03 novembre 2016

Pendant que le roi de Prusse faisait la guerre, qui donc lui reprisait ses chaussettes ? - Zidrou et Roger

pendant-que-le-roi-de-prusse-faisait-la-guerre-qui-donc-lui-reprisait-ses-chaussettes-tome-1-pendant-que-le-roi-de-prusse-faisait-la-guerre-qui-donc-lui-reprisait-ses-chaussettes-one-shot Dargaud - septembre 2013 - 54 pages

Quatrième de couverture : 
Un duo inédit pour un album plein d'humanité et de tendresse : Zidrou et Roger, le dessinateur de Jazz Maynard, signent le one-shot Pendant que le Roi de Prusse faisait la guerre, qui donc lui reprisait ses chaussettes ? Eh bien, c'est sa maman ! Madame Hubeau, elle, s'occupe seule de son grand enfant de 40 ans, Michel, handicapé. Un quotidien certes difficile, mais joyeux et qu'elle assume avec courage et générosité. Un magnifique hommage à toutes ces personnes admirables qui se battent dans l'ombre.

Auteurs : Zidrou (Benoît Drousie) est né en 1962 à Bruxelles. D'abord instituteur, il se lance au début des années 1990 dans l'écriture de livres et de chansons pour enfants. En 1991, il rencontre le dessinateur Godi avec qui il crée L'Elève Ducobu. Sa carrière de scénariste de bande dessinée est lancée ! Il signe de nombreuses séries pour enfants et adolescents, des Crannibales à Tamara, de Scott Zombi à Sac à Puces, assure la reprise de La Ribambelle. Il est également l'auteur des plus réalistes, mais non moins sensibles, La Peau de l'ours, Lydie, Folies Bergères, La Mondaine, Les 3 Fruits. En 2015, Zidrou revient en force avec trois nouveaux albums : en août Le Bouffon avec Francis Porcel, en septembre, une nouvelle série familiale, Les Beaux Etés avec Jordi et en octobre, en duo avec P. Berthet, un polar dans les régions reculées de l'Australie, "Crime qui est le tien". Pour 2016, l'auteur continue d'écrire les souvenirs de vacances de la famille Faldéraut dans "Les Beaux Étés" et proclame la fin de Venise dans "Marina".
Roger Ibanez Ugena a étudié la B.D. à l'école Joso. En 1993, il réalise plusieurs courtes BD humoristiques (sc. A. GARCIA) pour le fanzine "GN" et, en 1994, il gagne le premier concours manga des éditions Norma qui publient dans leur revue manga "Otaku" plusieurs de ses histoires courtes (sc. R. GONZALEZ). Pour les éditions Cameleon, il dessine dans le périodque "Sukube" (sc. N. PERIS) et produit "Hiromi" (sc. A. GARCIA). De 1999 à 2001, il signe 14 BD (sc. RAULE) dans le magazine "Penthouse Comix" des éditions El Jueves. Sous le pseudonyme de Nono, il réalise en outre des BD pour divers magazines érotiques américanis dont "Sizzle" (NBM). En 2002 et 2003, avec RAULE aux scénarios, il publie "Hole'n'Virgin", "Amores muertos" et "Cabos sueltos" aux éditions Amaniaco. Présentée au salon de la BD de Barcelone, cette dernière réalisation séduit le scénariste J.D. MORVAN qui la soumet à DARGAUD. De là naît au festival d'Angoulême 2004, le projet du triptyque "Jazz Maynard".

Mon avis : (lu en septembre 2016)
Tout commence dans un train, Catherine voyage seule vers la mer. Elle s'est accordée une journée de liberté, de repos et pourtant elle ne peut s'empêcher d'appeler chez elle pour savoir si tout va bien. Elle n'arrive pas à rester loin de son fils.

A soixante-douze ans, Catherine s'occupe quotidiennement et inconditionnellement de son fils, Michel, ce dernier a quarante-trois ans, c'est un colosse avec l'âme d'un enfant, il est handicapé. Il a ses petites habitudes et ses rituels, il est très gourmand, Puissance 4 est son jeu favori, il regarde chaque jour la même émission à la télévision... L'abnégation et la bienveillance de cette mère est admirable et touchante.
Voilà un album tout en simplicité, authentique, pleins d'humanité, d'amour, de tendresse et de joie de vivre. Grâce à sa maman si dévouée, Michel a une vie simple et belle pour lui.
Une très belle découverte avec comme seule interrogation : le titre de cette bande dessinée...
Je n'ai pas compris le pourquoi du titre de cette BD... Etait-ce pour se distinguer avec un très très long titre ? Si quelqu'un a une explication, je suis preneuse...

