22f_v_thilliez

la_chambre_des_morts_ la_chambre_des_morts 

Le Passage – septembre 2005 – 311 pages

Pocket – juillet 2006 – 341 pages

Quatrième de couverture :
Imaginez... Vous roulez en pleine nuit avec votre meilleur ami, tous feux éteints. Devant vous, un champ d'éoliennes désert. Soudain le choc, d'une violence inouïe. Un corps gît près de votre véhicule. A ses côtés, un sac de sport. Dedans, deux millions d'euros, à portée de la main. Que feriez-vous? Vigo et Sylvain, eux, ont choisi. L'amitié a parfois le goût du sang: désormais le pire de leur cauchemar a un nom... La Bête.

Auteur : Né en 1973 à Annecy, Franck Thilliez est ingénieur en nouvelles technologies. Son premier roman Train d'enfer pour ange rouge (2003) a été nominé au prix Polar SNCF en 2004. Il est également l'auteur de Deuils de miel (2006) et La Forêt des ombres (2006). La Chambre des morts (2005), classé à sa sortie dans la liste des meilleures ventes et salué par la critique, a reçu le prix des lecteurs Quais du Polar 2006. Franck Thilliez vit actuellement dans le Pas-de-Calais.

Mon avis : (lu en février 2011)
C'est pour participer au Rendez-vous de Pimprenelle que j'ai entrepris de lire du Franck Thilliez.
Je n'avais pas été convaincu par ma première expérience avec La forêt des ombres
et j'ai voulu tenter une nouvelle fois l'expérience.
Vigo et Sylvain ont été récemment licenciés, pour se venger, ils sont aller taguer les murs de leur ancienne entreprise, en repartant ils vont faire un dernier trip dans le champ d'éoliennes à grande vitesse et feux éteints. Et c'est le choc ! Ils retrouvent alors près de la voiture, le corps d'un homme et un sac de sport plein de billets de banque. Que faire ? Appeler la police ou se débarrasser du cadavre et garder l'argent ?
En parallèle, non loin de là, le cadavre d'une petite fille, victime d'un enlèvement est retrouvé. Une autre fillette a disparu...
J'ai retrouvé dans cette histoire le côté morbide et sanglant du premier livre lu, malgré cela, j'ai réussi à apprécier cette intrigue en lisant ce livre avec une certaine distance. Je m'explique, j'ai essayé de faire abstraction des passages horribles pour éviter l'écœurement.
Il y a quelques jours, j'ai quand même emprunté à la bibliothèque Le syndrome [E] que je n'ai pas eu le temps de lire avant le Rendez-vous de Pimprenelle, ce sera une de mes futures lectures...

Extrait : (début du livre)
Depuis la nuit dernière, l'odeur avait encore empiré. L'infection ne se contentait plus d'imprégner les draps ou les taies d'oreiller, elle se diluait dans toute la chambre, tenace et nauséeuse. Une fois son tee-shirt ôté, la fillette l'avait écrasé sur son nez avant de nouer les extrémités autour de sa tête. Stratagème inefficace. Malgré la barrière de tissu, les molécules olfactives distribuaient leur poison invisible. Il est des fois où l'on ne peut rien contre plus petit que soi.
A travers les fenêtres verrouillées, l'été déversait une moiteur grasse, les mouches bourdonnaient, agglutinées en losanges émeraude sur un trognon de pomme pourri. De plus en plus, l'enfant se sentait impuissante face aux hordes ailées. Les insectes se multipliaient à une vitesse prodigieuse et fondaient sur le lit, trompes en avant, à chaque fois que la petite relâchait son attention. Bientôt, épuisée, affamée, elle serait forcée de capituler.
Même pas neuf ans et pourtant, déjà, l'envie de mourir.

Prochain Rendez-vous avec Pimprenelle
Yasmina_khadra
Yasmina Khadra