Lu en partenariat avec J'ai Lu

9782290079294 J'ai Lu - avril 2014 - 160 pages

Quatrième de couverture :
Mais comment faisait-on avant Internet ? Ce livre nous donne une réponse en jouant avec la nostalgie des années 80-90, quand le Club Dorothée et les Chevaliers du Zodiaque étaient à leur apogée, quand K2000 et Arnold et Willy étaient les séries les plus regardées AU MONDE... Une époque où les téléphones portables et les GPS n’existaient pas ! Davy Mourier nous replonge dans notre enfance en pointant du doigt les différences entre le monde d’hier et celui d’aujourd’hui. Tendre et ironique mais toujours drôle, ce livre comblera tous ceux qui ont grandi à une époque où les stars du rap français s’appelaient Benny B, où les slogans publicitaires étaient « Treets : fond dans la bouche, pas dans la main », et même tous ceux qui ont un jour essayé de danser le smurf...

Auteur : Davy Mourier est un acteur, scénariste, réalisateur, graphiste, animateur et auteur de bande dessinée français. Passionné de comics et de jeux vidéo, il est le cofondateur du collectif Une case en moins, il est animateur pour la chaine Nolife aux côtés de Didier Richard et Rémy Argaud.

Mon avis : (lu en mai 2014)
Dans les années 80 et 90, internet n'existait pas, les téléphones n'étaient pas portable et pourtant nous en gardons plein de souvenirs : Pub, séries, dessins animés, marques...
Voilà un livre qui se feuillette facilement et où le retrouve des souvenirs des années 80 et 90 : Tout n'était pas mieux avant, mais se retour en enfance a un goût de nostalgie mais également d'humour. 

Je ne connaissais pas l'auteur contrairement à mes adolescents, ils ont donc été curieux de découvrir ce livre qui reflète la fin de l'adolescence de leurs parents et pour les plus âgés un peu de leur petite enfance !

Autre avis : Sofinet

Extraits :  
Les marques qui changent #1 (page 24)
Papou
On prend la même recette que les Pépitos et on appelle ça Papou. Même concept post-colonialiste pour le logo que celui de Banania, du coup les gâteaux disparaissent et laisse la place à... GRANOLA.

Nesquik on en a une énorme envie
Groquik, l'énorme mascotte de Nesquik, disparaît pour laisser sa place à Quicky le lapin insipide. Groquik ayant un ventre énorme, Nestlé se rend compte que le personnage peut inciter les enfants à devenir obèses... Heureusement que Quicky, le lapin anorexique qui mange cinq fruits et légumes par jour, est là pour nous sauver.

Le cadeau Bonux
Bonux, la lessive que les enfants demandaient à leurs parents pour avoir le jouet en plastique qu'il y avait dedans... mais qui ne jouaient jamais avec car celui-ci sentait trop la lessive. Bonux devient Génie sans frotter... Je suppose qu'à cause du jouet dans le paquet en carton, des enfants ont dû s'étouffer en prenant la lessive pour un paquet de céréales. ( Attention, je ne suis pas sûr de la véracité de mes propos.)

Le réveille-matin  (page 24)
Aujourd'hui, nous avons tous des téléphones qui ont l'option "Réveil". Mais bien avant ça, nous avions tous des réveils avec l'option : "Bruit mécanique que tu dois arriverà ignorer pour dormir."

Au début, les réveils étaient tout bêtes, avec deux aiguilles et un tic-tac. Puis les technologies ont évolué et les heures sont devenues phosphorescentes. Ensuite, on a atteint le summum des avancées technologiques avec des personnages qui bougeaient en même temps que les aiguilles.

Qui n'a pas vu la poule qui picore sur les réveille-matin des années 80 ?
Une poule et son poussin étaient dessinés et le cou de la poule était animé pour picorer au rythme des secondes. Non, ça ne vous dit rien ? Bon, en tous cas, vous n'avez pas pu passer à côté des montres et des réveils Flik Flack. La marque existe encore aujourd'hui mais les mascottes ont disparu. Elles ont probablement dû aller se réfugier sur l'île des mascottes abandonnées, en compagnie de Malabar et de Groquik.

Les heures sympas
16h30 --> Quand on est en primaire
17h00 --> Quand on est au collège
18h00 --> Quand on est au lycée