Couv_210981 Dargaud - avril 2014 - 56 pages

Quatrième de couverture : 
Pierrot, Mimile et Antoine, trois septuagénaires, amis d'enfance, ont bien compris que vieillir est le seul moyen connu de ne pas mourir. Quitte à traîner encore un peu ici-bas, ils sont bien déterminés à le faire avec style : un oeil tourné vers un passé qui fout le camp, l'autre qui scrute un avenir de plus en plus incertain, un pied dans la tombe et la main sur le coeur. Une comédie sociale aux parfums de lutte des classes et de choc des générations, qui commence sur les chapeaux de roues par un road-movie vers la Toscane, au cours duquel Antoine va tenter de montrer qu'il n'y a pas d'âge pour commettre un crime passionnel.

Auteurs : Paul Cauuet est né le 11 juin 1980 à Toulouse. Dès l'enfance, le dessin est une véritable passion pour lui, grâce à l'encouragement et aux conseils de sa famille, ainsi qu'à la plongée dans la bande dessinée, d'abord avec Tintin, Astérix, puis avec Blake et Mortimer, Jeremiah, L'Incal ... Le dessin ayant toujours accompagné sa scolarité, il prolonge sa passion dans ses études d'Arts Appliqués à l'Université Toulouse Le Mirail. C'est durant cette période qu'il rencontre Guillaume Clavery, scénariste. Leur premier projet de BD est publié en 2003 aux Editions Delcourt : « Aster » une série en 4 tomes, mêlant aventure, quête initiatique, paysages oniriques et mythologie orientale. En 2010, il collabore avec le scénariste Wilfrid Lupano, qu'il connaît depuis quelques temps déjà, pour « L'Honneur des Tzarom » aux Editions Delcourt, une série en 2 tomes, une comédie spatiale narrant les aventures loufoques et déjantées d'une famille de gitans du futur. Humour débridé, action rocambolesque, décors fantastiques et aliens en tout genre font de cette série une véritable récréation à grand spectacle. La fusion improbable entre l'univers de Georges Lucas et l'ambiance des films d'Emir Kusturica. Depuis 2012, il travaille au sein de l'atelier « La Mine », à Toulouse. A la fois, atelier de travail et lieu associatif qui propose des cours et stages de BD, ateliers de modèles vivants, et autres rencontres mêlant les différents acteurs du monde du 9ème art de la Ville Rose et de sa région. En 2014, Paul Cauuet et Wilfrid Lupano se retrouvent pour une nouvelle série « Les Vieux Fourneaux » éditée aux Editions Dargaud. C'est une comédie sociale aux parfums de lutte des classes et de choc des générations qui met en scène trois septuagénaires, amis d'enfance, bien décidés à profiter du peu de temps qu'il leur reste. C'est une histoire qui mêle humour, tendresse, nostalgie, sujets de société (travail, écologie, politique,...) et une certaine vision du monde actuel.
Wilfrid Lupano est né à Nantes en 1971, mais c'est à Pau qu'il passe la plus grande partie de son enfance. Une enfance entourée des BD de ses parents, même si c'est surtout à une pratique assidue du jeu de rôle qu'il doit son imaginaire débridé et son goût pour l'écriture. Plus tard, il travaille dans les bars pour financer ses études – un peu de philo et une licence d'anglais –, il y rencontre deux futurs amis et associés, Roland Pignault et Fred Campoy. Ensemble, ils réalisent un western humoristique, Little Big Joe (Delcourt), dont le premier tome paraît en 2001. Il récidive avec Virginie Augustin et Alim le tanneur, un récit fantastique en quatre tomes, qu'il termine en 2009. Entre-temps, sa carrière est lancée, et il enchaîne les titres : L'assassin qu'elle mérite, L'Homme qui n'aimait pas les armes à feu, Le Singe de Hartlepool, Azimut... En 2014, Wilfrid Lupano obtient le Fauve du meilleur polar avec Ma Révérence.

Mon avis : (lu en décembre 2014)
Pierrot, Mimile et Antoine, trois amis d'enfance se retrouvent à l'enterrement de Lucette, la femme d'Antoine. Le lendemain des obsèques, Antoine découvre chez le notaire une lettre écrite par Lucette qui lui révèle un lourd secret. Furieux, Antoine part en Toscane. Pierre et Mimile, comprennent qu'Antoine risque de faire une grosse bêtise et ils décident de partir à sa poursuite, avec Sophie, la petite fille d’Antoine, enceinte de 7 mois, qui a repris la suite de sa grand-mère avec son théâtre itinérant du Loup en Slip...
L'histoire est rythmée, pleine d'humour, les trois "vieux fourneaux" sont insupportables, impertinents et attachants. Pierrot ancien syndicaliste n'a jamais lâché les combats. Ils sont tous les trois restés jeunes dans leur tête...
La présence de Sophie génère des conflits de générations car parfois elle n'en peut plus de ces vieux : "Vous êtes inconséquents, rétrogrades, bigots, vous votez à droite, vous avez sacrifié la planète, affamé le tiers-monde !
En quatre-vingts ans, vous avez fait disparaître la quasi-totalité des espèces vivantes, vous avez épuisé les ressources, bouffé tous les poissons ! Il y a cinquante milliards de poulet élevés en batterie chaque année dans le monde, et les gens crèvent de faim !
Historiquement, vous... VOUS ÊTES LA PIRE GENERATION DE L'HISTOIRE DE L'HUMANITE !
Et un malheur n'arrivant jamais seul, vous vivez HYPER vieux !"
C'est une belle histoire d’amitié, sur fond de lutte des classes, les dialogues sont savouruex, le road trip est pleins de rebondissements et l'album s'achève sur une trouvaille de Sophie qui donne envie de se procurer le tome 2 !

Autres avis : JérômeNouketteYaneck, Canel

Extrait : (début du livre)

1454_P1 1454_P2

1454_P3 1454_P4

1454_P5 1454_P6

1454_P7 1454_P8