Extrait :

dGRyKiENJYa8VPkKWegSEB6cDcUL9f5c-titre-1200 dGRyKiENJYa8VPkKWegSEB6cDcUL9f5c-page2-1200

dGRyKiENJYa8VPkKWegSEB6cDcUL9f5c-page3-1200 dGRyKiENJYa8VPkKWegSEB6cDcUL9f5c-page4-1200

dGRyKiENJYa8VPkKWegSEB6cDcUL9f5c-page5-1200 

 

Posté par aproposdelivres à 06:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


19 octobre 2016

A coucher dehors - Aurélien Ducoudray & Anlor

91B9Dld4LML Bamboo - septembre 2016 - 48 pages

Quatrième de couverture :
Amédée, Prie-Dieu et la Merguez vivent sur les bords de Seine. Mais la destinée fait parfois preuve de bienveillance avec les SDF. Elle offre à Amédée un nouveau toit par le biais d'un héritage : un magnifique pavillon de banlieue. En contrepartie, il doit devenir le tuteur légal de Nicolas, le fils trisomique de sa vieille tante récemment décédée. De surcroit, Amédée se retrouve responsable d'une maison qui attise toutes les convoitises. Mais surtout, il hérite d'un passé, d'une famille et de ses secrets qu'il découvre peu à peu.

Auteurs : Aurélien Ducoudray est né en 1973 à Chateauroux et vit dans un petit village de l’Indre. Photographe de presse, journaliste presse écrite et TV, on lui doit de nombreux documentaires. Après Championzé et La Faute aux chinois, il sort Clichés de Bosnie chez Futuropolis. Ce dernier ouvrage connaît un beau succès. En 2014, il signe son premier ouvrage chez Grand Angle, Amère russie.
Anlor a étudié aux Arts-Décoratifs de Paris (ENSAD) d’où elle est sortie diplômée en section Animation. Elle réalise en 2001 Qui veut du Pâté de Foie ?, court-métrage en volume animé stop-motion, primé dans de nombreux festivals (Annecy, Zagreb, Paris...). Elle travaille ensuite en tant qu’animatrice, puis réalisatrice. En 2011, elle signe sa première BD : Les Innocents coupables chez Grand Angle.

Mon avis : (lu en octobre 2016)
Trois clochards, Amédée, Prie-Dieu et la Merguez, campent depuis quelques temps sous un pont parisien, ils ont même annexé la cabine téléphonique voisine... Alors qu'ils sont sur le point d'être expulsés, un notaire se présente et annonce qu'Amédée viendrait d’hériter d’une maison à Pontoise. Mais il faut faire vite car cette maison est sur le point d'être vendue aux enchères. Pour devenir propriétaire de cette petite maison, il y a une close spéciale : Amédée doit s'occuper de Nicolas, fils trisomique de la défunte. Il est toujours joyeux et plein d'entrain et il est passionné par les vols spatiaux de Youri Gagarine !
Amédée est un SDF bougon mais au grand coeur, Nicolas rêve d'imiter Youri Gagarine, il s'imagine aller un jour sur la Lune !
Le trio Amédée, Prie-Dieu et la Merguez est haut en couleur et leur rencontre avec Nicolas est touchante et pleine d'humanité.
Ce récit plein de sincérité autour de quatre personnages atypiques donne au lecteur de l'humour et des surprises...

Cet album est le tome 1 d'un diptyque, il s'achève en nous laissant tomber en plein suspens... J'ai donc évidement très envie de connaître la fin de l'histoire !

Extrait : (début de la BD)

 

2023_P1 2023_P2

2023_P3 2023_P4

2023_P6 2023_P7

2023_P8 2023_P9

2023_P10  2023_P11

challenge12016br
9/18

Posté par aproposdelivres à 07:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

12 octobre 2016

Quatre couleurs - Blaise Guinin

ob_b33504_quatre-couleurs-couv Vraoum Editions - mai 2014 - 140 pages

Quatrième de couleur : 
Deux étudiants échangent leur identité pour réussir leurs examens.
Quatre filles croisent leur route pour le meilleur mais surtout pour le pire.
Un roman graphique noir, rouge, vert et bleu, réalisé au stylo quatre couleurs.

Auteur : Blaise Guinin a commencé sa carrière dans la bande dessinée en publiant quelques dessins sur internet en autodidacte. 
Début 2011, il publie un roman graphique de 130 pages chez Casterman, "en attendant que le vent tourne" et "Georges et la mort". 

Mon avis : (lu en septembre 2016)
J'ai emprunté par hasard ce livre à la Bibliothèque, c'est surtout le fait qu'il avait été dessiné avec un stylo quatre couleurs qui m'a donné envie de découvrir cette bande dessinée. Grégoire est un étudiant peu travailleur, après plusieurs redoublement, son père l'a menacé de lui couper les vivres s'il ne réussissait pas son année. Pour se donner toutes ses chances, il a l'idée brillante d'inverser deux cours avec Pierre, son meilleur ami, afin d'obtenir une meilleure note à l'examen de fin d'année. Mais tricher et mentir n'est pas si facile... En effet, Chloé est une ex de Grégoire, mais toujours très amoureuse de lui va s'en mêler, c'est le grain de sable qui risque de faire capoter la supercherie... 

