landru Vents d'Ouest – septembre 2006 – 137 pages

Quatrième de couverture :
L'histoire vraie du premier tueur en série français En 1922, Henri Désiré Landru est reconnu coupable de l'assassinat de 10 femmes et d'un homme. De la fumée nauséabonde se dégageait de la cheminée de sa villa de Gambais... On y a récupéré une cuisinière dont les tuyaux avaient beaucoup servi... Malgré deux ans d'instruction acharnée, personne ne réussit à faire reconnaître ses crimes à Landru... Il n'avoua rien. Aucun cadavre ne fut retrouvé... Christophe Chabouté revisite cette période obscure de l'Histoire qui a défrayé la chronique, et où s'enchevêtrent le fait divers macabre et les séquelles d'une guerre atroce. 144 pages d'un suspense haletant...

Auteur : Né en 1967, d’origine alsacienne, Christophe Chabouté suit les cours des Beaux-Arts d’Angoulême, puis de Strasbourg. Vents d’Ouest publie ses premières planches en 1993 dans "les Récits", un album collectif sur Arthur Rimbaud. Mais il faut attendre 1998 pour que ce graphiste free-lance se fasse un nom dans la bande dessinée en publiant coup sur coup "Sorcières" aux Editions du Téméraire et "Quelques jours d’été" aux Editions Paquet. Deux albums remarqués et primés, le premier au Festival d’Illzach, le second à Angoulême où Christophe Chabouté décroche l’Alph’Art Coup de Coeur. Avec "Zoé" paru en 1999, Chabouté prouve que son talent a atteint sa pleine maturité, ce qu’il démontre avec encore plus d’évidence dans "Pleine Lune". "Tout seul"(2008), "Terres Neuvas"(2009).

Mon avis : (lu en août 2011)
Landru est un criminel que l'on connaît tous, mais dans cette bande dessinée en noir et blanc, Chabouté réinterprète de façon très personnelle l'affaire Landru. Il mélange le fait divers historique et son imagination...
Le récit de Chabouté commence en novembre 1921, Henri Désiré Landru comparaît devant le tribunal. Il est accusé d'avoir volé les économies de femmes puis de les avoir ensuite assassiné. Les preuves sont accablantes et pourtant Landru n'a jamais avoué ses crimes...
L'album se lit très vite, le dessin est très expressif, souvent il se passe de texte. L'auteur s'est beaucoup documenté sur l'époque et sur ce fait divers, il nous propose une hypothèse différente mais peut-être plausible... Comme on s'en doute, c'est une histoire noire.

 

Extrait :

HenriDesireLandru_img1 landru__extrait2

landru_pl65

Déjà lu du même auteur :

tout_seul Tout Seul  Terres_neuvas Terres Neuvas  

construireunfeu Construire un feu

quelques_jours_d_ete  Quelques jours d'été / Un îlot de bonheur