Lu dans le cadre de La Rentrée Littéraire 2013 Libfly
libfly_ 

les_Renards_p_les Gallimard - août 2013 - 192 pages

Présentation de l'éditeur :
Un homme choisit de vivre dans sa voiture. À travers d'étranges inscriptions qui apparaissent sur les murs de Paris, il pressent l'annonce d'une révolution. 

Le Renard pâle est le dieu anarchiste des Dogon du Mali ; un groupe de sans-papiers masqués porte son nom et défie la France. 
Qui est ce solitaire en attente d'un bouleversement politique? Qui sont les Renards pâles? 
Leur rencontre est l'objet de ce livre ; elle a lieu aujourd'hui.

Auteur : Yannick Haenel, romancier, essayiste né en 1967, a cofondé avec François Meyronnis la revue «Ligne de risque» en 1997. Il est l’auteur d’«Évoluer parmi les avalanches» (2003) et de «Cercle» (2007), prix Décembre et prix Roger-Nimier.

Mon avis : (lu en juin 2013)
Après avoir été expulsé de son meublé, le narrateur décide de vivre dans sa voiture. Il devient un solitaire, il se met en marge de la société.
L'auteur nous fait de belles descriptions assez précises du XXème arrondissement de Paris que le narrateur arpente de long en large. Au hasard de ses promenades il tombe impasse Satan sur un graffiti surprenant qu'il décrit comme "une sorte d'épouvantail : cancrelat de sortilège, poisson-sorcier". Il se met alors à rechercher le sens de cet étrange dessin. Il fait alors la connaissance de sans-papiers venant du Mali qui connaissent ce dessin, il est alors question pour la première fois de « Renards pâles », ce dessin est l'un des masques du « Renard pâle » un dieu des Dogons. Dans la deuxième partie du livre, le narrateur découvre et dévoile au lecteur le monde des sans-papiers, certains se sont regroupés, ils s'appellent entre eux « les Renards pâles » et manifestent masqués contre ce qu'ils subissent en France.

Difficile de dire si j'ai aimé ou non ce livre, je crois ne pas avoir tout compris. Est-ce une fable ? Un réquisitoire contre le sort des sans-papiers à Paris... J'ai aimé ces longues marches et les descriptions de Paris.

J'ai découvert par hasard que de la page 37 à 52, l'auteur a repris intégralement la nouvelle "Vers les animaux" qu'il avait écrite pour le recueil Noël, quel bonheur !: Treize nouvelles affreusement croustillantes publié en novembre 2012 chez Armand Colin.

Merci à Libfly et Le Furet du Nord pour m'avoir permis de découvrir ce livre à l'occasion de l'opération On vous lit tout.

Note : ♥♥♥♥♥

Extrait : (début du livre)
C'est l'époque où je vivais dans une voiture. Au début, c'était juste pour rire. Ça me plaisait d'être là, dans la rue, sans rien faire. Je n'avais aucune envie de démarrer. Pour aller où d'ailleurs ? Je me sentais bien sous les arbres, rue de la Chine. La voiture était garée le long du trottoir, en face du 27. Il y avait des pétales de cerisiers qui tournoyaient dans l'air ; ils s'éparpillaient avec douceur sur le pare-brise, comme des flocons de neige.

C'était un dimanche, vers 20 heures. Je m'en souviens très bien parce que, ce jour-là, on m'avait mis à la porte. Depuis quelques mois, je n'arrivais plus à payer le loyer ; la propriétaire de la chambre m'avait rappelé à l'ordre, et puis ce matin-là elle a frappé à ma porte ; comme je n'ouvrais pas, elle s'est mise à hurler que j'avais la journée pour quitter son meublé. Je me suis rendormi, avec une légèreté qui aujourd'hui me paraît extravagante. A l'époque, j'accordais peu d'importance à ce qu'on nomme les relations humaines ; peut-être n'avais-je pas besoin de faire croire aux autres que j'étais vivant.

Bref, j'ai traîné toute la journée au lit, puis vers la fin de l'après-midi, alors que la lumière d'avril entrait dans la chambre avec ses couleurs chaudes, à ce moment où l'on prend plaisir à baigner son visage dans les rayons du soleil, j'ai rassemblé mes affaires ; ça faisait à peine trois cartons : du linge, des livres et une plante verte – un papyrus qui m'accompagne depuis toujours.

Déjà lu du même auteur :

jan_karski Jan Karski 

 Challenge Petit BAC 2013
petit_bac_2013
"Animal"

Challenge 1% Rentrée Littéraire 2013
logorl2013
3/6