08 juillet 2016

Un reportage de Hubert Paris, envoyé spécial T1 : Clandestino - Aurel

1447_couv Glénat - mars 2014 - 72 pages

Quatrième de couverture :
Hubert Paris, journaliste au magazine américain Struggle, se rend en Algérie dans le cadre d un reportage sur les migrants clandestins à travers le monde. Faussement flegmatique, se laissant porter par ses rencontres et ses découvertes, il découvre les accords internationaux, les fonctionnaires peu respectueux de leur rôle social, le recrutement de main d'oeuvre clandestine et bon marché. Il rencontre également les « harragas », candidats à la traversée et suit leur périple afin de témoigner de leur histoire.

Habitué des enquêtes satiriques, le dessinateur de presse Aurel nous montre une autre facette de son talent avec cette fiction politique et sociale basée sur des faits réels issus de plusieurs reportages qu'il a effectué aux côtés de journalistes tel que Pierre Daum du Monde Diplomatique. Une plongée sans concession dans les dessous de l'immigration clandestine racontée à hauteur d'homme...

Auteur : Né en 1980, Aurel a grandi dans le sud de la France. Après des études de biochimie, il se consacre à partir de 2003 au dessin de presse. Publié dans un premier temps dans des journaux montpelliérains, il franchit rapidement le pas vers la presse nationale. Aurel est aujourd'hui dessinateur et reporter pour le journal Le Monde, l'hebdomadaire Politis et le site "Yahoo, Actualités! mais aussi L'Express, Jazz Magazine, L'Infirmière Magazine ou CQFD. Chez Drugstore, il a signé avec le journaliste Renaud Dély les albums Sarkozy et ses femmes, Sarkozy et les riches et Hollande et ses 2 femmes. Il a aussi publié C'est dur d'être de gauche en 2012. Aurel est passionné de musique, il lie dès qu'il le peut cette passion avec le dessin. Réside à Montpellier.

Mon avis : (lu en juillet 2016)
Cette bande dessinée est avant tout un reportage graphique qui aborde le sujet de l’immigration clandestine des Africains vers l'Europe. L'auteur s'est inspiré de faits réels et de vrais reportages journalistiques.
Hubert Paris est un journaliste freelance français qui part enquêter en Algérie sur les migrants clandestins. Il va rencontrer deux « harragas », jeunes algériens prêts à risquer leur vie pour rejoindre « l’eldorado » européen. L'un veut se cacher dans un camion et passer la Méditerranée par le ferry, l'autre embarquera sur un bateau de fortune avec 15 autres passagers.
Le journaliste va se rendre en Espagne pour suivre leur périple et savoir s'ils ont réussi. Il va découvrir que ceux qui ont réussi la traversée de la Méditerranée deviennent de la main-d’œuvre bon marché pour les exploitants d'immenses serres deplantations du sud de l’Espagne. Esclaves modernes, logés dans des bidonvilles ou  « chabolas » où règnent corruption et prostitution, ces jeunes Africains se retrouvent prisonniers.
Une bande-dessinée à teneur politique et sociale très intéressante et instructive à découvrir.

Extrait : (début du livre)

1447_P1 1447_P2

1447_P3 1447_P4

1447_P5 1447_P6

1447_P7 1447_P8

1447_P9 1447_P10

Posté par aproposdelivres à 08:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


29 juin 2016

Paul dans le métro - Michel Rabagliati

paul dans le métro La Pastèque - septembre 2005 - 91 pages

Quatrième de couverture : 
Paul dans le métro regroupe les cours travaux réalisés par Michel Rabagliati depuis ses débuts. On retrouvera donc Paul avec grand plaisir mais cette fois-ci dans de petits récits aussi touchants qu'amusants. Michel Rabagliati est graphiste de formation et illustrateur professionnel. Ses débuts dans la bande dessinée ont été fracassants. Raflant tous les prix destinés à la bande dessinée québécoise, ses premiers livres ont rapidement modifié la scène de la bande dessinée Québécoise. Rabagliati est un conteur extraordinaire. Sa maîtrise de la narration et son dessin témoignent de la profonde finesse de cet auteur d'exception. Et son dernier livre Paul en appartement est un vrai best-seller !

