dire que cette activité doit être un moment ludique à partager avec un adulte pour les étapes "dangereuses".
Description du livre : 
Deux pages de conseils avant de commencer : sur l'organisation du travail, quelques secrets de chefs (mesures et leurs équivalences) et l'explication des pictogrammes utilisés dans le livre pour indiquer le temps de réalisation (préparation + cuisson), le coût et le niveau de difficulté.
Le livre de recette à proprement dit avec 12 recettes d'entrée, 9 recettes de plat principal, 16 recettes de desserts et 3 recettes de boissons.
Dans l'angle haut à droite de la double page de chaque recette les 3 pictogrammes (temps de  réalisation, coût et difficulté)
Sur la partie haute de la page de gauche : Les ingrédients, de la page de droite : Les ustensiles.
Puis les 4 à 5 étapes de la recette sont décrites et illustrées.
Et souvent une astuce complète la recette (substitution d'un ingrédient, un conseil...).

Mes marmitons ayant plus de 10 ans, j'ai testé deux recettes seule en imaginant mon petit marmiton... 

J'ai testé le plat "Curry minute"
En adaptant quelques ingrédients, j'ai utilisé du poulet plutôt que de l'agneau et n'ayant pas de coriandre fraîche, j'ai remplacé par du persil et quelques graines de coriandre... 
J'ai respecté le timing de la recette soit 20 minutes. Le dosage du sel et du curry n'est pas quantifié précisément "du curry et un peu de sel". Il ne faut pas hésiter à goûter et rectifier l'assaisonnement. Mon dosage tomate et lait de coco ayant été fait "à la louche", difficile de retrouver la présence du goût coco.
Le résultat a été cependant à la hauteur de ce que j'imaginais et apprécié par mes 3 gourmands (qui ont un peu plus de 7 à à 10 ans).
Mon marmiton aurait pu découper la viande, les oignons, le persil, remuer les ingrédients dans la poële.

curry_photo 

J'ai testé le dessert "Brownies"
J'ai dès le début divisé par deux la quantité de sucre (que je trouvais proportionnellement trop forte). J'ai utilisé l'astuce en intégrant dans la pâte à brownies des brisures de spéculos et des noix. Aucune quantité précise n'est donnée pour les noix ou les spéculos. Dans le brownie, on ne retrouve pas le croquant du spéculos et le goût était très discret (j'en ai sans doute pas mis suffisamment...). Le timing de la recette est un peu faible (35 minutes dont 20 minutes de cuisson), j'ai mis environ 10 à 15 minutes de plus (sans compter le temps pour casser les noix).
Le résultat a été dévoré par tous. 
Mon marmiton aurait pu faire seul cette recette avec l'aide de l'adulte pour surveiller le mélange beurre chocolat au bain-marie et la gestion du four pour la cuisson du brownie.

P1010732

Voilà deux recettes que je referais certainement !

J'ai aimé :
- Les recettes choisies : des plats classiques, simples, variés... 
- Les index présents sur la deuxième et troisième de couverture : index des recettes par niveau de difficulté, par temps de réalisation et par coût.

- Les pictogrammes qui permettent de visualiser facilement la difficulté ou le temps de réalisation de la recette.
- L'absence de photos, pas de complexe à avoir en voyant le résultat de notre recette. Les illustrations sont colorées et explicites.

Je n'ai pas aimé :
La recette des crêpes qui a été classée dans les recettes faciles... La partie cuisson est, à mon avis, la plus difficile et elle est très sommairement décrite... "2) Laisser reposer la pâte pendant 1h environ avant de faire cuire les crêpes à la poêle. Mets un peu de beurre chaque fois que tu en fais cuire une."
Pour l'auteur, il est peut-être sous entendu que cette partie cuisson est réservée aux adultes ! 

Le temps de repos de la pâte 1 heure me semble également un peu faible... 

Remarque amusante d'un de mes grands marmitons : 
Dans deux recettes de tartes, il est prévu la cuisson à blanc de la pâte en utilisant des haricots secs (prévus dans la liste des ingrédients)

                                       2) Avec une fourchette, pique le fond de la tarte.
                                       Recouvre-le de haricots secs, puis fais-le cuire
                                       à four tiède (150°C) pendant 10 min environ.

                                       3) [... préparation du mélange chocolaté... ]

                                       4) Verse le mélange chocolaté sur le fond de tarte,
                                       puis remets au four pendant 20 min environ.

