04 février 2017

Le Voyage de Phoenix - Jung

le voyage de phoenix Soleil - octobre 2015 - 320 pages

Quatrième de couverture :
3 destins s'entrecroisent : Jennifer, fille d'un soldat américain passé en Corée du Nord. Fille d'un père absent, communiste et traître, l'Amérique la rejette. Elle consacre sa vie à un orphelinat de Séoul. Aron adopte un petit garçon et s'attache tant à lui qu'il délaisse sa fille ; il s'enfonce dans la dépression lorsque son fils tombe gravement malade. Doug, le meilleur ami d'Aron, est militaire et orphelin depuis longtemps. C'est lui qui a poussé Aron à adopter. Il se sent responsable de ce qui se passe.

Auteur : Sik Jun Jung est né le 2 décembre 1965 à Séoul, en Corée. Adopté par une famille belge en 1971, il prend pour nom d'adoption Jung Henin. Il suit des études d'Humanités Classiques (latin et mathématiques) à l'Athénée Royal de Rixensart, avant de fréquenter un an, en 1985, l'atelier Saint-Luc de Bruxelles. Il étudie ensuite à l'académie des Beaux-Arts de Bruxelles, en section Illustration. Parallèlement, il fait un bref passage dans le dessin animé, à la Cambre. C'est en 1987 que sa carrière prend un tournant décisif, puisqu'il rencontre Marc Michetz, qui le présente au magazine Spirou. Cela lui permet d'illustrer quelques courts récits dans Spirou et Tintin. Il travaille alors quelques mois dans l'atelier d'Yslaire et de Darasse, et illustre aussi les couvertures du Belgian Business Magazine. En 1991, Jung publie le premier des quatre tomes de Yasuda, chez Hélyode-Lefranc. La finalité de ses dessins est pour lui de faire transparaître des émotions, des sentiments, avec des personnages bien présents, vivants. En 1997, en collaboration avec Martin Ryelandt, il réalise La Jeune Fille et le Vent, aux éditions Delcourt. L'univers asiatique de cette série d'heroïc-fantasy est un retour à ses origines coréennes, et le fantastique lui permet de renforcer le côté évocateur de son dessin, notamment pour le héros : le Vent. Il signe avec Kwaïdan son premier scénario, une nouvelle série qui frappe par la beauté des couleurs directes et la poésie subtile et raffinée qui émane de ce conte nippon.

Mon avis : (lu en janvier 2017)
Dans cette BD, le lecteur suit plusieurs personnages qui vont se croiser. Il y a Jennifer, la fille d'un soldat américain qui est passé en Corée du Nord. Son père a toujours été absent et considéré comme un traître. Elle quitte donc les Etats-Unis pour aller à Séoul et se consacrer à un orphelinat. Il y a Aron, avec sa femme Helen, sur l'idée de Doug, militaire et le meilleur ami d'Aron, ils ont adopté Kim, un petit garçon venant de l'orphelinat de Jennifer. Malheureusement, Kim tombe gravement malade. 
Il y a enfin, un jeune Coréen du Nord qui cherche à s’échapper du camp où il est enfermé depuis dix-sept ans et à regagner la Corée du Sud...
Il est donc question de beaucoup de sujets chers à l'auteur dans cette bande dessinée, l’adoption, le déracinement, la famille, les Corées... 
Toutes ses histoires sont passionnantes, les personnages principaux sont attachants et les dessins sont magnifiques. 
J'ai cependant un bémol sur l'articulation des différentes histoires... 

Extrait :

jung_P1 1787_P2

1787_P3 1787_P4

1787_P5  1787_P6

1787_P7 1787_P8

1787_P9 1787_P10

Déjà lu du même auteur :

couleur_de_peau_miel_tome1 Couleur de peau : miel, tome 1 CouleurDePeauMiel2 Couleur de peau : miel, tome 2 

tome_3_couv_couleur_peau_miel Couleur de peau : miel, tome 3

Posté par aproposdelivres à 16:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,