Auteur : Michel Rabagliati est né en 1961 à Montréal où il a grandi dans le quartier Rosemont. Après s'être intéressé un moment à la typographie, il étudie en graphisme et il travaille à son compte dans ce domaine à partir de 1981. Puis, il se lance sérieusement dans l'illustration publicitaire à partir de 1988.
Depuis 1998, ses bandes dessinées révolutionnent le 9e art québécois. En 2007, l'auteur s'est vu décerner une Mention spéciale pour l'ensemble de son oeuvre par le Prix des libraires du Québec, et Paul à Québec a remporté plus de 7 prix, dont le Prix du public au Festival international de Bande dessinée d'Angoulême en 2010.

Mon avis : (lu en avril 2016)
Cet album est le numéro 4 de la série, il comprend plusieurs petites histoires : Paul dans le métro, Paul et Richard, Paul défait ses boîtes, Paul Mosquito "C", Paul fait du ski, Paul à la quincaillerie, Les Paulardises, Tourisme extrême, Erreur d'impression, Men in black, Radio-cuisine, Bloopers.
Le premier récit raconte les expéditions de Paul et son ami Alain dans le métro, ils collectionnent les tickets des correspondances, ils vont se balader dans le grand magasin Eaton où ils inventent de nombreuses bêtises... Alors que Montréal s'apprête à accueillir les Jeux Olympiques de 1976, les deux compères vont rôder autour des vestiges de l'Expo universelle de 1967.
Il y a également Paul, père de famille, qui fait découvrir à sa fille Rose Hergé ou le ski... L'histoire la plus touchante est celle où Paul discute du Paradis avec sa grand-mère décédée.
Je préfère les épisodes qui développent une seule grande histoire, mais cet album est intéressant pour mieux connaître Paul, il mélange humour, tendresse et poésie... J'en redemande encore !

Extrait : 

PlancheA_87049

Paul-dans-le-metro1flat_1024x1024PaulmetroExtrait2Iweb

22555731

 

Déjà lu du même auteur :

107640216 Paul en appartement paul au parc Paul au parc

109131365 Paul dans le Nord 110034991 Paul à Québec 

paul à la campagne Paul à la campagne

Posté par aproposdelivres à 06:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 mai 2016

Paul à la campagne - Michel Rabagliati

paul à la campagne La Pastèque - octobre 2002 - 60 pages

Quatrième de couverture : 
Paul à la campagne cache une œuvre semi-autobiographique pleine de sensibilité. L’album se compose de deux récits, placés sous le signe de la nostalgie de l’enfance. Paul à la campagne raconte une visite dans les Laurentides tandis que Paul apprenti-typographe pose un regard tendre sur l’affection entre un père et son fils.

Auteur : Michel Rabagliati est né en 1961 à Montréal où il a grandi dans le quartier Rosemont. Après s'être intéressé un moment à la typographie, il étudie en graphisme et il travaille à son compte dans ce domaine à partir de 1981. Puis, il se lance sérieusement dans l'illustration publicitaire à partir de 1988.
Depuis 1998, ses bandes dessinées révolutionnent le 9e art québécois. En 2007, l'auteur s'est vu décerner une Mention spéciale pour l'ensemble de son oeuvre par le Prix des libraires du Québec, et Paul à Québec a remporté plus de 7 prix, dont le Prix du public au Festival international de Bande dessinée d'Angoulême en 2010.