Mais avant de verser la préparation dans le fond de tarte, il est nulle part précisé de retirer les haricots... 
Une tarte au chocolat avec des haricots secs comme fèves non prévues, cela peut être très surprenant !

Merci Brigitte et les éditions Flammarion jeunesse pour ce partenariat. 

Extrait : (pages 66-67)

recettes1 recettes2

 

Posté par aproposdelivres à 06:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


21 février 2012

Le cours de cuisine de l'Atelier des Chefs

  Lu dans le cadre de Masse Critique
mc14

atelier_du_chef Hachette Pratique – septembre 2011 – 240 pages

Présentation de l'éditeur :
100 techniques indispensables pour cuisiner comme un chef et 50 recettes illustrées pour mettre en pratique ces leçons de savoir-faire culinaire. Ces cours de cuisine accessibles à tous, vous permettront d'acquérir la dextérité d'un chef accompli ! L'équipe de L'atelier des Chefs vous transmet à travers ces techniques et recettes toute son expertise et sa passion. Chaque technique, découpée en étapes précises, est illustrée de photos de pas-à-pas pour vous aider à reproduire les gestes du chef comme si vous preniez part à un cours de cuisine à l'atelier !

Mon avis : (lu en février 2012)
Le livre comprend 4 chapitres : les entremets salés, les poissons et fruits de mer, les viandes et pâtisserie. Dans chacun des chapitres, il y a une partie pour apprendre des techniques de base de la cuisine, puis des recettes pour appliquer ces techniques. Il y a même en page 4, un mode d'emploi du livre.

Les techniques ou les recettes sont décrites par étapes détaillées avec en bonus une astuce ou le conseil du chef. Et pour chaque recette ou technique, il y a une video associée sur le site www.atelierdeschefs.fr accessible facilement grâce à des tags.

En vrac, quelques exemples de techniques : tailler des légumes, réaliser un pesto, cuire un risotto, préparer des noix de Saint-Jacques, cuire des moules et des coques, paner une viande, préparer un jus de volaille, réaliser une pâte à pain, monter une crème fouettée...

Et quelques exemples de recettes proposées : Soufflé au bleu, ravioles fraîches et parfumées, paupiettes de saumon et beurre blanc, gambas en kadaïf et salade à la marocaine, carré d'agneau rôti à l'ail et compotée de poivrons rouges, poulet croustillant sauce tartare...

Je cuisine de façon plutôt instinctive, ayant appris en regardant Maman préparer les repas lorsque j'étais adolescente. J'ai trouvé ce livre très intéressant pour apprendre des techniques de cuisine que je ne possède pas. Je n'ai pas pris le temps de faire des « Travaux Pratiques » mais rien en lisant j'ai compris plutôt facilement ce qu'il fallait faire. 
Les recettes sont variées, clairement présentées et les videos très pédagogiques. 

Merci à Babelio et aux éditions Hachette Pratique pour ce partenariat.


Exemple d'un vidéo : J'ai choisi la technique de cuisine : "coucher des macarons"



Posté par aproposdelivres à 06:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

02 juin 2011

Concours Stephie : Ma verrine « Fruits et Cie »

peinture__C3_A0_l_huile_nature_morte_aux_oranges_de_henri_matisse_24_x_20_48973
Pour répondre au concours qu'organise Stephie (blog Mille et une pages)
en partenariat avec Marabout qui lance un nouveau site,
voici la recette d'une verrine dessert que je réalise assez souvent à la maison...

Ingrédients : (pour 4 verrines)
2 à 3 pommes
une poignée de groseilles
fromage blanc
4 spéculos
Un peu de miel ou de sucre

La recette :
1) Découper les pommes en morceaux pas trop gros, les mettre dans une casserole avec le miel et faire revenir quelques minutes, ajouter les groseilles et faire de même. On peut ajouter aussi un peu de jus de fruits (pomme ou orange) pour que cela n'attache pas. Garder au chaud.

2) Écraser grossièrement les spéculos.

3) Monter la verrine au dernier moment :
Mettre au fond les fruits encore chaud pour remplir presque la moitié de la verrine.
Mettre par dessus le fromage blanc que l'on vient de sortir du réfrigérateur.
Et pour terminer, mettre les spéculos sur le dessus.

A servir immédiatement.

