la_servante_du_Seigneur Stock - août 2013 - 160 pages

Quatrième de couverture : 
Ma fille était belle, ma fille était intelligente, ma fille était drôle… 
Mais elle a rencontré Monseigneur. Il a des bottines qui brillent et des oreilles pointues comme Belzébuth. Il lui a fait rencontrer Jésus. Depuis, ma fille n’est plus la même. 
Elle veut être sainte. 
Rose comme un bonbon, bleue comme le ciel.

Auteur : Jean-Louis Fournier est un écrivain, humoriste et réalisateur de télévision né à Arras le 19 décembre 1938. Il est le créateur, entre autres, de La Noiraude et d'Antivol, l'oiseau qui avait le vertige. Par ailleurs, il fut le complice de Pierre Desproges en réalisant les épisodes de La Minute nécessaire de Monsieur Cyclopède, ainsi que les captations de ses spectacles au Théâtre Grévin (1984) et au Théâtre Fontaine (1986). C'est également à lui que l'on doit l'intitulé de la dépêche AFP annonçant le décès de l'humoriste: "Pierre Desproges est mort d'un cancer. Etonnant non ?". Il adore Ionesco. 
Jean-Louis Fournier est l'auteur de nombreux succès depuis 1992 (Grammaire française et impertinente), Il a jamais tué personne mon papa (1999), Les mots des riches, les mots des pauvres (2004), Mon dernier cheveu noir (2006). Autant de livres où il a pu s'entraîner à exercer son humour noir et tendre. Où on va, papa est peut-être son livre le plus désespérément drôle.

Mon avis : (lu en septembre 2013)
Après son père avec Il a jamais tué personne, mon papa, ses fils handicapés Où on va papa ? et sa femme Veuf,  Jean-Louis Fournier s'adresse dans ce livre à sa fille Marie. Avec son humour habituel, il lui adresse à sa façon une déclaration d'amour.

Dans ce livre l'auteur est nostalgique de l'époque où avec sa fille il avait une vraie complicité, le même humour, il aimait sa vitalité, sa créativité, elle dessinait ... Depuis dix ans, sa fille est partie avec "Monseigneur" pour une vie tournée vers Dieu, elle ne dessine plus, elle ne travaille plus... 
Jean-Louis Fournier a laissé à sa fille les dernières pages de son livre pour un droit de réponse. Cette lettre est très digne et complète parfaitement ce récit.
J'ai trouvé ce livre plein de tristesse et je l'ai trouvé dérangeant. Jean-Louis Fournier ne met aucune distance avec le lecteur, il lui raconte sa vie, sa solitude, son sentiment d'abandon vis à vis de sa fille. On devine bien sur tout l'amour qu'il a pour sa fille mais il ne tait pas tous les reproches qu'il a à lui faire... Je n'ai pas envie de prendre partie pour l'un ou l'autre.

Extrait : (lu en septembre 2013)

J'ai égaré ma fille.
Je suis retourné à l'endroit où je l'avais laissée, elle n'y était plus.
J'ai cherché partout.
J'ai fouillé les forêts, j'ai sondé les lacs, j'ai passé le sable au tamis, j'ai cardé les nuages, j'ai filtré la mer...
Je l'ai retrouvée.
Elle a bien changé.
Je l'ai à peine reconnue.
Elle est grave, elle est sérieuse, elle dit des mots qu'elle ne disait pas avant, elle parle comme un livre.
Je me demande si c'est vraiment elle.

Tu étais charmante et drôle.

Elle est devenue une dame grise, sérieuse comme un pape.
Elle est sévère, elle plaisante moins, elle est dogmatique, autoritaire, elle aime bien faire la morale aux autres.
Les autres, ceux qui ont toujours tort.

Tu t'habillais fort joliment de couleurs vives, tu n'avais pas peur d'être excentrique, même parfois extravagante, tu dénichais aux puces, pour une misère, des fringues étonnantes.

Elle ne se maquille plus. Elle est toujours belle, elle ressemble à un officier de l'Armée du Salut.

Maintenant, elle porte du classique, des vêtements sombres, couleur muraille. 
Le loden avant la bure ?

Déjà lu du même auteur :

ou_on_va_papa_p Où on va papa ? le_cv_de_Dieu Le CV de Dieu

l_arithm_tique_impertinente L'arithmétique appliquée et impertinente

la_grammaire_impertinente La grammaire française et impertinente

il_a_jamais_tu__personne_mon_papa Il a jamais tué personne, mon papa

j_irai_pas_en_enfer_p J'irai pas en enfer veuf Veuf

  Challenge 1% Rentrée Littéraire 2013
logorl2013
6/6