Mon avis : (lu en avril 2016)
C'est le premier tome de la série Paul. Il y a deux histoires : Paul à la campagne et Paul apprenti typographe.
Pour Paul à la campagne, devenu adulte, celui-ci retourne en vacances sur les lieux de son enfance, le chalet de son papa dans le nord du Québec, avec sa femme et sa fille Alice (dans les albums suivants de la série la fille de Paul s'appelle Rose...). Ce week-end sera le temps des souvenirs, des retrouvailles avec son père et de grandes découvertes pour sa fille... 
Tout jeune, Paul aimait être à l'arrière de la Oldsmobile ninety eight de son père et le regarder conduire. A 9 ans, il s'était pris de passion pour l'accordéon, mais la professeur aura raison de son enthousiasme... Il y avait les plongeons dans le lac Saint-Jean, les bibelots de tante Janette, la carabine à plomb, le copain Alain...
Dans Paul apprenti typographe, l'auteur évoque la relation entre Paul et son père, qui travaille comme typographe. C'est très intéressant, et cela a une valeur documentaire car ce métier : typographe des années 1970, a disparu aujourd'hui... Depuis, l'ordinateur a révolutionné ce métier.
C'est amusant de découvrir les premiers pas du dessinateur et ses personnages simplifiés en noir et blanc, il existe une édition de cette BD, datant de 2014, avec des planches en couleurs.
Cet épisode est très court par rapport aux albums suivant, mais je suis devenue une fan de Paul et j'ai bien apprécié également cette lecture.

Extrait : 

paulalacampagne01 paulalacampagne03

9782922585018_paul a la campagne

paul à la campagne_planche2

Déjà lu du même auteur :

107640216 Paul en appartement paul au parc Paul au parc

109131365 Paul dans le Nord 110034991 Paul à Québec

Posté par aproposdelivres à 13:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 avril 2016

Zaï Zaï Zaï Zaï - Fabcaro

Capture-d’cran-2015-06-23-11 6 Pieds sous Terre Editions - mai 2015 - 64 pages

Quatrième de couverture :
Un auteur de bande dessinée, alors qu'il fait ses courses, réalise qu'il n'a pas sa carte de fidélité sur lui. La caissière appelle le vigile, mais quand celui-ci arrive, l'auteur le menace et parvient à s'enfuir. La police est alertée, s'engage alors une traque sans merci, le fugitif traversant la région, en stop, battant la campagne, partagé entre remord et questions existentielles. Assez vite les médias s'emparent de l'affaire et le pays est en émoi. L'histoire du fugitif est sur toutes les lèvres et divise la société, entre psychose et volonté d'engagement, entre compassion et idées fascisantes. Car finalement on connaît mal l'auteur de BD, il pourrait très bien constituer une menace pour l'ensemble de la société. Voici le nouveau récit choral de l'imparable Fabcaro, entre road-movie et fait-divers, l'auteur fait surgir autour de son personnage en fuite, toutes les figures marquantes -et concernées- de la société (famille, médias, police, voisinage...) et l'on reste sans voix face à ce déferlement de réactions improbables ou, au contraire, bien trop prévisibles.

Auteur : Fabrice Caro, dit Fabcaro, dessine depuis l'enfance et décide de s'y consacrer pleinement à partir de 1996. Il travaille pour la presse ou l'édition, pour différentes revues de bande dessinée telles : Fluide Glacial, FLBLB, Psikopat, Jade, Tchô !, L'Echo des Savanes, Zoo, Mauvais esprit et CQFD. Il a publié chez des petits éditeurs (comme La Cafetière ou 6 Pieds sous terre) comme chez des gros (Audie, Lombard avec la reprise d'Achille Talon). Fabcaro multiplie les collaborations où il officie en tant que scénariste, avec James, Boris Mirroir (Amour, Passion et CX diesel) ou encore Fabrice Erre (Z comme Don Diego, Mars). Son dernier ouvrage chez 6 Pieds sous terre, Carnet du Pérou fut l'un des livres d'humour marquant de 2013, sélectionné pour les prix d'Angoulême en 2014.

Mon avis : (lu en avril 2016)
C'est l'un de mes fils qui m'a conseillé cette BD. Une histoire un peu loufoque qui dans un premier temps ne m'a pas autant enthousiasmé que lui...
Mais toute la famille l'a lu et en discutant des différents passages, je me suis mise à apprécier.
A la caisse d’un supermarché, Fabrice s'aperçoit qu’il n'a pas la carte de fidélité du magasin. Il l'a oublié dans la poche de son autre pantalon...  Interrogé par le vigile, il panique, le menace avec un poireau et s'enfuit. Il devient alors le fugitif le plus recherché de France, traqué par la police et les médias...
Voilà une traque des plus inattendue... avec des rebondissements improbables... de l'absurde pour nous faire réfléchir sur l'emballement médiatique. Une BD étonnante !

