soeurs_chocolat_ soeurs_chocolat_gc soeurs_chocolat

Editions Anne Carrière – mars 2007 – 316 pages

Corps 16 – janvier 2008 (Gros Caractères)

Livre de poche – décembre 2009 – 310 pages

Quatrième de couverture :
Elles ne sont pas sœurs... elles sont Sœurs. Leur petite communauté, au coeur de la France, subsiste - difficilement - grâce au délicieux chocolat qu'elles produisent. Mais si elles manquent le rendez-vous au fin fond de la Colombie, la part de fèves de cacao qui leur est réservée sera immédiatement attribuée à d'autres. Quittant leurs habits monastiques, elles se retrouvent dans la forêt amazonienne, face à des bandits qui convoitent leur trésor de fèves. Prêtes à tout pour sauver leur communauté, elles vont changer d'identité, jouer du revolver, chanter et danser dans un cabaret infesté de malfrats... Une aventure haletante et pleine de fantaisie, dans la plus pure tradition romanesque.

Auteur : Catherine Velle a été comédienne et publicitaire. Elle est aujourd'hui directrice de la communication du groupe Marie-Claire. Sœurs chocolat est son troisième roman.

Mon avis : (lu en février 2012)
Voilà un livre que j'ai découvert sur la blogosphère, que malgré mon envie, j'ai mis du temps à sortir de ma PAL... Et j'ai trouvé ce livre très amusant. 
A l'Abbaye de Saint-Julien, les Sœurs consacrent leur vie à Dieu et pour faire vivre la communauté, elles fabriquent un chocolat délicieux grâce à un recette secrète que les Sœurs se transmettent de génération en génération… L’origine de ce chocolat exceptionnel, c’est l’arrivée à l’Abbaye d’une sœur colombienne avec des fèves de chocolat en provenance de son village. Depuis, tous les dix ans, deux Sœurs partent pour aller chercher ces fameuses fèves de cacao.
Le lecteur va être le témoin du voyage des deux Sœurs Jasmine la novice et Anne la plus confirmée. Le voyage va être plus difficile que prévu car des bandits voudraient bien s’emparer du chocolat réservé aux « Sœurs Chocolat ». Elles vont donc voyager incognito et affronter des épreuves nombreuses et variées pour tenter à tout prix à rejoindre le lieu de rendez-vous au fond la forêt Amazonienne.
Ce livre est à la fois un roman d'aventure qui nous entraîne en Colombie à la recherche de fèves de cacao exceptionnelles et une quête initiatique pour deux sœurs, ce voyage plein de péripéties va ébranler leur vocation à chacune.
Les deux Sœurs sont attachantes et j’ai suivie avec beaucoup de plaisirs leurs aventures. Ce livre est tour à tour drôle, plein de suspense et de rebondissements, plein de fraîcheur, et également émouvant.

Autres avis : Sandrine, Valérie

Extrait : (début du livre)
La silhouette vacillante se hâtait dans la neige. Après la ruelle sombre, en atteignant la grand-place, elle s’arrêta un moment, clignant des yeux dans la lumière, le temps d’habituer sa vision à la luminosité nouvelle.
La neige avait fait son apparition au petit matin, déversant sur tout le Haut-Koenigsbourg des tonnes de poudre blanche. Le vieux bourg alsacien de Bergheim était encore endormi, raidi sous la vague de froid, et les  sapins du fond de la place, figés sous leurs guirlandes glacées, semblaient attendre un signal pour se remettre à respirer. Un oiseau triste traversa le ciel plombé en criant.
Encore quelques minutes et elle serait arrivée à destination. Il lui suffisait de traverser la place en diagonale, mêlant ses pas aux traces brunes qui maculaient la neige vierge et convergeaient toutes en faisceau vers la grande bâtisse grise. AD UNUM PRO TOTIS, lut-elle au fronton. Au coup de heurtoir on lui demanda son nom, en dialecte, depuis l’intérieur.
« Je suis Sœur Clothilde.
- Entrez vite, la Sœur, dit le portier en s’effaçant pour laisser passer la vieille religieuse. On n’attendait plus que vous. Les Vénérables sont réunis. Ça va bientôt commencer. »
Il la laissa monter le grand escalier de pierre couvert d’épais tapis. Elle connaissait le chemin. Elle avait gravi ces marches pour la première fois un an auparavant. A ce souvenir, elle frissonna et accéléra sa montée, sautillant comme un moineau noir, avalant les degrés dans le seul chuintement de la longue robe. Au premier étage, un second portier lui ouvrit la porte de la bibliothèque.
Tout le monde était là. Dans la quasi-obscurité et le silence.
Elle glissa comme un fantôme vers la place qu’elle savait lui être réservée. Deux habitués lui firent un léger signe de tête dans l’ombre quand elle rejoignit le cercle. Les autres la regardèrent froidement, sans émotion, et retournèrent leur attention vers le centre de la pièce.
Ils étaient là, les Vénérables. Si blancs de poil, si âgés, que leur simple présence inspirait le respect, si absorbés dans leur tâche que le silence se faisait encore plus épais, plus lourd, à leur entour. Cornelius Van de Velde, Abraham Ritter et Maurice de Chilly-Fortaleza.
Les trois sommités mondiales en matière de chocolat. Trois savants, trois humanistes bardés de toutes les décorations possibles, reçues dans tous les coins du monde où leurs nombreux voyages les avaient entraînés leur vie durant.
A plus de quatre-vingts ans, ils restaient les experts incontournables du cacao et de ses mystères, et la Cabosse d’Or remise chaque année par leur association était la plus haute distinction qu’un fabricant de chocolat pouvait souhaiter.

logo_bibli_IGN_20

Lu dans le cadre du Challenge Petit BAC 2012
logo_Petit_BAC_2012
"Couleur"