De la farce, cette histoire va basculer dans le drame et le thriller. C'est plutôt bien réussi même si le personnage très antipathique de Grégoire m'a gêné dans certains de ses comportement.
Côté dessin, c'est à la fois original et minimaliste, j'ai aimé l'utilisation d'un code couleur pour chacun des personnages féminins, les motifs de fond d'image qui cache parfois des surprises...

Extrait :

4_couleurs_int_2 ob_4e784a_quatre-couleurs-image2 (1)

340 343

Posté par aproposdelivres à 06:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

08 octobre 2016

L'égalité est un long fleuve tranquille - Antoine Chereau

Lu dans le cadre de Masse Critique

14368741_10153942607110678_6531641258832953620_n

81s2Z0I6SQL Pixel Fever - octobre 2016 - 70 pages

Quatrième de couverture :
Dans l'album « L'Egalité est un long fleuve tranquille », parrainé par l'Institut Randstad pour l'Égalité des Chances et le Développement Durable,  Antoine Chereau croque avec un humour mordant toutes les situations de la vie où la discrimination s'exprime. 68 dessins désopilants autour de l'emploi des jeunes, des séniors, de l'égalité pro, de la diversité, du fait religieux et toutes ces discriminations  tout au long de la vie qui font la joie du vivre ensemble. Bref, que du bonheur à partager?! « L'Egalité est un long fleuve tranquille » s'inscrit dans le cadre d'une opération de sensibilisation menée par l'Institut Randstad, contre toutes les formes de discrimination et en soutien aux associations qui oeuvrent pour l'égalité des chances.

Auteur : Antoine Chereau est dessinateur de presse, cartoonist et jokes manager ! Dessinateur pour la presse et les entreprises depuis 1981, il a collaboré à de nombreux titres, comme Libération, France Soir, Que choisir, l’Événement du jeudi, La tribune de l’économie, l’Expansion, Telerama, France Soir ou encore l’Ordinateur individuel. Fort d’une expérience dans de nombreux domaines, Antoine Chereau est un vrai spécialiste de l’entreprise. Il s’est naturellement spécialisé dans les dessins corporate, faisant profiter de son humour en direct pendant les conventions ou pour accompagner la communication de n’importe quelle société.

Mon avis : (lu en septembre 2016)
Cet album n'est pas un bande dessinée, mais un recueil de dessins humoristique sur le thème de l'égalité. L'égalité fille et garçon, l'égalité à l'école, l'égalité dans le sport mais surtout dans le monde du travail. Il est question de la diversité, de la couleur de peau, de la couleur des cheveux, de l'orientation sexuelle, du quartier d'origine, du milieu d'origine, du poids, du handicap, de l'âge, de la place de la femme dans le monde du travail...
Les dessins sont percutants et drôles, une sensibilisation réussite contre les inégalités et les discriminations à l'embauche et au sein du monde professionnel !
Les préjugés ont la vie dure... Tu viens du 93, et c'est comme si tu avais une casserole à traîner. Tu t'appelles Mohammed et cela ne sert à rien que tu fasses de grandes études... Tu es une femme et tu as un poste important, tu n'as pas pu y arriver seulement grâce à tes études et ton travail... Tu es gros et ta place est sur le banc de touche plutôt que sur le terrain... Tu es une femme et tu ne pourras pas gérer en parallèle ta vie professionnelle et ta vie familiale...
Cette BD permet de soutenir les actions en faveur de l’égalité des chances.

 

 

challenge12016br
8/18

Posté par aproposdelivres à 14:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 septembre 2016

Coquelicots d'Irak - Brigitte Findakly et Lewis Trondheim

3418 L'Association - août 2016 - 115 pages

Présentation de l'éditeur :
Lewis Trondheim et Brigitte Findakly forment en bande dessinée comme à la ville un duo depuis de nombreuses années. Si la bibliographie pléthorique de Lewis Trondheim n'a plus de secret pour personne, celle de Brigitte Findakly, son épouse et coloriste, quoique toute aussi importante, reste pourtant moins connue. De Pif Gadget, à ses débuts, au Chat du Rabbin, des Formidables aventures de Lapinot au Retour à la terre, on lui doit la mise en couleurs d'une centaine d'albums. Avec ce livre à quatre mains, pré-publié en partie dans "Les strips de la matinale" du Monde, Lewis Trondheim délaisse pour la première fois les animaux anthropomorphisés pour raconter l'histoire de celle qui partage sa vie, née en Irak, d'un père irakien et d'une mère française à l'orée des années 1960. Coquelicots d'Irak retrace son enfance passée à Mossoul, ville du nord de l'Irak, à une époque où, bien avant l'arrivée au pouvoir de Saddam Hussein, se succèdent coups d'Etat et dictatures militaires. Déroulant le fil de ses souvenirs, on découvre alors une vie de famille affectée par les aberrations de la dictature et leurs répercussions sur la vie quotidienne, jusqu'à un inéluctable exil vers la France au début des années 1970. Une arrivée en France elle aussi difficile, une expérience migratoire faite de difficultés administratives, sociales et culturelles. Dans ce récit qui prend pour toile de fond une triste actualité, Lewis Trondheim et Brigitte Findakly brossent en saynètes percutantes et sans ambages, mais pas moins sensibles pour autant, la trajectoire singulière de la coloriste qui, pour la première fois, occupe le premier rôle dans un livre. Ponctué de photos et de parenthèses sur les coutumes, la culture irakienne et les souvenirs de l'Irak de Brigitte Findakly, on partage avec elle la nostalgie de ceux qui ont laissé derrière eux leur pays d'origine, et les liens fugaces qui subsistent, tout à l'image des coquelicots devenus si fragiles une fois déracinés.