Extrait : (début de la BD)

1761_P1 1761_P2

1761_P3 1761_P4

1761_P5 1761_P6

1761_P7 1761_P8

1761_P9 1761_P10

1761_P11

 

 

Posté par aproposdelivres à 13:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

12 avril 2016

Le piano oriental - Zeina Abirached

BD2016

 Un grand merci à Price Minister pour son opération la BD fait son festival 2016 #1Blog1BD

9782203092082_1_75 Casterman - septembre 2015 - 208 pages

Quatrième de couverture : 
Le récit de la vie de l'inventeur d'un instrument de musique dans le Beyrouth des années 1960 : un piano ayant pour but de rapprocher les traditions musicales d'Orient et d'Occident. Un exemplaire aura vu le jour, avant la guerre civile.

Auteur : Née à Beyrouth en 1981, Zeina Abirached a fait des études de graphisme au Liban puis à Paris, aux Arts Décoratifs. Après Beyrouth Catharsis et 38 rue Youssef Semaani, son roman graphique Mourir Partir Revenir, Le jeu des hirondelles connaît un large succès public et critique (sélection Angoulême 2008, traduction dans une dizaine de pays).

Mon avis : (lu en mars 2016)
J'ai découvert cette auteur, quelques semaines avant de lire cette bande dessinée, en empruntant par hasard l'une de ses BD à la bibliothèque (Je me souviens Beyrouth).
Zeina nous raconte en parallèle deux histoires. Celle d'Abdallah Kamanja, un inventeur un peu fou. Dans les années 1960, il est fonctionnaire au Liban, mais il est surtout passionné et habité par la musique. Il est attentif à tous les sons de la vie quotidienne. Abdallah cherche à inventer un piano avec lequel on pourrait aussi bien jouer de la musique occidentale que de la musique orientale grâce au "quart de ton" que cet instrument pourrait permettre d'obtenir. Il va réussir à inventer son piano oriental, un fabricant autrichien sera prêt à le fabriquer dès qu'il y aura une commande de 100 pianos... 
L'autre histoire c'est celle de l'auteur, son enfance à Beyrouth, puis en France. Elle prend conscience qu'elle a toujours été baignée dans cette double culture d'autant plus que son grand-père paternel avait été traducteur officiel pendant le mandat français au Liban. Il était le lien entre le Haut commissariat français et les autorités locales.
La musique est présente tout au long de la bande-dessinée avec les sons qui y sont présents sous forme d'onomatopées. Ainsi, Abdallah fait "pom pom" en marchant, ses chaussures "scrouitchi", les poissons volants font "pi pi pi"... 
C'est aussi l'histoire de la cohabitation harmonieuse entre deux cultures : libanaise et française, deux langues : le français et l'arabe.

Merci PriceMinister pour ce partenariat et cette belle découverte.

Note : 18/20

 
Le véritable son du piano oriental d'Abdallah Chahine, enregistré par son fils Joseph Chahine

Extrait : 

9782203092082_p_1 9782203092082_p_2

9782203092082_p_3 9782203092082_p_4

9782203092082_p_5

 logo_PetitBAC2016
Spectacle (1)

Posté par aproposdelivres à 10:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


08 avril 2016

Paul à Québec - Michel Rabagliati

Paul à Québec Paul à Québec_2

La Pastèque - mars 2010 - 184 pages

La Pastèque - août 2015 - 184 pages (nouvelle jaquette à l'occasion de la sortie du film au Canada)

Prix du public au Festival international de Bande dessinée d'Angoulême 2011

Quatrième de couverture : 
L’achat d’une première maison et la mort d’un proche sont au cœur de ce nouvel opus. D’Ahuntsic à St-Nicolas, en passant par le célèbre Madrid, l’auteur nous amène, cette fois-ci, à découvrir sa famille à travers un livre fort émouvant. Michel Rabagliati nous démontre une fois de plus qu’il est en pleine maîtrise de ses moyens, il dessine la vie… tout simplement.  
Il a été sur la plupart des palmarès des librairies lors sa sortie.  Paul à Québec de Michel Rabagliati a fait mouche.  10 000 exemplaires en trois mois, on a rarement vu ça au Québec ces dernières années.  Le travail de Michel Rabagliati s'est imposé comme l’emblème du 9e art québécois.  Il en fallait un.

