mille_femmes_blanche_  mille_femmes_blanches

traduit de l’anglais (États-Unis) par Jean-Luc Piningre

Le Cherche-Midi Editions – avril 2000 – 392 pages

Pocket – juillet 2004 – 505 pages

Quatrième de couverture
En 1874, à Washington, le président américain Grant accepte dans le plus grand secret la proposition incroyable du chef indien Little Wolf: troquer mille femmes blanches contre chevaux et bisons pour favoriser l'intégration du périple indien. Si quelques femmes se portent volontaires, la plupart des "Mille femmes" viennent en réalité des pénitenciers et des asiles de tous les États-Unis d'Amérique... Parvenue dans les contrées reculées du Nebraska, l'une d'entre elles, May Dodd, apprend alors sa nouvelle vie de squaw et les rites inconnus des Indiens. Mariée à un puissant guerrier, elle découvre les combats violents entre tribus et les ravages provoqués par l'alcool. Aux côtés de femmes de toutes origines, May Dodd assiste alors à la lente agonie de soi, peuple d'adoption...

"(. .) un envoûtement qui plane sur tous les temps de la lecture." Anne-Marie Koenig - "GEO"

Auteur : Jim Fergus est né à Chicago mais a vécu en Floride jusqu'à l'âge de trente ans. Passionné de littérature, il choisit d'enseigner le tennis le temps de déterminer sa vocation définitive. Pour vivre au plus près de la nature, il s'installe dans le Colorado, et parcourt avec ses labradors les grands espaces. Il se consacre alors à la chasse, se prend d'intérêt pour les Indiens et découvre la culture Cheyenne. Pour gagner sa vie, il s'essaie au journalisme et écrit des articles sur la gastronomie, la chasse, la pêche et la nature dans les magazines 'Newsweek', 'The Paris Review', 'Esquire sportmen', 'Outdoor Life', etc. Ses articles lui donnent l'occasion de rencontrer Robert Redford et Jim Harrison qui l'encouragent à poursuivre ses travaux d'écriture. 'Mille femmes blanches' est son premier roman. Les publics français et américain sont conquis, et le livre obtient en 2000 le prix du premier roman étranger. 'La fille sauvage' (2004) met en scène une jeune apache. Pour son troisième roman, sur lequel il travaille, Jim Fergus a choisi de livrer des souvenirs personnels.

Mon avis : (lu en avril 2004)

L’histoire se passe aux États-Unis en 1875, Little Wolf, chef des Cheyennes, demande au président Grant qu’on lui fasse cadeau de mille femmes pour « assurer la sécurité et la prospérité d'un peuple assiégé de toutes parts ». En partant de ce fait historique (il y a bien eu un chef cheyenne Little Wolf qui a proposé 1000 chevaux en échange de mille femmes blanches mais le président Grant n'a pas donné suite), l’auteur imagine l’aventure de ces femmes offertes aux Cheyennes. A travers le journal intime de May Dodd, on découvre le quotidien de ces femmes, le choc de deux cultures opposées, l'influence dévastatrice américaine sur les indiens, l'intégration sera parfois difficile pour certaines de ces femmes blanches…

On est émerveillé par des paysages magnifiques, par une civilisation respectueuse des individus et de l'environnement. Ce livre est vraiment passionnant, émouvant et captivant. J’en garde un souvenir formidable !