Auteurs : Brigitte Findakly est née en 1959 à Mossoul, Irak, et elle y a grandi jusqu'en 1973. Coloriste de bande dessinée depuis 1982, elle a travaillé pour Pif Gadget, Le Journal de Mickey, Circud, Vécu, Le Journal de Spirou... Elle a colorié de nombreux albums dont Lapinot, Le Chat du Rabbin, Le Retour à la Terre et Rob Azbam.
Lewis Trondheim est né en 1964 à Fontainebleau. Auteur de bande dessinée, co-fondateur de l'Association, co-fondateur de l'OuBaPo, directeur de la collection Shampooing. Marié à Brigitte Findakly depuis 1993, ils ont deux enfants et vivent dans le sud de la France.

Mon avis : (lu en septembre 2016)
Cette bande dessinée raconte l'enfance de Brigitte Findakly à Mossoul, en Irak jusqu'en 1973, puis son exil à Paris.
Le départ de ce récit a été suscité par la destruction des têtes de lions ailés par Daesh à proximité de Mossoul. Brigitte se souvient d'une photo prise par son père d'elle enfant devant ces lions. Sur la photo, on ne voyait déjà pas leurs têtes car c'était Brigitte le sujet principal de la photo et non ces lions...  
Les souvenirs de Brigitte ne suivent pas un fil chronologique et peuvent dérouter un lecteur, mais j'imagine qu'ils ont été écrits et dessinés au moment où ils sont revenus à la mémoire de l'auteure... 
Elle raconte sa jeunesse à Mossoul, la difficulté de vivre en tant que chétien dans un pays majoritairement musulman, l'instabilité politique puis pourquoi ses parents sont obligés d'émigrer en France, le pays d'origine de sa maman. Elle évoque l'exil et son adaptation à un nouveau pays, les retours en Irak pour les vacances... 
Les dessins de son mari, Lewis Trondheim, illustre avec beaucoup de pudeur et de simplicité ce témoignage émouvant.
Voilà une bande dessinée touchante qui reflète la tolérance et le respect. Brigitte évoque avec nostalgie, amour et sensibilité ce pays d'enfance et sa famille. Une très belle découverte.

Extrait : 

coquelicots-irak_02-800x1164 bedetheque-ideale-130-coquelicots-d-irak-une-enfance-dans-le-swinging-mossoul,M369527

coquelicots-irak_03-800x1185 coquelicots-irak_05-800x1143

3421  3420

 3419  bedetheque-ideale-130-coquelicots-d-irak-une-enfance-dans-le-swinging-mossoul,M369519 

  coquelicots-irak_06-800x1107 bedetheque-ideale-130-coquelicots-d-irak-une-enfance-dans-le-swinging-mossoul,M369529

coquelicots-irak_04-800x1107

 

 challenge12016br
5/18

 

Posté par aproposdelivres à 13:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


16 septembre 2016

La légèreté - Catherine Meurisse

legerete-couv Dargaud - avril 2016 - 136 pages

Quatrième de couverture : 
Dessinatrice à Charlie Hebdo depuis plus de dix ans, Catherine Meurisse a vécu le 7 janvier 2015 comme une tragédie personnelle, dans laquelle elle a perdu des amis, des mentors, le goût de dessiner, la légèreté. Après la violence des faits, une nécessité lui est apparue : s'extirper du chaos et de l'aridité intellectuelle et esthétique qui ont suivi en cherchant leur opposé la beauté. Afin de trouver l'apaisement, elle consigne les moments d'émotion vécus après l'attentat sur le chemin de l'océan, du Louvre ou de la Villa Médicis, à Rome, entre autres lieux de renaissance.

Auteur : Catherine Meurisse est une illustratrice, dessinatrice de presse, scénariste et dessinatrice de bandes dessinées française.

