13 novembre 2013

Esprit d'hiver - Laura Kasischke

Lu en partenariat dans le cadre des 
Matchs de la Rentrée Littéraire de Priceminister

PM2013

esprit_de_dhiver Christian Bourgeois - août 2013 - 284 pages

traduit de l'anglais (États-Unis) par Aurélie Tronchet

Titre original : Mind of Winter, 2013

Quatrième de couverture : 
Réveillée tard le matin de Noël, Holly se voit assaillie par un sentiment d'angoisse inexplicable. Rien n'est plus comme avant. Le blizzard s'est levé, les invités se décommandent pour le déjeuner traditionnel. Holly se retrouve seule avec sa fille Tatiana, habituellement affectueuse, mais dont le comportement se révèle de plus en plus étrange et inquiétant...

Auteur : Laura Kasischke est née en 1961 à Grand Rapids, dans l’État du Michigan. Elle a fait ses études à l'Université du Michigan. Elle a publié des recueils de poésie, également parus en revues, pour lesquels elle a gagné de nombreux prix littéraires ainsi que le Hopwood Awards. Elle a également reçu la Bourse MacDowell. Laura Kasischke est aussi romancière. Les Éditions Christian Bourgois ont déjà publié huit de ses romans, dont À suspicious river (1999), La Couronne verte (2008), En un monde parfait (2010) et Les Revenants (2011). Deux d’entre eux, La Vie devant ses yeux, et A suspicious river ont été adaptés au cinéma. Laura Kasischke vit actuellement à Chelsea, dans le Michigan, avec sa famille. Elle enseigne l'art du roman à l’université de Ann Arbor.

Mon avis : (lu en novembre 2013)
C'est ma troisième lecture de Laura Kasischke. Et mon avis est mitigé.
C'est le jour de Noël, Holly et sa fille Tatiana âgée de 15 ans sont seules à la maison. Eric, le mari et père, est parti chercher ses parents à l'aéroport. Holly doit préparer le repas de Noël. Dès le matin, Holly a un sentiment bizarre, elle se rappelle l'époque où elle et Eric sont partis en Sibérie adopter leur fille, c'était également au moment de Noël. 
Est-ce parce que ses parents se sont levés trop tard que le comportement de Tatiana est étrange ? Elle s'enferme dans sa chambre, ne répond pas à sa mère lorsque celle-ci lui demande un peu d'aide pour préparer la table, elle n'arrête pas de changer de robes... Holly n'est pas très efficace ce matin, elle est toujours en train de revenir sur l'adoption et l'enfance de sa fille qui est devenue une jolie adolescente. Dehors, il neige et bientôt le blizzard va paralyser la ville. Les invités vont peu à peu tous se décommander et Holly n'aura des nouvelles de son mari que très tardivement... Dans la maison, la tension monte, un anonyme téléphone plusieurs fois, des verres se cassent... Que se passe-t-il ? Est-ce Holly qui devient folle ? Ou Tatiana qui ne va pas bien ?
Je n'ai pas aimé les aller-retour perpétuels entre passé et présent. Les répétitions, j'ai eu souvent le sentiment de relire des passages identiques sur l'adoption de Tatiana, sur les disputes entre mère et fille... J'ai eu du mal à lire ce livre qui me semblait traîner en longueur...
J'ai aimé l'atmosphère inquiétante et angoissante de l'histoire parfaitement en adéquation avec ce huit-clos dans cette maison isolée par le blizzard.
J'ai aimé (le terme est peut-être mal choisi) la dernière page qui éclaire tout ce que j'ai lu depuis le début...
Cela donne même envie de relire le livre 
tout  en connaissant cette conclusion, mais cela ne sera pas pour tout de suite...

Merci à Price Minister, à Oliver et aux Editions Christian Bourgois pour ce partenariat.

Autres avis : BénéClara, Agatha ont aimé, CanelJérômeCynthia n'ont pas aimé.

Note : ♥♥♥♥♥ 

Extrait : (début du livre)
Ce matin-là, elle se réveilla tard et aussitôt elle sut : Quelque chose les avait suivis depuis la Russie jusque chez eux.
C'était dans un rêve, pensa Holly, que cette bribe d'information lui avait été suggérée, tel un aperçu d'une vérité qu'elle avait portée en elle pendant - combien de temps au juste ?
Treize ans ?
Treize ans !
Elle avait su cela pendant treize ans, et en même temps elle l'avait ignoré - c'est du moins ce qu'il lui semblait, dans son état de demi-veille, en ce matin de Noël. Elle se leva du lit et s'engagea dans le couloir en direction de la chambre de sa fille, pressée de voir qu'elle était là, encore endormie, parfaitement en sécurité.
Oui, elle était là, Tatiana, un bras blanc passé sur un couvre-lit pâle. Les cheveux bruns répandus sur l'oreiller. Si immobile qu'on aurait dit une peinture. Si paisible qu'on aurait pu la croire...
Mais ce n'était pas le cas. Elle allait bien. Rassurée, Holly retourna dans sa chambre et se glissa de nouveau dans le lit près de son époux - mais, à peine allongée, elle pensa encore une fois :
Cela les avait suivis jusque chez eux !
C'était quelque chose que Holly avait su, apparemment, au plus profond de son coeur, ou de son inconscient ou quel que soit l'endroit où ce genre d'information se terre à l'intérieur d'une femme, à son insu, pendant des années, jusqu'à ce qu'un événement lui fasse prendre conscience qu'elle a oublié, ou refoulé, ou...
Ou bien était-ce une chose qu'elle avait volontairement ignorée ? À présent, elle s'en apercevait :
Quelque chose les avait suivis depuis la Russie jusque chez eux !
Mais quoi ?
Et Holly pensa alors : Je dois l'écrire avant que cela ne m'échappe. Elle avait déjà ressenti ça plus jeune - l'envie presque paniquée d'écrire à propos d'une chose qu'elle avait entraperçue, de la fixer sur la page avant qu'elle ne file à nouveau. Certaines fois, il avait failli lui soulever le coeur, ce désir d'arracher d'un coup sec cette chose d'elle et de la transposer en mots avant qu'elle ne se dissimule derrière un organe au plus profond de son corps - un organe un peu bordeaux qui ressemblerait à un foie ou à des ouïes et qu'elle devrait extirper par l'arrière, comme si elle le sortait du bout des doigts d'une carcasse de dinde, si jamais elle voulait l'atteindre une nouvelle fois. Voilà ce que Holly avait ressenti chaque fois qu'elle écrivait un poème, et pourquoi elle avait cessé d'en écrire.
Mon Dieu, cette pensée était pourtant comme un poème - un secret, une vérité, juste hors de portée.

Déjà lu du même auteur : 

les_revenants Les revenants un_monde_si_parfait En un monde parfait

Challenge 3% Rentrée Littéraire 2013
logorl2013
18/18

50__tats

45/50 :  Michigan

   Challenge Petit BAC 2013

petit_bac_2013
"Météo"

 

Posté par aproposdelivres à 09:02 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,