Petits trucs en plus :
Je varie la recette avec les fruits, en fonction de la saison, pomme, poire, banane, ananas, fruits rouge, kiwi, clémentine... J'incorpore parfois des fruits secs (raisins, abricots) aussi...
J'essaye de créer une association qui mélange les goûts sucré/acide, les textures croquants/moelleux...

P1100757_20

Voilà le résultat !
Et croyez moi sur parole,  c'est un vrai régal !

Voilà une recette facile et rapide à faire, où je joue sur les mélanges de goût (fruits sucré/acide), de texture (le croquant du spéculos et des pommes en opposition au fromage blanc), de température (fruits chauds, fromage blanc froid)...

Posté par aproposdelivres à 07:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

25 août 2010

Swap in' Follies... gourmandise

swap_in_follies

J'ai enfin trouvé le temps de réaliser la recette du « Cheesecake au citron et à la ricotta » que m'avait envoyée Papillon début juillet à l'occasion du Swap in'Follies.

Voici le résultat en photo :

P1100277_20_c

Toute la famille s'est régalée après avoir salivée d'envie
car la recette préconisait de mettre le « Cheesecake »
24 heures au réfrigérateur avant de le consommer !

Posté par aproposdelivres à 20:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 février 2010

Une gourmandise – Muriel Barbery

Lu dans le cadre du challenge "A lire et à manger"

a_lire_et_a_manger_70

une_gourmandise une_gourmandise_p

Gallimard – août 2000 – 145 pages

Folio – janvier 2002 – 165 pages

Prix du Meilleur Livre de Littérature gourmande 2000

Présentation de l'éditeur :

C'est le plus grand critique culinaire du monde, le Pape de la gastronomie, le Messie des agapes somptueuses. Demain, il va mourir. Il le sait et il n'en a cure : aux portes de la mort, il est en quête d'une saveur qui lui trotte dans le cœur, une saveur d'enfance ou d'adolescence, un mets original et merveilleux dont il pressent qu'il vaut bien plus que tous ses festins de gourmet accompli. Alors il se souvient. Silencieusement, parfois frénétiquement, il vogue au gré des méandres de sa mémoire gustative, il plonge dans les cocottes de son enfance, il en arpente les plages et les potagers, entre campagne et parfums, odeurs et saveurs, fragrances, fumets, gibiers, viandes, poissons et premiers alcools... Il se souvient et il ne trouve pas. Pas encore.

Auteur : Née à Bayeux en 1969, avec sa prose mordante et ses personnages insolites, Muriel Barbery a fait une entrée fracassante dans le club des auteurs à succès. Agrégée et enseignante de philosophie, elle prend sa plume en 2000 pour écrire son premier roman et publie 'Une gourmandise', dans lequel un critique gastronomique à l'agonie est en quête d'un goût inconnu. Après le succès aussi fulgurant qu'inattendu de ce premier opus, Muriel Barbery sort en 2006 un second livre, 'L'Elégance du hérisson'. Elle y raconte les destins croisés d'une concierge férue de culture, d'une petite fille bourgeoise et d'un riche Japonais. Avec cette satire sociale à l'humour tendre, Muriel Barbery conquiert - essentiellement grâce au bouche à oreille - un lectorat de plus en plus grand et s'impose comme un écrivain majeur de la littérature populaire.

Mon avis : (lu en février 2010)

Après avoir adoré « L'élégance du hérisson », je me suis procurée « Une gourmandise » que j'ai depuis un an ou deux ce livre dans ma PAL perso et le challenge A lire et à manger était vraiment l'occasion de le lire. C’est l’histoire du plus grand critique culinaire du monde, au seuil de sa mort. Il cherche à se rappeler le souvenir d’une saveur oubliée au fond de sa mémoire et qu’il voudrait retrouver avant de mourir. C’est l’occasion d’un retour en arrière depuis son enfance sur ses souvenirs gustatifs. L’auteur nous fait découvrir ce vieil homme également à travers le témoignage de ses proches qui ne sont pas tendres avec lui ! Ce que j’ai préféré, ce sont les descriptions riche en vocabulaire et parfaitement évocatrices, je me suis donc délectée dans un fabuleux voyage au pays des sens.