Mon avis : (lu en septembre 2016)
Ce jour là, Catherine Meurisse s'est réveillée en retard et elle n'est pas arrivée à l'heure à la conférence de presse de Charlie Hebdo... Elle a donc échappé au drame et n'a pas été tuée comme ses amis mais elle a été touchée à jamais. Elle a perdu ses amis, l'envie de dessiner et sa légèreté... Comment se reconstruire après un drame pareil ? Il lui a fallu du temps pour digérer ce 7 janvier 2015 et ses suites.
Dans cet album, Catherine Meurisse raconte avec une sincère émotion, tout d'abord les évènements, puis l'après avec sa lente reconstruction, elle mélange ses souvenirs, son état d'esprit et de l'humour noir... Elle a été placée sous escorte policière, elle a du mal à comprendre l'ampleur des réactions après attentats, le "Je suis Charlie"... Elle va tenter de chercher l'apaisement dans la beauté, celle des paysages, celle de l'art...
Un album magnifique à découvrir absolument.

Extrait : 

p7 p8

p9 la-legerete-catherine-meurisse-p-10

la-legerete-catherine-meurisse-11 la-legerete-catherine-meurisse-p-15

la-legerete-catherine-meurisse-p16 la-legerete-catherine-meurisse-p-17

la-legerete-catherine-meurisse-disparaitre19 la-legerete-catherine-meurisse-munch20

 

Posté par aproposdelivres à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 septembre 2016

Dent d'ours - tome 4 - Amerika bomber - Yann et Henriet

dent d'ours_4

Dupuis - mai 2016 - 48 pages

Quatrième de couverture :
Début mai 1945. Une étrange aile volante révolutionnaire survole New York et largue sur l'orgueilleuse cité une bombe qui contient une tonne d'uranium. La ville est complètement détruite et en proie aux flammes et les victimes se comptent par centaines de milliers. L'oberleutnant Werner Zweiköpfiger, espion US infiltré dans l'aviation allemande, se réveille : ce n'était qu'un cauchemar. Mais ce rêve, c'est aussi le fantasme d'Hitler et la mission du flugkapitän Hanna Reitsch, l'amie d'enfance de Werner : bombarder New York pour sauver l'honneur du IIIe Reich. Alors que les Alliés sont persuadés que la guerre est finie et ont pour seule obsession de récupérer Werner Von Braün, l'inventeur des fusées V1 et V2, et un maximum de savants allemands avant les Russes, Hanna, elle, n'a pas renoncé à mener à bien l'ultime mission du Führer.

Auteurs : Yann Lepennetier, dit Balac ou Yann, est un auteur de BD. 
Après ses débuts dans la publicité et l’architecture, ce Marseillais s’est lancé dans la bande dessinée en 1974 en dessinant pour Spirou à Bruxelles où il habite désormais. 
Remercié par le journal pour dessins irrévérencieux, il avait noué des liens forts de franche camaraderie avec Conrad avec qui il a notamment réalisé les Innommables en 1980 et lancé la Tigresse blanche en 2005. 
Ses premiers scénarios l’avaient conduit dans l’univers de Franquin avec le Marsupilami en 1989 et de Gosciny avec Lucky Luke sans oublier son one-shot sur une aventure de de Spirou.
Il écrit depuis pour de nombreux dessinateurs comme Berthet (Pin Up, Yoni, les exploits de Poison Ivy), Simon Léturgie (Spoon White), Félix Meynet (les Eternels) avec ou encore Herval (Tiffany), René Hausman (Les Trois cheveux blancs, Le Prince des écureuils), Yslaire (Sambre), Joël Parnotte (Le Sang des Porphyre).
Sa production est très diversifiée, avec des séries humoristiques, voire la reprise de classique (Le Marsupilami, avec Batem, Lucky Luke, avec Morris, Kid Lucky avec Conrad (sous le pseudonyme commun Pearce) et Jean Léturgie). 
Sa série Narvalo dessinée par Erik Juszezak devrait voit son épilogue en 2008 avec un second tome en plus de 54 planches. Le Sang des Porphyres est prévu en 4 albums dont 2 sont parus. Son actualité est par nature riche. En 2008 il a sorti le 2ème tome de Tiffany et le 3ème des exploits de Poison Ivy.

