09 juillet 2013

La Grande Odalisque - Vivès, Ruppert et Mulot

la_grande_odalisque Dupuis - septembre 2012 - 124 pages

Quatrième de couverture : 
Une réinterprétation moderne du mythe de la cambrioleuse féline popularisé par "Cat's Eyes" ou "La Main au collet d'Alfred Hitchcock".
Alex et Carole sont deux cambrioleuses de haut vol, séduisantes et sans complexes, capables d'aller chercher n'importe quel tableau dans n'importe quel musée. À la recherche d'un chauffeur, elles rencontrent Sam, une championne de moto aux multiples talents. Le trio qui vient de naitre est appelé à entrer dans la légende...
Quand l'étoile montante de la BD française s'associe à l'un des meilleurs duos de la BD indépendante pour réinventer les trois héroïnes les plus connues (et les plus sexy) de l'animation japonaise, le résultat ne peut que faire des étincelles.

Auteurs : Bastien Vivès est né le 11 février 1984. Diplômé de l’école des Gobelins (section animation), après trois années de graphisme à l'ESAG Penninghen, Bastien Vivès réalise ses premiers pas dans un atelier de bandes dessinées qu’il cofonde à Paris. Sous le pseudonyme Bastien Chanmax, il publie sur le net Poungi, « le manchot rappeur amateur de gros seins ». Il est alors découvert par le label jeunes de Casterman. KSTR publie ainsi Elle(s), en début 2007, puis Hollywood Jan avec Mickaël Sanlaville en début 2008, le Goût du Chlore salué par le public et la critique mi 2008 et Dans mes Yeux ainsi qu’Amitiétroite en 2009. Parallèlement, il sort la Boucherie chez Wraoum et Juju Mimi Féfé Chacha, un scénario d’Alexis de Raphelis chez Ankama. Dessinateur en pleine évolution graphique, Bastien Vivès fait assurément partie de la relève de la bande dessinée.
Florent Ruppert et Jérôme Mulot sont nés respectivement en 1979 et 1981 et se sont rencontrés dans la salle d'attente du centre pénitencier de Clairvaux en 1999, lors d'une visite à des membres de leurs familles. Leur collaboration artistique où les deux amis participent aussi bien au dessin qu'au scénario commence en 2002 entre Amsterdam et Dijon sur internet (www.succursale.org). Killoffer les présente à l'Association en 2005 et leur second livre Panier de singe reçoit le prix révélation au festival d'Angoulême en 2007.

Mon avis : (lu en juillet 2013)
Ayant entendu beaucoup de bien sur cette bande dessinée, j'attendais beaucoup de La Grande Odalisque. Mais je n'ai pas été convaincue... 
Alex et Carole sont deux cambrioleuses qui volent dans les musées. Elles sont contactées pour faire un gros coup au Musée du Louvre en volant La Grande Odalisque, tableau d'Ingres. Leur équipe s'étoffe donc d'un troisième membre en la personne de Sam une championne de moto. Entre poursuites, fussillades, police, GIGN, mafia mexicaine, violence...
Je n'ai pas été emportée par l'histoire promise. Le dessin et la mise en page sont réussis mais l'histoire m'a semblée simpliste et sans grande originalité. Cette bande dessinée se lit bien mais sans plus...  Et cet album laisse présager une suite...


Extrait : 

Grande_Odalisque_page_1 vJ1bHvnXGxh5irTnrGKsH8YNA351GJf1_page5_1200 

Grande_Odalisque_page_4odalisque_pl 

grande_odalisque_vives_ruppert_mulot_pl1  grande_odalisque_vives_ruppert_mulot_pl2

Posté par aproposdelivres à 08:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,