Lu en partenariat avec les éditions Kero

premier-appel-du-paradis-428257-250-400 Kero - mars 2014 - 389 pages

traduit de l'anglais par Emmanuel Pailler

Titre original : The First Phone Call from Heaven, 2013

Quatrième de couverture :
Le petit village de Coldwater, près du lac Michigan, serait-il le théâtre d’un véritable miracle ? Un beau jour d’automne, le téléphone sonne chez plusieurs de ses habitants. Sauf que tous les appels proviennent de personnes décédées. Ce même jour, Sully Harding sort de prison et revient à Coldwater, sa ville natale. Lors de son séjour derrière les barreaux, sa femme est morte, le laissant le cœur brisé. Il est désormais père célibataire et espère reconstruire sa vie. Mais à son retour, il découvre un village en proie à la fièvre religieuse. Quand son propre fils s’y laisse prendre dans l’espoir d’un appel de sa mère, il est déterminé à prouver qu’il s’agit seulement d’un gigantesque canular. Mais est-ce bien le cas ?

Auteur : Mitch Albom est journaliste et écrivain. Il a acquis une immense notoriété grâce à ses deux premiers romans, Tuesdays with Morrie (traduit en français sous le titre La dernière leçon) et Les cinq personnes que j’ai rencontrées là-haut. Ses livres sont adaptés au cinéma, à la télévision et au théâtre. En 2012, il apparaît dans le 9e épisode de la saison 21 des Simpson, « Une leçon de vie ». Il vit avec son épouse à Franklin, dans le Michigan.

Mon avis : (lu en avril 2014)
A Coldwater, une petite ville du Michigan, l'existence d'une petite communauté est bouleversée par un phénomène étrange, surnaturel... Certains habitants reçoivent des appels téléphoniques de proches décédés. Au début, les élus gardent le secret de ce miracle. Puis l'une d'elle Katherine en parle à son pasteur et le village découvre que les élus sont plusieurs... Coldwater est bientôt envahi de curieux, la presse est également là à l'affût du sensationnel.
L'un des habitants, Sully Harding est très sceptique. Il a passé dix mois en prison et sa femme est morte pendant son absence. De retour chez lui, il s'occupe de Jules, son fils de sept ans, ce dernier attend aussi un coup de téléphone de sa maman. Sully est furieux que l'on puisse faire espérer une telle chose à son petit garçon, il va donc enquêter sur ces coups de téléphone venant de l'au delà pour démonter cette supercherie... 
Tout au long du livre, en filigrane, l'auteur nous raconte les étapes de l'invention du téléphone par Graham Bell et cela entre parfaitement en résonance avec l'histoire.
Un livre qui se lit facilement, j'ai beaucoup aimé le personnage de Sully dont le lecteur va découvrir son histoire au fil des pages. J'ai également été intéressée par les "élus" qui ont des réactions différentes suite aux appels de l'au-delà. 

Merci à Benoît et aux éditions Kero pour ce moment de lecture sympathique.

Extrait : (début du livre)
Le jour où le monde reçut son premier appel téléphonique de l'au-delà, Tess Rafferty était occupée à ouvrir une boîte de thé en sachets. 
Drrrrrring !
Sans prêter attention à la sonnerie, elle enfonça ses ongles dans l'emballage plastique. Drrrrrring !
De l'index, elle attaqua la partie plus épaisse, sur le côté du paquet. 
Drrrrrring !
Elle pratiqua enfin une ouverture, ôta la Cellophane et la froissa en boule. Elle savait que le téléphone basculerait sur répondeur si elle ne le prenait pas avant la prochaine...
Drrrrrr...
- Allô ? Trop tard.
- Aaah, ce truc, marmonna-t-elle.
Elle entendit le répondeur se déclencher dans la cuisine :
«Bonjour, vous êtes bien chez Tess. Laissez-moi votre nom et votre numéro, et je vous rappellerai dès que possible. Merci.»
Un petit bip. Des grésillements...
«C'est maman... J'ai quelque chose à te dire...»
Tess s'arrêta de respirer. Le combiné lui tomba de la main.
Sa mère était morte quatre ans auparavant.

*

Drrrrrring !
L'appel suivant s'entendit à peine, tant était animée la discussion dans le poste de police. Un employé avait gagné 28 000 dollars à la loterie et les trois agents discutaient de ce qu'ils feraient d'une somme pareille.
- Tu payes tes factures.
- C'est exactement ce qu'il ne faut pas faire.
- Un bateau !
- Paye tes factures !
- Pas moi.
- Un bateau ! 
Drrrrrring !
Jack Sellers, le chef de la police, se dirigea vers son petit bureau en lâchant :
- Si tu payes tes factures, tu vas en récolter d'autres, c'est tout.
Sous les regards approbateurs, il décrocha le téléphone.

Challenge Petit Bac 2014
91121022
"Lieu" (5)

Challenge Trillers et Polars
 88054471_o
catégorie "Même pas peur" :  28/25