Né le 15 février 1973, Alain Henriet nourrit dès son plus jeune âge ses appétits bédéphiles dans les Stranges qu'il achetait en occasion sur les marchés, mais également dans Mickey Magazine, puis dans diverses séries de chez Dupuis. Il s'inscrit à l'académie des beaux-arts de Liège. Ses premières publications arriveront à cette époque, il participera à l'aventure du magazine ''Brazil'' dans les trois numéros existants. 
À la même époque, toujours à l'académie de Liège, Alain gagne un concours de BD organisé par le journal de Spirou (deux planches publiées dans le numéro 3044), il se retrouve à jongler dans sa dernière année d’études entre la rédaction du journal (où il était en stage) et l'école. De là naîtront ses premières planches dans le journal de Spirou. 
En 1998, Alain est engagé à la rédaction de Spirou magazine comme correcteur et maquettiste. Il y travaille toujours, mais uniquement le mardi. C'est lors d'un festival qu'il rencontre Olivier Vatine. Celui-ci préfère la première version d'Une pizza à l'oeil à leur projet de S.F. Le soir même, ils décident de relancer la machine du tueur aux péripéties humoristiques. De là suivra la trilogie "John Doe "aux éditions Delcourt. La série finie, les protagonistes décident de prendre chacun leur envol. 
À cette même époque, Olivier Vatine cherchait un dessinateur pour la série "Golden Cup". Fort de leur collaboration sur John Doe, celui-ci propose la série à Alain. De là suivra la collaboration avec le scénariste Daniel Pecqueur et, par la suite, la rencontre avec Manchu (grand spécialiste de science fiction) pour les designs très réalistes des véhicules. 
Alain signera également avec les éditions Dupuis pour un album : "Pandora Box".
Aujourd'hui, il collabore avec Yann pour la série" Dent d'Ours" aux éditions Dupuis.

Mon avis : (lu en août 2016)
Je pensais cette série terminée, mais j'ai eu la surprise de découvrir qu'après les 3 premiers épisodes qui racontaient les parcours de 3 enfants originaires de Silésie qui étaient devenus pilotes des armées allemande et américaine, ce nouvel épisode était le premier d'un nouveau cycle. La fin de la guerre est proche et Hanna et Werner se sont retrouvés. Ils ont chacun des objectifs contraires... Hanna, fidèle au führer, se prépare à piloter la nouvelle aile volante destinée à bombarder New-York. Et Werner a pour mission de tuer Hannah pour éviter la mort de milliers de personnes... En parallèle, les Alliés et les Russes font le course pour récupérer les scientifiques allemands pour leur propre camp...
Même si j'ai moins aimé cet épisode qui donne à cette histoire une tournure plus science fiction, cette bd est toujours aussi efficace et le coup de crayon est toujours aussi réussi. La fin de l'épisode nous laisse en plein suspens et donc nous encourage à lire la suite...

Extrait :

PlancheA_274343 dent-d-ours,-tome-4---amerika-bomber-762925

dent-d-ours,-tome-4---amerika-bomber-762926   Dent_d_ours4b

 

Dent_d_ours4c Dent_d_ours4d

Page-de-Spirou

Déjà lu de la même série :

92014366 Dent d'ours - tome 1 : Max  9782800160078_1_75 Dent d'ours - tome 2 : Hannah

105621445 Dent d'ours - tome 3 : Werner

Posté par aproposdelivres à 08:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 août 2016

L'adoption - Qinaya - Zidrou et Monin

l'adoption Bamboo - mai 2016 - 70 pages

Quatrième de couverture :
Lorsque Qinaya, une orpheline péruvienne de 4 ans, est adoptée par une famille française, c'est la vie de tous qui est chamboulée. Les parents essaient de lui faire oublier le drame qu'elle a vécu, Lynette se découvre un caractère de mamie gâteau et les amis du couple apprivoisent doucement cette petite qui s'adapte à sa nouvelle vie. Mais pour Gabriel, ce sera bien plus compliqué : il lui faudra apprendre à devenir grand-père, lui qui n'a jamais pris le temps d'être père. Des premiers contacts distants aux moments partagés, Gabriel et Qinaya vont peu à peu nouer des liens que même le vieux bourru était loin d'imaginer.

Auteurs : Zidrou (Benoît Drousie) est né en 1962 à Bruxelles. D'abord instituteur, il se lance au début des années 1990 dans l'écriture de livres et de chansons pour enfants. En 1991, il rencontre le dessinateur Godi avec qui il crée L'Elève Ducobu. Sa carrière de scénariste de bande dessinée est lancée ! Il signe de nombreuses séries pour enfants et adolescents, des Crannibales à Tamara, de Scott Zombi à Sac à Puces, assure la reprise de La Ribambelle. Il est également l'auteur des plus réalistes, mais non moins sensibles, La Peau de l'ours, Lydie, Folies Bergères, La Mondaine, Les 3 Fruits. En 2015, Zidrou revient en force avec trois nouveaux albums : en août Le Bouffon avec Francis Porcel, en septembre, une nouvelle série familiale, Les Beaux Etés avec Jordi et en octobre, en duo avec P. Berthet, un polar dans les régions reculées de l'Australie, "Crime qui est le tien". Pour 2016, l'auteur continue d'écrire les souvenirs de vacances de la famille Faldéraut dans "Les Beaux Étés" et proclame la fin de Venise dans "Marina". 

Arno Monin, dessinateur. Habite à Nantes. Après avoir passé un bac littéraire puis une année à la fac en histoire de l'art, Arno Monin intègre une école d'arts appliqués qui proposait la formation dessin animation bande dessinée. En cours de formation, un projet bd commence à le démanger. Il s'y consacre alors à plein temps afin de le présenter à des éditeurs, jusqu'à la bonne rencontre avec Bamboo Édition... L'Envolée sauvage est son premier album.

