28 mars 2010

Blast : 1 - Grasse carcasse – Manu Larcenet

blast Dargaud – novembre 2009 – 204 pages

 

Présentation de l'éditeur :

 

Je pèse lourd. Des tonnes. Alliage écrasant de lard et d'espoirs défaits, je bute sur chaque pierre du chemin. Je tombe et me relève, et tombe encore. Je pèse lourd, ancré au sol, écrasé de pesanteur. Atlas aberrant, je traîne le monde derrière moi. Je pèse lourd. Pire qu'un cheval de trait. Pire qu'un char d'assaut. Je pèse lourd et pourtant, parfois, je vole.

 

 

Auteur : Né le 6 mai 1969 à Issy-les-Moulineaux, après s'être lancé dans la BD à l'âge de dix ans, Manu Larcenet étudie le graphisme au lycée de Sèvres et obtient un BTS d'expression visuelle option 'images de communication' à l'Ecole des arts appliqués. Parallèlement, il multiplie les concerts avec un groupe punk fondé avec des amis de collège. Il fait son service militaire en 1991 et connaît alors le bataillon disciplinaire. A son retour, il emménage avec des amis musiciens et poursuit la scène et le graphisme : ses premiers dessins sont publiés dans des fanzines de rock et de bande dessinée. Il commence en 1994 une collaboration d'abord discrète avec le magazine Fluide glacial ; son premier récit, 'L' Expert-comptable de la jungle', est bientôt suivi de 'Soyons fous', 'La Loi des séries' et 'Bill Baroud espion'. Spirou, Dupuis, Glénat et Les Rêveurs de runes, une maison d'édition qu'il a fondée avec Nicolas Lebedel, publient depuis ses albums. Les improbables créatures ou les petits bonhommes ordinaires qui peuplent ses dessins font son succès. Il reçoit en 2003 le prix Jacques Lob, puis le prix du meilleur album à Angoulême en 2004 pour 'Le Combat ordinaire'. Mêlant autobiographie et réflexion, à l'instar de son 'Retour à la terre', cette série apparaît comme celle de la maturité. Changement de ton qui ne l'empêche pas, à l'occasion, de revenir, en 2006, à ses premières amours avec l'album 'Chez Francisque', scénarisé par Yan Lindingre. Artiste protéiforme, alternant séries potaches et récits plus profonds, Manu Larcenet compte désormais parmi les auteurs incontournables de la bande dessinée.

Mon avis : (lu en mars 2010)
C'est le premier album d'une série, c'est l'histoire de Polza Mancini dit Grosse Carcasse. Il est très gros, un crâne chauve, un nez long et rouge et de tous petits yeux. Il est en garde à vue car il aurait fait du mal à une femme prénommée Carole. On n'en saura pas plus. Deux policiers sont là pour le faire avouer. Il veut avant tout raconter sa vie “Si vous voulez comprendre… Il faut que vous passiez par où je suis passé”. Il commence par raconter la mort de son père. Puis son expérience du Blast, une hallucination ou un délire qui lui donne l'impression d'être léger. Un jour, il est devenu clochard volontaire et décide de rejoindre l'île de Pâques et ses moaïs en s'enfonçant dans la nature...
C'est à la fois un conte sombre et énigmatique qui navigue avec imagination et réalité, il nous émeut et nous fait réfléchir. Le dessin est superbe, du noir et blanc avec quelques touches de couleurs de dessins d'enfants. Et après ce premier volume, j'attends avec beaucoup de curiosité la suite des aventures de Grosse Carcasse.

Extrait :

blast1_pla

blast_1

Larcenet_Blast_Extrait01_Decembre_2009

blast_p49

 

 

Posté par aproposdelivres à 09:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,