CouleurDePeauMiel2 Quadrants – janvier 2008 – 143 pages

Quatrième de couverture : 
Mon corps se souvenait qu'il aimait cette chaleur humaine.
Certain corps s'en souvenaient même tellement bien qu'ils ne parvenaient plus à s'en passer. 

Auteur : Sik Jun Jung est né le 2 décembre 1965 à Séoul, en Corée. Adopté par une famille belge en 1971, il prend pour nom d'adoption Jung Henin. Il suit des études d'Humanités Classiques (latin et mathématiques) à l'Athénée Royal de Rixensart, avant de fréquenter un an, en 1985, l'atelier Saint-Luc de Bruxelles. Il étudie ensuite à l'académie des Beaux-Arts de Bruxelles, en section Illustration. Parallèlement, il fait un bref passage dans le dessin animé, à la Cambre. C'est en 1987 que sa carrière prend un tournant décisif, puisqu'il rencontre Marc Michetz, qui le présente au magazine Spirou. Cela lui permet d'illustrer quelques courts récits dans Spirou et Tintin. Il travaille alors quelques mois dans l'atelier d'Yslaire et de Darasse, et illustre aussi les couvertures du Belgian Business Magazine. En 1991, Jung publie le premier des quatre tomes de Yasuda, chez Hélyode-Lefranc. La finalité de ses dessins est pour lui de faire transparaître des émotions, des sentiments, avec des personnages bien présents, vivants. En 1997, en collaboration avec Martin Ryelandt, il réalise La Jeune Fille et le Vent, aux éditions Delcourt. L'univers asiatique de cette série d'heroïc-fantasy est un retour à ses origines coréennes, et le fantastique lui permet de renforcer le côté évocateur de son dessin, notamment pour le héros : le Vent. Il signe avec Kwaïdan son premier scénario, une nouvelle série qui frappe par la beauté des couleurs directes et la poésie subtile et raffinée qui émane de ce conte nippon.

Site de l'auteur : http://www.kwaidan.net/

Mon avis : (lu en février 2012)
Dans ce deuxième tome, Jung est un adolescent de 14 ans. A ses angoisses et interrogations propres à l’adolescence s’ajoutent son déracinement et sa recherche d’identité. Jung fait un rejet de son pays de naissance la Corée et au contraire est attiré par le Japon. Il souffre d’un manque d’amour maternel. Il y a également les premiers émois et les rapports avec les filles.
Certains passages sont très drôles, d’autres plus douloureux ou émouvants mais avec le recul Jung nous donne un message optimiste et plein d’espoir. L’adolescent qu’il a été a su faire la paix avec lui-même et avec les autres.

Un livre plus sombre que le premier tome mais aussi intéressant et réussi. Très belle découverte.

 

Extrait : 

AlbcouleurDePeauMiel2_1

logo_bibli_IGN_20

Lu dans le cadre du Challenge Petit BAC 2012
logo_Petit_BAC_2012
"Couleur"