Mon avis : (lu en juillet 2016)
Voilà une très joli Bande Dessinée. C'est le tome 1 d'une histoire qui aura 2 tomes.
Quinaya est une petite fille péruvienne de 4 ans, elle a été adoptée par une famille française et vient d'arriver dans ce nouveau pays. Tout le monde l'accueille au mieux sauf un... Gabriel, le grand-père, qui va mettre un peu plus de temps à "adopter" cette petite-fille du bout du monde... 
Une histoire pleine de tendresse, émouvante avec des personnages savoureux et attachant et un dessin agréable et coloré, le lecteur passe du rire au larmes... A découvrir sans hésiter !
La conclusion de ce premier tome, nous serre le cœur et évidemment j'attends la sortie du tome 2 !

Extrait :

1933_P1 1933_P2

1933_P3 1933_P4

1933_P5 1933_P6

1933_P7 1933_P8

1933_P9 1933_P10

Déjà lu des mêmes auteur ou dessinateur :

108883254 Les beaux étés - 1 - Cap au Sud ! 

111573241  Les beaux étés - 2 - La Calanque

le_beau_voyage Le beau voyage 

Cycle I : envoleesauvage01_  envoleesauvage02_
L'envolée sauvage : La Dame blanche 
L'envolée sauvage : Les Autours des palombes

Cycle II : l_envol_e_sauvage3 2013_10_06_140809 
L'envolée sauvage : Le Lapin d'Alice 
L'envolée sauvage : La Boîte aux souvenirs

 

Posté par aproposdelivres à 06:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 août 2016

Rosalie Blum - Camille Jourdy

rosalie_blum

une impression de déjà vu Haut les mains peaux de lapins au hasard Baltazar

Actes Sud - février 2016 - 384 pages

Actes Sud - novembre 2007 - 128 pages

Actes Sud - jui 2008 - 128 pages

Actes Sud - mai 2009 - 150 pages

Prix RTL 2009

Prix révélation festival d’Angoulême 2010

Quatrième de couverture :
L'intégrale de la trilogie de Camille Jourdy, à l'occasion de la sortie au cinéma du film éponyme réalisé par Julien Rappeneau.

Une petite ville de province pour un singulier trio composé de Rosalie, Aude et Vincent.
Une rencontre inattendue pour ces personnages dont les modes de vie sont bien différents. Derrière l'intrigue, le portrait psychologique de trois solitaires un peu dépressifs : Vincent qui envisage après trente ans de couper le cordon ombilical, Rosalie Blum qui ne cesse de noyer un passé noir et douloureux dans le whisky et Aude qui se laisse aller aux hasards de la vie. Cette rencontre les aidera-t-elle à vaincre leurs démons ?
Camille Jourdy suit ses héros pour lesquels elle ne cache pas son ironique tendresse.

Auteur : Camille Jourdy a grandi dans le Jura, à Dole. Elle écrit et illustre son premier livre, Une araignée, des tagliatelles et au lit, tu parles d'une vie ! (Drozophile/Quiquandquoi, 2004), alors qu'elle est encore étudiante à l'Ecole des beaux-arts d'Epinal. Elle rejoint ensuite l'Ecole des arts décoratifs de Strasbourg. Après son diplôme, en 2005, elle s'installe à Lyon, où elle vit aujourd'hui.

Mon avis : (lu en juillet 2016)
C'est grâce à la sortie du film, que j'ai eu envie de découvrir cette BD.
Vincent est un homme âgé de 30 ans, célibataire et solitaire, il mène une vie routinière et sans relief entre son salon de coiffure et sa mère qui habite l'appartement au-dessus du sien. Cette dernière est assez intruisive dans la vie de son fils chéri et est assez farfelue. 
Un jour, il croise Rosalie qu'il semble connaître. Intrigué par cette femme, il se met à la suivre et il entre clandestinement dans la vie de cette femme... 
Rosalie finit par s'apercevoir qu’elle est suivie dans la rue, par un jeune homme. Elle s'interroge sur son mystérieux suiveur et sur ses intentions. Elle fait donc appelle à sa nièce Aude pour qu'elle prenne le suiveur en filature... 
Aude a 19 ans, sans emploi, elle vit en colocation avec un artiste raté, hypocondriaque. Avec l'aide de ses deux copines, Aude va s'improviser détective et toutes les trois enquêter sur Vincent et...
Je vous laisse découvrir la conclusion de cette histoire pleine de poésie et de fantaisie autour de trois personnages solitaires et mal dans leur peau mais très attachants.
Une très belle découverte !

film rosalie_blum

Cette bande-dessinée a été adaptée, en 2016, dans un film réalisé par Julien Rappeneau avec Noémie Lvovsky, Kyan Khojandi et Alice Isaaz. Et j'ai très envie de le découvrir prochainement...

