20 août 2009

Déchaîné – Ally Kennen

d_chain_ Gallimard-Jeunesse – septembre 2008 – 351 pages

traduit de l’anglais par Alice Marchand

Présentation de l'éditeur
Ça fait quoi d'être copain avec un tueur ? Et comment ils écrivent ces gars-là ? Quand Charlie s'inscrit sur un site Internet pour correspondre avec un condamné à mort, il n'a pas d'autre ambition que d'assouvir sa curiosité. Mais le jour où il reçoit de "son prisonnier", Lenny Sherry, un courrier, posté de Bexton, sa propre ville, Charlie comprend qu'il s'est lancé dans un jeu dangereux et qu'il aurait vraiment mieux fait de continuer à voler des camions et à sécher les cours. Après La Bête, le nouveau roman de la jeune et impertinente Ally Kennen. Frissons, humour et évasion garantis !

Biographie de l'auteur
Ally Kennen est anglaise. Elle a grandi à Exmoor dans une ferme isolée très rudimentaire avec de nombreux enfants et adolescents. Elle a été auxiliaire de vie scolaire, puéricultrice, gardienne de musée et archéologue. Elle est aussi chanteuse professionnelle. Une de ses chansons a figuré au Top 50 britannique. Elle vit à Bristol avec son mari et sa petite fille.

Mon avis : (lu en août 2009)

Encore un livre que je lis sur le conseil de mon fils aîné. Ce livre «ado» est, d'après l'éditeur, destiné à partir de 14 ans, car la violence y est assez présent surtout au début... En effet, on découvre le héros Charlie Parsons qui vient de se faire trancher une phalange de son majeur gauche par son meilleur ami, surnommé Démon, au cours d'un jeu stupide avec un couteau... Charlie est un petit délinquant, son père est absent, sa mère dépressive et sa grand-mère plutôt revêche : il s'amuse à voler un camion puis fait un rodéo sur l'autoroute, il a aussi l'idée de correspondre avec un condamné à mort en se faisant passer pour sa mère (car il n'est pas majeur)... Lors d'un séjour en prison, Charlie va recevoir une lettre de son correspondant, Lenny qui a été libéré pour vice de forme et qui est revenu dans son propre village. Cela commence à faire peur à Charlie, en effet Lenny est devenu le petit copain de sa mère...

Le récit est plein d'humour noir et l'on se surprend souvent à rire, mais la fin semble plus convenue qu'elle n'en à l'air... J'avais oublié un détail de l'intrigue pour comprendre réellement le message de la dernière lettre de Lenny à Charlie. J'ai passé un bon moment en lisant ce livre d'humour noir anglais.

Extrait : (début du livre)
C'est Démon qui avait mon doigt. On traînait sous le pont avec la bande habituelle : les jumeaux Farrow, Connor Blacker, la sœur de Démon - Lexi - et sa copine moche, Debbie. C'était le bout de mon majeur de la main gauche. Et sans le majeur, plus moyen de faire des doigts. Pour un mec comme moi, c'est vraiment la honte, t'imagines ? Comment je suis censé m'exprimer ?
Bref, on faisait les cons sur le chemin de halage, au bord du canal. Il y a genre un million de noms tagués sous le pont. Ça me rappelle les monuments aux morts, tu vois, avec tous ces noms de soldats tués à la guerre.
Parmi les noms les plus récents, il y a le mien.
CHARLIE PARSONS
Je suis juste en dessous de Démon, mais il y a d'autres noms dont mes yeux n'arrivent pas à se détacher. Pile de l'autre côté, il y en a un qui est tracé à la bombe en grosses lettres roses.

SELBY P.

Juste à côté, en lettres blanches tarabiscotées, mais bien nettes, ça dit LE GLAÇON , et il y a un poing dessiné autour des deux noms. C'est les tags de mes frères. Ils ne sont pas dans le coin.

Les autres tags que je regarde sont en plein milieu de l'arche, à peu près à mi-hauteur. Ils sont couverts de mousse et pas mal délavés, mais on ne laisse personne repeindre par dessus.

J.JUBY C'est le père de Démon.

NAPPY PARSON Et ça, c'est mon vieux. C'est une tradition familiale...

Posté par aproposdelivres à 20:25 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,