blacksad Dargaud – novembre 2000 – 48 pages

Quatrième de couverture :
"Parfois, quand j'entre dans mon bureau, j'ai l'impression de marcher dans les ruines d'une ancienne civilisation. Non à cause du désordre qui y règne, mais parce que certainement cela ressemble au vestige de l'être civilisé que je fus jadis"

Auteurs : Juan Díaz Canales est un scénariste de bande dessinée espagnol né à Madrid (Espagne) en 1972. Il montra très tôt un intérêt envers la bande dessinée avant de se tourner vers le dessin animé. À 18 ans, il entre dans une école d'animation. En 1996, avec trois dessinateurs, il fonde la société Tridente Animation dans laquelle il travaille avec des sociétés européennes et américaines. Il a travaillé comme scénariste pour la bande dessinée Blacksad (dessinée par Juanjo Guarnido) ainsi que pour le film d'animation Otel et comme réalisateur de séries télévisées ainsi que de films d'animation. En travaillant aux studios d'animation Lapiz Azul, il rencontra Juanjo Guarnido auquel il proposa un projet de bande dessinée qui deviendra plus tard Blacksad.

Juanjo Guarnido est un dessinateur de bandes dessinées espagnol né à Grenade (Espagne) en 1967. Après une enfance passée à dessiner, il fait ses études aux Beaux-Arts à Grenade et y obtient son diplôme. Il participe à la conception de plusieurs fanzines et publie des illustrations chez Comics Forum - Planeta de Agostini pour l'édition espagnole de Marvel Comics. Il s'installe ensuite à Madrid où il travaille aux studios d'animation Lapiz Azul. C'est dans ce studio qu'il rencontre Juan Diaz Canales, celui qui deviendra son scénariste pour Blacksad.
Juanjo Guarnido est embauché en 1993 aux Studios Walt Disney de Montreuil (à côté de Paris). Il y travaille comme layout-man (dessinateur des décors) puis comme animateur. C'est à ses heures libres qu'il entreprend la fabrication de son premier album, Blacksad : Quelque part entre les ombres.

Mon avis : (lu en novembre 2010)
J’avais vu cette bande dessinée dans les mains de plusieurs de mes proches, mais elle ne m’attirait pas vraiment. C’est à l’occasion du Baby-Challenge Polar 2011 que je me suis décidée à la lire.
Blacksad, le héros, est un chat noir à museau blanc détective privé. Ce premier volume nous raconte les débuts de John Blacksad et il met en scène la corruption et la mafia.
Natalia Wilford, une célèbre actrice, est retrouvée assassinée. Blacksad décide de retrouver l’assassin car la victime est à la fois sa première cliente et son premier amour.

L’intrigue n’a rien de bien originale, mais la magnifique qualité du dessin crée une ambiance et une atmosphère sombre, d’un univers semblable à celui des romans noirs, dans le New York des années 1950. Les personnages sont des animaux anthropomorphes, à chacun sa caractéristique animale : le détective privé est un chat, les policiers sont des chiens, les tueurs des reptiles ou des rats, les gardes du corps des ours et des rhinocéros, le journaliste une fouine, les patrons de bars des cochons débraillés… Cette BD est comme un film : les images défilent,  le découpage des scènes est réalisé comme celui des plans cinématographiques. Une belle découverte grâce au Baby-Challenge Polar 2011 organisé par Livraddict.

Extrait :

blacksad_guarnido_1

blacksad_t1

BlacksadPlanche

baby_challenge_polar
Lu pour le Baby Challenge - Polar organisé par Livraddict
Livre 8/20 Médaille en chocolat