Extrait : 

PlancheA_273976 PlancheA_71355

AlbrosalieBlum2_25062008_205259 RosalieBlum_03_PL_87848

 

Posté par aproposdelivres à 06:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

13 juillet 2016

Les beaux étés - 2 - La Calanque - Zidrou et Jordi Lafebre

les beaux étés Dargaud - juin 2016 - 56 pages

Quatrième de couverture :
Dans ce deuxième tome des Beaux Étés, Zidrou et Lafebre remontent le temps : les Faldérault et leur 4L rouge ont quatre ans de moins. 1969, cap au Sud ! Le Sud, certes, mais le voyage sur les petites routes a aussi toute son importance : le dernier café avec Pépé Buelo avant le départ, le champagne pour les 100 000 km de Mam'zelle Estérel, les pauses pipi, les pique-niques, le camping... avant de rejoindre les calanques paradisiaques de la Méditerranée ! Des moments précieux pour lesquels il est bon de prendre son temps...

Auteurs : Zidrou (Benoît Drousie) est né en 1962 à Bruxelles. D'abord instituteur, il se lance au début des années 1990 dans l'écriture de livres et de chansons pour enfants. En 1991, il rencontre le dessinateur Godi avec qui il crée L'Elève Ducobu. Sa carrière de scénariste de bande dessinée est lancée ! Il signe de nombreuses séries pour enfants et adolescents, des Crannibales à Tamara, de Scott Zombi à Sac à Puces, assure la reprise de La Ribambelle. Il est également l'auteur des plus réalistes, mais non moins sensibles, La Peau de l'ours, Lydie, Folies Bergères, La Mondaine, Les 3 Fruits. En 2015, Zidrou revient en force avec trois nouveaux albums : en août Le Bouffon avec Francis Porcel, en septembre, une nouvelle série familiale, Les Beaux Etés avec Jordi et en octobre, en duo avec P. Berthet, un polar dans les régions reculées de l'Australie, "Crime qui est le tien". Pour 2016, l'auteur continue d'écrire les souvenirs de vacances de la famille Faldéraut dans "Les Beaux Étés" et proclame la fin de Venise dans "Marina".

Jordi Lafebre est né en 1979 à Barcelone, où il étudie la bande dessinée et les beaux-arts avant d'effectuer ses premiers pas de dessinateur en 2001. Il est publié dans plusieurs magazines espagnols, notamment dans la revue pour la jeunesse Mister K, dans laquelle il signe El munda de judy(« le monde de Judy») en collaboration avec le scénariste Toni Front. Sa rencontre avec Zidrou est décisive: après quelques dessins dans l'hebdomadaire Spirou, il participe à un ouvrage collectif écrit par le scénariste de Ducobu, La vieille dame qui n'avait jamais joué au tennis et autres nouvelles qui font du bien, puis en 2010, il cosigne avec lui un album remarqué, Lydie. En 2014, toujours avec Zidrou, il sort La Mondaine, et continue sur sa lancée, en 2015, avec une nouvelle série Les Beaux Étés qui sortira en septembre. En 2016, le tome 2 des Beaux Étés sortira en juin 2016.

Mon avis : (lu en juillet 2016)
Voilà le deuxième tome de la série Les Beaux Étés, et après l'année 1973 dans le tome 1, les auteurs nous font remonter le temps pour l'année 1969. La famille Faldérault attend avec impatience que Pierre, le père, termine ses dernières planches de BD pour partir dans le sud à bord de leur Renault 4L rouge. Mado, la mère, a tout préparé pour le grand départ, les trois enfants, Julie, Nicole et Louis sont impatients... C'est l'époque de l'insouciance, la petite famille prend le temps de descendre en direction de la Méditerranée, ils vont rencontrer un autostoppeur hippie, se retrouveront à camper par erreur dans le potager d'un gentil couple qui leur conseillera un petit coin de paradis à découvrir dans les Calanques... Le soleil, la mer, la plage, la sieste, du bon temps en famille... Des vacances inoubliables, c'est savoureux, plein d'optimisme, de joie de vivre et de bonheur simple !

Extrait : (début du livre)

UGpXQOzjgzpG94GyxLdRodUCZ0JNaLXv-page3-1200 UGpXQOzjgzpG94GyxLdRodUCZ0JNaLXv-page4-1200

UGpXQOzjgzpG94GyxLdRodUCZ0JNaLXv-page5-1200 UGpXQOzjgzpG94GyxLdRodUCZ0JNaLXv-page6-1200

UGpXQOzjgzpG94GyxLdRodUCZ0JNaLXv-page7-1200

Déjà lu du même auteur :

108883254 Les beaux étés - 1 - Cap au Sud ! 

le_beau_voyage Le beau voyage

Posté par aproposdelivres à 08:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,