Auteur : Michel Rabagliati est né en 1961 à Montréal où il a grandi dans le quartier Rosemont. Après s'être intéressé un moment à la typographie, il étudie en graphisme et il travaille à son compte dans ce domaine à partir de 1981. Puis, il se lance sérieusement dans l'illustration publicitaire à partir de 1988.
Depuis 1998, ses bandes dessinées révolutionnent le 9e art québécois. En 2007, l'auteur s'est vu décerner une Mention spéciale pour l'ensemble de son oeuvre par le Prix des libraires du Québec, et Paul à Québec a remporté plus de 7 prix, dont le Prix du public au Festival international de Bande dessinée d'Angoulême en 2010.

Mon avis : (lu en mars 2016)
Paul à Québec est le tome 6 de la série.
Au début le ton est léger, Paul évoque les bons moments passés en famille élargie lors des fêtes et des vacances. Il raconte son installation dans sa nouvelle maison avec sa femme Lucie et sa fille Rose. Des anecdotes, de l'humour... Puis tout à coup, la maladie frappe le père de Lucie et le ton devient plus grave et le lecteur suit Paul et Lucie pendant les derniers mois de vie de Roland dans un service de soins palliatifs.
Nous sommes en 1999 et l'auteur évoque également en arrière plan les mouvementsindépendantistes de la province du Québec. Sans oublier, les expressions typiquement québécoises qui sont si savoureuse pour la française que je suis.

paul-a-quebec

Un film adapté de la BD "Paul à Québec" a été réalisé par François Bouvier, il est sorti en septembre 2015 au Québec. Il aurait été projeté en avant-première européenne au Festival de bande dessinée d'Angoulême en janvier 2016 en présence de Michel Rabagliati venu rencontrer le public ! Malheureusement toujours pas de date de sortie en salle prévue en France... (Il a bien plu à mon fils qui a séjourné quelques mois à Montréal pour ses études fin 2015)

Extrait : 

 PlancheA_87049  6_page

Déjà lu du même auteur :

107640216 Paul en appartement paul au parc Paul au parc

109131365 Paul dans le Nord

Posté par aproposdelivres à 06:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 mars 2016

Je me souviens Beyrouth - Zeina Abirached

897160854 Editions Cambourakis - décembre 2008 - 100 pages

Quatrième de couverture :
A la manière du Je me souviens de Perec, Zeina Abirached évoque des scènes de son enfance et de son adolescence à Beyrouth, dans un Liban en guerre, jusqu'à son départ pour Paris en 2006. Si, dans cette mosaïque de souvenirs, la mémoire est marquée par la peur constante, les privations et la dureté de la vie, elle est aussi celle des moments heureux où l'on arrive à oublier la guerre. Par un constant décalage du regard vers ce qui permet de continuer à vivre, Zeina Abirached mêle au récit des difficultés du quotidien celui des jeux de l'enfance, évoquant avec humour la cueillette d'éclats d'obus par son petit frère, ou le sadisme d'un coiffeur qui l'amocha durant toute son adolescence. On retrouve dans Je me souviens la tension, caractéristique de l'oeuvre de Zeina Abirached, entre un dehors hostile où la guerre fait rage et l'espace familier d'une intimité protectrice. Ce quatrième opus est sans doute celui qui s'ouvre le plus vers le monde extérieur, la distance et l'humour créant de salutaires espaces de liberté.

Auteur : Libanaise, Zeina Abirached est née à Beyrouth en 1981. Elle vit actuellement entre Beyrouth et Paris. Après des études à l'Académie libanaise des beaux-arts (ALBA), elle a suivi un cursus spécialisé en animation à l'Ecole Nationale des Arts Décoratifs de Paris. Elle est l'auteur de [Beyrouth] Catharsis, 1er prix du festival de bande dessinée de Beyrouth en 2002, du livre-objet 38 rue Youssef Semaani et de Mourir partir revenir, le jeu des hirondelles retenu dans la sélection officielle d'Angoulême 2008.

