04 janvier 2017

Chaleur - Joseph Incardona

Lu en partenariat avec les Éditions Finitude

À paraître le 5 janvier 2017

chaleur Éditions Finitude - janvier 2017 - 160 pages

Quatrième de couverture :
La Finlande : ses forêts, ses lacs, ses blondes sculpturales... et son Championnat du Monde de Sauna.

Chaque année, des concurrents viennent de l'Europe entière pour s'enfermer dans des cabines chauffées à 110°. Le dernier qui sort a gagné.
Les plus acclamés sont Niko et Igor : le multiple vainqueur et son perpétuel challenger, la star du porno finlandais et l'ancien militaire russe. Opposition de style, de caractère, mais la même volonté de vaincre. D'autant que pour l'un comme pour l'autre, ce championnat sera le dernier. Alors il faut se dépasser. Aller jusqu'au bout.
Aussi dérisoire que soit l'enjeu, au-delà de toute raison, la rivalité peut parfois pousser l'homme à la grandeur. À la fois pathétiques et sublimes, Niko et Igor illustrent avec éclat le désir d'absolu de la nature humaine.

Auteur : Joseph Incardona est un écrivain Suisse, d’origine italienne. Il vit à Genève où il tente d’arrêter de fumer. Il aime les romans noirs, Harry Crews et les pâtes. Il a 47 ans et il est membre de l’équipe de foot italienne des écrivains.

Mon avis : (lu en décembre 2016)
J'ai accepté de lire ce roman par curiosité... et parce que l'histoire se passait en Finlande, j'ai découvert plus tard que l'auteur n'était pas Finlandais mais Suisse... L'auteur s'est inspiré d'un fait divers vrai cocasse et dramatique pour écrire ce roman. La Finlande est un pays qui nous étonnera toujours... En effet, le pays étant situé au delà du Cercle Arctique, en hiver les journées sont très longues et pour oublier cet isolement et fêter l’arrivée des beaux jours, les finlandais aiment faire la fête et organisent des championnats isolites en tout genre... (comme le Championnat du monde de porter d’épouse, le Championnat du monde de lancer de téléphone portable, le Championnat du monde de football en marécage, le Championnat du monde d’Air Guitar, le Championnat du monde d’écrasement de moustiques... voir wikipedia ). Dans ce roman, il est question du Championnat du monde de Sauna qui avait lieu tous les ans à Heinola, une ville de 20 000 habitants, située à 140 kilomètres au nord de Helsinki. La compétition consiste à rester le plus longtemps possible dans un sauna chauffé à 110 °C (la température usuelle étant de 80 °C).

Les deux favoris de la compétition sont le Finlandais, Niko Tanner, 49 ans, 1,89 mètres, 110 kilos, star du porno et champion en titre depuis 3 ans et le Russe Igor Azarov, 60 ans, 1,59 mètres, 58 kg, un ancien militaire. Ils se sont préparés à leur façon un entraînement très sérieux et un mental à toute épreuve.
On suit le championnat en cinq étapes correspondants aux chapitres principaux du livre : la qualification, le premier tour, le deuxième tour, la demi-finale et enfin la finale.  Ce livre commence comme une farce cocasse et humoristique, mais au fur et à mesure de la compétition, la chaleur monte tout comme la tension entre les compétiteurs et le livre devient plus sérieux, c'est l'occasion d'avoir une réflexion sur les compétitions et ses coulisses... jusqu'à la conclusion...

Merci Anaïs et éditions Finitude pour cette lecture étonnante.

Extrait : (début du livre)
Heinola.
Ça sonne comme le nom d’une actrice de porno alternatif scandinave.
Tanya Hansen. Saana Blond. Katja Keane.
On n’est pas loin : Heinola est une ville de Finlande.
Le porno alternatif implique : choix des partenaires, recherche du plaisir, refus de l’humiliation. Les acteurs eux-mêmes décident du planning de tournage. Le « PA » évoque ainsi une sexualité exhibitionniste consensuelle et authentique. L’équivalent d’un label « bio ».
Doux, équitable et intello.
Le porno progressiste.
Ça colle avec une certaine image de la Finlande : l’authentique, les acquis sociaux, l’égalité des sexes, la tolérance. Forcément, il y a tout cet espace spongieux « terre/eau » pour si peu d’habitants. Ça permet le mieux-vivre, un petit cabanon pour se ressourcer au moindre signe de défaillance nerveuse.
Heinola.
Située à 138 kilomètres au nord d’Helsinki, la capitale. Un peu plus de vingt mille habitants. La ville a subi la crise économique de 2008 : fermeture de la scierie et de l’usine de contreplaqué, principaux employeurs de la commune. Du coup, on s’y emmerde un peu. La nature a vite fait d’ennuyer l’homme. On observe comme une incapacité à la contemplation ou, tout du moins, une difculté à vivre isolé dans les bois avec femme et enfants. Au pire, seul avec soi-même. Conséquence: ça picole dur. Mais surtout : l’homme recherche l’homme. L’homme est le territoire – davantage que sa faune, sa fore ou sa géographie.
Par conséquent : une certaine naïveté couplée à un ennui latent motivent une série d’activités se déroulant dans le pays durant la période estivale.
À savoir :
Championnat du monde de porter d’épouse.
Championnat du monde de football en marécage.
Championnat du monde d’Air Guitar (jeu de guitare sans guitare).
Championnat du monde de lancer de botte (hommes, pointure 43 – femmes, pointure 38).
Championnat du monde d’écrasement de moustiques (arrêté en 1999 sous la pression des animalistes).
Championnat du monde de mangeurs de piment (type Naga Morich, Inde).
Championnat du monde de cueillette de baies.
Championnat du monde de la pêche sur glace (les lacs n’étant pas gelés en été, la compétition se déroule sur des plaques de polystyrène percées).
Championnat du monde de marche avec une barre à mine.
Championnat du monde de lancer de téléphone portable.
Ainsi, comme le précise l’office du tourisme :
Les Finlandais aiment faire la fête en groupe pour oublier l’isolement de l’hiver et fêter l’arrivée des beaux jours.
Recherche de la friction.
Vodka « Finlandia ».
De la chaleur.
Heinola organise chaque année au mois d’août les Championnats du monde de sauna.

Challenge Voisins Voisines 
voisins_voisines2017
Suisse

 

Posté par aproposdelivres à 08:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,