Pour réaliser le challenge A lire et à manger, ce livre m’a donné l’embarras du choix…

Une recette presque dictée :

Extrait : (page 80)

« Il rinça soigneusement le riz thaïlandais dans une petite passoire argentée, l'égoutta, le versa dans une casserole, le recouvrit d'un volume et demi d'eau salée, couvrit, laissa cuire. Les crevettes gisaient dans un bol de faïence. Tout en conversant avec moi, essentiellement de mon article et de mes projets, il les décortiqua avec une méticulosité concentrée. Pas un instant il n'accéléra la cadence, pas un instant il ne la ralentit. La dernière petite arabesque dépouillée de la gangue protectrice, il se lava consciencieusement les mains, avec un savon qui sentait le lait. Avec la même uniformité sereine, il plaça une sauteuse en fonte sur le feu, y versa en pluie les crevettes dénudées. Adroitement, la spatule en bois les circonvenait, ne laissant aux menus croissants aucune échappatoire, les saisissant de tous côtés, les faisant valser sur le gril odorant. Puis du curry. Ni trop ni trop peu. Une poussière sensuelle embellissant de son or exotique le cuivre rosé des crustacés : l'Orient réinventé. Sel, poivre. Il égrena aux ciseaux une branche de coriandre au dessus de la poêlée. Enfin, rapidement, un bouchon de cognac, une allumette ; du récipient jaillit une longue flamme hargneuse, comme un appel ou un cri qu'on libère enfin, soupir déchaîné qui s'éteint aussi vite qu'il s'est élevé.

Sur la table de marbre patientaient une assiette de porcelaine, un verre de cristal, une argenterie superbe et une serviette de lin brodé. Dans l'assiette, il disposa soigneusement, à la cuillère en bois, la moitié des crevettes, le riz auparavant tassé dans un minuscule bol et retourné en une petite coupole joufflue surmontée d'une feuille de menthe. Dans le verre, il se versa généreusement d'un liquide de blé transparent.»

a_lire_et___manger1_20

Ma recette de Riz et crevettes au curry

ingrédients (pour 4 personnes) : 200 g de riz thaï - 16 grosses crevettes surgelées – 1 bonne cuillère à café de curry – sel – poivre – huile – persil – 2 bouchons de cognac – des feuilles de menthe (pour la déco)

Prévoir de faire décongeler les crevettes.

Faire chauffer jusqu'à ébullition de l'eau, la saler, puis y mettre le riz pendant environ 8 à 10 minutes pour le cuire.

La cuisson des crevettes doit être très rapide, sinon les crevettes seront "caoutchouteuses"...

Faire chauffer une poêle avec un peu d'huile, jetter les crevettes pour les faire dorer rapidement tout en les remuant, mettre le curry, le sel, le poivre.

Mettre le persil coupé grossièrement (n'ayant pas de coriandre fraîche comme le demande la recette, j'ai remplacé par du persil du jardin)

Au dernier moment, verser le cognac et faire flamber.

Dresser l'assiette avec le riz moulé dans un petit bol surmonté d'une feuille de menthe et les crevettes autour. A servir sans tarder.

****

Une autre recette présente dans le livre, qui m'a donnée un peu plus de liberté...

Extrait : (page 103)

«Une tarte aux pommes, pâte fine, brisée, craquante, fruits dorés, insolents sous le caramel discret des cristaux de sucre.»

ma_tarte_tatin2_30_50

Ma recette de Tarte Tatin aux pommes

ingrédients : une pâte feuilletée prête à dérouler - des pommes – beurre – sucre – cannelle

Mettre le four à pré-chauffer à 180° (thermostat 6)

(1) Prendre un plat à tarte avec au fond du papier sulfurisé. Disposer sur le fond des petits morceaux de beurre et saupoudrer avec du sucre

(2) Éplucher et découper les pommes. Les disposer dans le fond du plat puis (3) saupoudrer de cannelle.

(4) Couvrir l'ensemble avec la pâte feuilletée, froncer le bord de la pâte et (5) tracer des traits en diagonale sur le dessus pour faire quelques ouvertures.

(6) Enfourner et laisser cuire pendant 25 minutes

(7) Démouler la tarte sur un plat de service dès la sortie du four. (8) On peut faire un caramel supplémentaire et le verser sur la tarte démoulée.

Bonne lecture et bon appétit !

Lu dans le cadre du challenge "A lire et à manger"

a_lire_et_a_manger_70

Posté par aproposdelivres à 14:34 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,