Mon avis : (lu en mars 2016)
A la façon de Pérec, l'auteur se souvient de son enfance à Beyrouth pendant la guerre du Liban. Elle évoque aussi bien les difficultés du quotidien pour aller à l'école, les coupures d'électricité que ce qu'elle voit à la télévision, les friandises, ses jeux...
Le dessin noir et blanc rappelle celui de Marjane Satrapi, mais le ton est beaucoup plus léger malgré la présence de la guerre... 
Une bd que j'ai pris un peu par hasard à la bibliothèque sans réaliser que j'allais bientôt recevoir pour le Festival BD PriceMinister, "Le piano oriental" donc à suivre...
 

Extrait :

Je-me-souviens_01Je-me-souviens_02

Je-me-souviens_03Je-me-souviens_04

Je-me-souviens_05Je-me-souviens_06

 logo_PetitBAC2016
Phrase (2)

Posté par aproposdelivres à 07:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

09 mars 2016

Des beaux étés - 1 - Cap au Sud ! - Zidrou et Jordi Lafebre

yTnogpc1GKDH8biCGDj7PrB8dOlhF2l3-couv-1200 Dargaud - septembre 2015 - 56 pages

Quatrième de couverture :
Août 1973. Zidrou et Lafebre nous font une place dans la 4L rouge Esterel de la famille Faldérault : entre les parents et les 4 enfants, nous voici en route vers le Midi pour de "beaux étés" ! Chaque année, les mêmes rituels : Pierre, le père, rend ses planches de B.D. en retard, les chansons de vacances, l'étape pique-nique... Un mois pour oublier le quotidien, le couple qui bat de l'aile, Tante Lili malade. Des souvenirs à engranger qui font que la vie est plus belle, des moments précieux pour se rappeler l'essentiel. Cap au sud !

Auteurs : Zidrou (Benoît Drousie) est né en 1962 à Bruxelles. D'abord instituteur, il se lance au début des années 1990 dans l'écriture de livres et de chansons pour enfants. En 1991, il rencontre le dessinateur Godi avec qui il crée L'Elève Ducobu. Sa carrière de scénariste de bande dessinée est lancée ! Il signe de nombreuses séries pour enfants et adolescents, des Crannibales à Tamara, de Scott Zombi à Sac à Puces, assure la reprise de La Ribambelle. Il est également l'auteur des plus réalistes, mais non moins sensibles, La Peau de l'ours, Lydie, Folies Bergères, La Mondaine, Les 3 Fruits. En 2015, Zidrou revient en force avec trois nouveaux albums : en août Le Bouffon avec Francis Porcel, en septembre, une nouvelle série familiale, Les Beaux Etés avec Jordi et en octobre, en duo avec P. Berthet, un polar dans les régions reculées de l'Australie, "Crime qui est le tien". Pour 2016, l'auteur continue d'écrire les souvenirs de vacances de la famille Faldéraut dans "Les Beaux Étés" et proclame la fin de Venise dans "Marina".

Jordi Lafebre est né en 1979 à Barcelone, où il étudie la bande dessinée et les beaux-arts avant d'effectuer ses premiers pas de dessinateur en 2001. Il est publié dans plusieurs magazines espagnols, notamment dans la revue pour la jeunesse Mister K, dans laquelle il signe El munda de judy(« le monde de Judy») en collaboration avec le scénariste Toni Front. Sa rencontre avec Zidrou est décisive: après quelques dessins dans l'hebdomadaire Spirou, il participe à un ouvrage collectif écrit par le scénariste de Ducobu, La vieille dame qui n'avait jamais joué au tennis et autres nouvelles qui font du bien, puis en 2010, il cosigne avec lui un album remarqué, Lydie. En 2014, toujours avec Zidrou, il sort La Mondaine, et continue sur sa lancée, en 2015, avec une nouvelle série Les Beaux Étés qui sortira en septembre. En 2016, le tome 2 des Beaux Étés sortira en juin 2016.

