01 février 2010

Carson McCullers (suite)

le_coeur_des_un_chasseur_solitaire Stock – mars 2007 – 530 pages

« Esquisse pour le Muet » traduit de l'anglais (États-Unis) par Jacques Tournier

« Ecrivains, écritures et autres propos » traduit de l'anglais (États-Unis) par Françoise Adelstain

Quatrième de couverture : (...) Cette édition comprend également l'esquisse de ce grand roman ainsi que l'ensemble des essais et des articles que Carson McCullers a publiés de son vivant. Ces textes précisent les références de ce prodige de la littérature américaine tout en mettant en valeur sa sensibilité et son engagement.

Auteur : Née à Columbus, Georgie le 19 février 1917, dans le vieux Sud des États-Unis, l'adolescente Lula Carson Smith trompe son ennui entre le piano, qu'elle découvre à l'âge de 10 ans, et l'écriture. En 1934, elle délaisse ses ambitions de concertiste pour se rendre à New York. Là, elle se consacre à l'écriture en suivant des cours de création littéraire à la Columbia University. Un an plus tard, elle épouse le caporal James Reeves McCullers. Carson se consacre à l'ébauche du roman 'Le cœur est un chasseur solitaire' (1940) qui est un véritable succès. D'autres œuvres suivront parmi lesquelles 'Reflet dans un œil d'or' (1942) et 'La ballade café triste' (1943). Après avoir divorcé de McCullers, elle se remarie avec celui-ci bien qu'elle entretienne une relation amoureuse avec son amie Annemarie Schwarzenbach. Fascinée par Paris comme tous ceux de la 'Lost Generation', elle s'y rend régulièrement et se promène à Saint-Germain-des-Prés aux côtés de son mari. Malgré leur relation de plus en plus tendue, ils achètent une maison à Bachiviliers en 1952. Un an plus tard, Reeves se suicide et laisse une Carson de plus en plus fébrile. Les problèmes de rhumatismes aigus qu'elle connaît depuis ses 15 ans l'handicapent ; Carson se fragilisera d'année en année pour mourir à seulement 50 ans le 29 septembre 1967.

Mon avis : (lu en janvier 2010)

Dans l'édition du livre « Le cœur est un chasseur solitaire » que j'ai lu il y a quelques jours, il y a une suite : environ 130 pages supplémentaires...

Tout d'abord le chapitre « Esquisse pour le Muet » qui est une ébauche du roman « Le cœur est un chasseur solitaire », il y est décrit les personnages et les évènements du livre puis la structure générale y est décortiquée. Côté technique d'écriture, on apprend que le livre "obéit à une écriture en contrepoint", que "chacun des personnages représente un tout en lui-même - comme chacune des voix d'une fugue - mais sa personnalité s'enrichit chaque fois qu'il s'accorde ou s'oppose avec les autres personnages". En effet, chacun des quatre personnages principaux gravitent autour du muet, mais ce dernier est plus mystérieux, son mutisme l'empêchant d'être compris par les autres. C'est vraiment intéressant de découvrir un semblant de « making off» d'une œuvre.

Ensuite sous un chapitre « Ecrivains, écritures et autres propos », on trouve des articles de l'auteur autour des thèmes des écrivains et de l'écriture, puis d'autres articles écrits durant la guerre de 1940 à 1945 et enfin des articles autour de Noël.

En premier lieu, Carson McCullers nous parle de son approche de l'écriture, des livres qui l'ont marquée, des écrivains qui l'ont influencée. Elle évoque également «La solitude... une maladie américaine» qui est le thème central de son livre «Le cœur est un chasseur solitaire».

Ensuite durant la guerre, l'auteur évoque la guerre vue de l'Amérique, son quartier de Brooklyn mais aussi la nuit du Nouvel An 1941 «Cette nuit, il se peut que Londres soit grise sous le brouillard ou que, sous le clair de lune, la silhouette de la tour de l'Horloge se dessine contre le ciel. Mais, quand les cloches sonneront, on entendra battre le cœur de l'Angleterre en guerre – un battement lourd, sonore et assuré. Oui, Big Ben résonnera en ce nouvel an, et sur toute la surface de la terre il y aura des gens pour l'entendre.» ou la fête de Thanksgiving...

Enfin, autour de Noël, Carson McCullers nous conte un Noël en famille avec les préparatifs et la fête en elle-même, puis le Noël de ses cinq ans et pour finir une veille de Noël à l'hôpital.

Grâce à tous ces textes, on découvre un peu mieux qui est Carson McCullers, un auteur talentueux empreint de beaucoup de sensibilité. En conclusion, j'ai vraiment envie de découvrir prochainement un peu plus son œuvre.

Déjà lu du même auteur :

le_coeur_des_un_chasseur_solitaire Le cœur est un chasseur solitaire - Carson McCullers 

Posté par aproposdelivres à 06:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :