24 novembre 2009

Un chant de Noël – Charles Dickens

un_chant_de_noel_ Gallimard - octobre 1990 – 152 pages

le_drole_de_noel_de_Scrooge Livre de Poche Jeunesse – septembre 2009 – 156 pages

un_chant_de_no_l_bilingue Folio bilingue – septembre 1997 – 283 pages

un_chant_de_noel Folio junior – décembre 1999 – 146 pages

un_chant_de_no_l_dickens_LGP Livre de Poche Jeunesse – octobre 2008 – 156 pages

traduit de l'anglais par P. Lorain, Jean Esch

un_chant_de_noel_p LGF – novembre 2009 – 184 pages

traduit de l'anglais par André de Goy, G. B. de Saint-Romain

un_chant_de_no_l_dickens_el L'École des Loisirs – octobre 2009

Présentation de l'éditeur : Le soir de Noël, un vieil homme égoïste et solitaire choisit de passer la soirée seul. Mais les esprits de Noël en ont décidé autrement. L'entraînant tour à tour dans son passé, son présent et son futur, les trois spectres lui montrent ce que sera son avenir s'il persiste à ignorer que le bonheur existe, même dans le quotidien le plus ordinaire.

Auteur : Né en 1812 et mort en 1870, Charles Dickens est l'un des romanciers anglais les plus populaires dans le monde entier. Issu d'une famille très modeste, Charles Dickens souffre beaucoup de sa condition. Ces difficultés seront la source d'inspiration de la plupart de ses œuvres, dont les plus connues sont Les aventures de M. Pickwick, David Copperfield et Oliver Twist.

Mon avis : (lu en novembre 2009)

J'ai commencé cette lecture pour accompagner mon fils qui étudie ce livre en français avant d'aller voir le film avec sa classe de 6ème. C'était aussi pour moi l'occasion de relire du Charles Dickens.

L'histoire se déroule à Londres, au XIXème siècle, c'est la veille de Noël. Scrooge est un vieillard égoïste, riche mais avare, aigri. Il totalement insensible à la magie de Noël, sans aucun sentiment vis à vis de ses proches. Il s'apprête comme d'habitude à passer Noël seul dans sa sombre maison. Il est pris par des hallucinations et le spectre de son ancien associé Marley lui rend une effrayante visite. Il lui annonce la visite prochaine de trois Esprits. Scrooge se voit d'abord confronté à l'Esprit des Noëls passés, qui le replonge dans ses propres souvenirs, réveillant en lui des blessures oubliées et des regrets profondément enfouis. Puis l'Esprit des Noël présents et enfin le plus effrayant : l'Esprit des Noël futurs. Scrooge va réagir et changer sa façon de vivre.

Voici un très joli conte de Noël écrit par Charles Dickens en 1843 qui est très populaire dans les pays anglophones. L'écriture est admirable, l'histoire est pleine d'humour, de tendresse et de suspens. Il n'est pas si facile à lire pour un jeune de 11 ans, mais en l'accompagnant je pense que c'est une bonne expérience et un vrai plaisir. C'est la magie de Noël !

film_scrooge_Fr  film_scrooge_GB2

Le Drôle Noël de Scrooge (Titre original : Disney's A Christmas Carol ) est un film d'animation américain réalisé par Robert Zemeckis avec Jim Carrey, Gary Oldman, Colin Firth. Ce film sort au cinéma en France le 25 novembre 2009.


Il existe aussi des adaptations pour jeunes enfants :

un_conte_de_noel_ Un conte de Noël - Oskar jeunesse - sept. 2008 - 36 pages

scrooge_un_chant_de_noel_ Scrooge, un chant de Noël - Delcourt - nov. 2008 - 47 pages

Extrait : (page 11)

Un jour, le meilleur de tous les bons jours de l'année, la veille de Noël, le vieux Scrooge était assis, fort occupé, derrière son bureau. Il faisait un froid vif et perçant, le temps était brumeux ; Scrooge pouvait entendre les gens aller et venir dehors dans la ruelle, soufflant dans leurs doigts, respirant avec bruit, se frappant la poitrine avec les mains et tapant des pieds sur le trottoir pour les réchauffer. Trois heures seulement venaient de sonner aux horloges de la Cité, et cependant il faisait déjà presque nuit. Il n'avait pas fait clair de toute la journée et les lumières qui paraissaient derrière les fenêtres des bureaux voisins ressemblaient à des taches de graisse rougeâtres qui s'étalaient sur le fond noirâtre d'un air épais et en quelque sorte palpable. Le brouillard pénétrait dans l'intérieur des maisons par toutes les fentes et les trous de serrure ; au-dehors il était si dense, que quoique la rue fût des plus étroites, les maisons en face ne paraissaient plus que comme des fantômes. A voir les nuages sombres s'abaisser de plus en plus et répandre sur tous les objets une obscurité profonde, on aurait pu croire que la nature était venue s'établir tout près déjà pour y exploiter une brasserie fonctionnant sur une vaste échelle.

La porte du bureau de Scrooge demeurait ouverte, afin qu'il pût avoir l'œil sur son commis qui se tenait un peu plus loin, dans une petite cellule triste, sorte de citerne sombre, occupé à copier des lettres. Scrooge avait un très petit feu, mais celui du commis était beaucoup plus petit encore : on aurait dit qu'il n'y avait qu'un seul morceau de charbon. Il ne pouvait l'augmenter, car Scrooge gardait la boîte à charbon dans sa chambre, et toutes les fois que le malheureux entrait avec la pelle, son patron ne manquait pas de lui déclarer qu'il serait forcé de le quitter. C'est pourquoi le commis mettait son cache-nez blanc et essayait de se réchauffer à la chandelle ; mais comme ce n'était pas un homme de grande imagination, ses efforts demeuraient superflus.

- Je vous souhaite un joyeux Noël, mon oncle, et que Dieu vous garde ! cria une voix enjouée.

C'était la voix du neveu de Scrooge, qui été venu le surprendre si vivement qu'il n'avait pas eu le temps de le voir.

- Bah ! dit Scrooge, sottise !

Posté par aproposdelivres à 10:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,