Mon avis : (lu en février 2016)
Eté 1973, comme d'habitude, la famille est sur le point de partir pour les vacances d'été de la Belgique vers le Sud de la France. Les bagages sont bouclés depuis quelques jours, mais le père, dessinateur de BD, doit rendre plusieurs planches à son éditeur avant de pouvoir partir... Dès la livraison faite, les parents et les quatre enfants s'engouffrent dans la 4L rouge et les vacances peuvent enfin commencer ! 
Les rires et les chamailleries des enfants cachent les soucis de la famille... Le couple est en crise, mais le temps d'un dernier été tous ensemble, ils ont choisi, pour le moment, de taire la séparation à leurs enfants. Un décès familiale va interrompre les vacances pour un retour forcé en Belgique...
J'ai bien aimé ce récit de souvenirs de vacances, c
'est vivant, avec des éclats de rires, mais également une pointe de nostalgie. Les 4 enfants sont attachants : Julie, Nicole, Louis et Paulette la petite dernière...
Cette BD est le tome 1 d'une série que j'ai très envie de continuer à découvrir ! J'attends la suite...

Extrait :

yTnogpc1GKDH8biCGDj7PrB8dOlhF2l3-page3-1200 yTnogpc1GKDH8biCGDj7PrB8dOlhF2l3-page4-1200

yTnogpc1GKDH8biCGDj7PrB8dOlhF2l3-page5-1200 yTnogpc1GKDH8biCGDj7PrB8dOlhF2l3-page6-1200

yTnogpc1GKDH8biCGDj7PrB8dOlhF2l3-page7-1200

Challenge 6%
rl2015
31/36

Posté par aproposdelivres à 15:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 février 2016

Paul dans le Nord - Michel Rabagliati

paul_dans_le_nord Editions de la Pastèque - novembre 2015 - 180 pages

Quatrième de couverture : 
Été 76. Paul a 16 ans et ne rêve que d'une chose: une motocyclette Kawasaki KE100 pour fuir son quotidien et ses parents envahissants. Avec Ti-Marc, un nouvel ami rencontré à sa polyvalente, Paul traversera cette période difficile de son adolescence avec un peu plus de légèreté. Voyages en auto-stop, soirées arrosées entre copains et expériences nouvelles seront au rendez-vous. Le tout, sur fond de jeux olympiques, de musique de Peter Frampton et de Beau Dommage…

Auteur : Michel Rabagliati est né en 1961 à Montréal où il a grandi dans le quartier Rosemont. Après s'être intéressé un moment à la typographie, il étudie en graphisme et il travaille à son compte dans ce domaine à partir de 1981. Puis, il se lance sérieusement dans l'illustration publicitaire à partir de 1988.
Depuis 1998, ses bandes dessinées révolutionnent le 9e art québécois. En 2007, l'auteur s'est vu décerner une Mention spéciale pour l'ensemble de son oeuvre par le Prix des libraires du Québec, et Paul à Québec a remporté plus de 7 prix, dont le Prix du public au Festival international de Bande dessinée d'Angoulême en 2010.

Mon avis : (lu en février 2016)
C'est le tome 8 de la série, nous sommes au milieu des années 1970, Paul a 16 ans, il est en plein dans la crise d’adolescence... L'été, il n'a aucune envie d'aider ses parents à bricoler dans le chalet familiale, il rêve de pouvoir se payer une moto pour être indépendant et pouvoir faire des virées avec les copains... Bon copain, il accompagnera Ti-Marc son nouvel ami dans un voyage improvisé en auto-stop, ils affronteront une tempête de neige en plein milieu de la forêt laurentienne... Il aura ses premiers émois amoureux avec Linda... En toile de fond, sont évoqués les jeux olympiques de Montréal.

J'ai toujours beaucoup de plaisir à lire cette série de BD, dont j'ai encore à découvrir au moins deux tomes dans la bibliothèque familiale !

Extrait :

eee bedetheque-ideale-104-michel-rabagliati-emmene-paul-dans-le-nord,M278057

bedetheque-ideale-104-michel-rabagliati-emmene-paul-dans-le-nord,M278059 bedetheque-ideale-104-michel-rabagliati-emmene-paul-dans-le-nord,M278061

Déjà lu du même auteur :

107640216 Paul en appartement paul au parc Paul au parc

 logo_PetitBAC2016
Géographie (2)

Posté par aproposdelivres à 08:44 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 février 2016

La Guerre des Lulus, Tome 3 : 1916 : Le tas de briques

la guerre des lulus_3 Casterman - septembre 2015 - 64 pages

Quatrième de couverture : 
1916. Encore une année qui passe. À cet âge, une année c’est presque une vie. Orphelins, laissés à leur propre destin dans un monde entré en guerre, les Lulus poursuivent leur chemin de survie. Après la mort de leur ami Hans, leur monde a basculé brutalement dans la réalité de cette guerre qu’ils évitaient si bien. S’enfonçant dans la forêt, ils découvrent une cabane qui se présente encore comme un nouveau signe d’espoir. La cabane est tenue par un Gustave, un vieux sabotier, mi bûcheron, mi ermite… Celui-ci leur permettra de faire étape avant de leur conseiller de repartir sur la route de Guise. La ville… si grande qui s’ouvre à eux pour prolonger leur destin commun.

Auteurs : Depuis 2004, le scénariste d’origine bretonne Régis Hautière, pilier des éditions Paquet a signé une vingtaine d’albums en seulement cinq ans dont le Dernier Envol avec Romain Hugault. Il multiplie aujourd’hui les projets chez d’autres éditeurs comme Soleil, Kstr, Glénat, Delcourt ou Dargaud. Après des études supérieures de philosophie et d’histoire et un troisième cycle en ingénierie de la connaissance, Régis Hautière a travaillé une dizaine d’années pour le festival BD d’Amiens.
Diplômé en génie électro-technique et licencié en Arts Plastiques, Hardoc démarre précocement sa carrière comme illustrateur pour une émission jeunesse de France 2, à 15 ans. Il gagne l’Écureuil d’Or qui récompense le meilleur jeune espoir au festival BD d’Angoulême en 1996. Hardoc rencontre ensuite Régis Hautière dans une association bédéesque d’Amiens (!!) et ils décident de travailler ensemble sur la série Le Loup, l'Agneau et les Chiens de guerre (éd. Paquet). Il participe, en mars 2005, au collectif des Nouvelles de Jules Verne en bandes dessinées des éditions Petit à Petit. En 2009, il publie, toujours avec Régis au scénario, l'histoire des Lulus, Jeux de guerre, dans le collectif Cicatrices de guerre(s). Et c'est avec impatience que l'on attendait leurs aventures complètes chez Casterman, La Guerre des lulus est arrivée, en janvier 2013.

Mon avis : (lu en janvier 2016)
A la fin du dernier tome, les Lulus perdaient Hans qui était devenu leur ami. Dans celui-ci, les Lulus continuent d'éviter les zones de combat en traversant les forêts. Ils vont rencontrer le vieux Gustave, sabotier qui s'est réfugié dans sa cabane au fond de la forêt pour éviter la guerre. Il y vit seul en ermite. Il les accueille pour quelques jours, puis conseille aux Lulus de quitter les bois où peuvent rôder des soldats déserteurs. Il les encourage à rejoindre la ville de Guise. Les Lulus vont découvrir alors le « tas de briques », nom familier du familistère de Guise, un ensemble de bâtiments créé par l'industriel Godin pour loger le personnel de son entreprise. Le « tas de briques » est en partie occupé par les Allemands, les Lulus vont être accueillis pour quelques temps clandestinement dans le grenier...
Cette BD est toujours aussi amusante et intéressante à lire, j'ai découvert ainsi l'existence de ce familistère de Guise, les Lulus grandissent également au fil des tomes. La petite Luce est devenue adolescente et ne laisse pas insensible les autres Lulus...

Extrait : 

PlancheA_181700 lulu3_p_2

lulu3_p_3lulu3_p_4

lulu3_p_5 CCF08112015_00002

CCF08112015_00003

Déjà lu du même auteur :

la_guerre_des_lulus_1914 La Guerre des Lulus, Tome 1 : 1914 : La maison des enfants trouvés 

la_guerre_des_lulus_1915 La Guerre des Lulus, Tome 2 : 1915 : Hans 

logo_PetitBAC2016
Gros mot (2)

Challenge 5%
rl2015
30/30

Posté par aproposdelivres à 08:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,