04 juillet 2009

Aya de Yopougon 4 - Marguerite Abouet et Clément Oubrerie

Aya_4 Gallimard Jeunesse – novembre 2008 – 106 pages

Résumé du livre :

Les histoires de Yopougon s'exportent quand Inno, 'coiffeur pour dames stylées', débarque à Paris et lance une mode de la coupe Grace Jones dans un foyer malien. Pendant ce temps en Côte d'Ivoire, Aya est harcelée par un prof de fac, le père de Félicité surgit de nulle part pour récupérer sa fille devenue mannequin et Mamadou subvient aux besoins de sa petite famille en faisant le gigolo.

Auteurs :
Marguerite Abouet
naît en 1971 à Abidjan. Elle grandit en famille dans le quartier populaire de Yopougon jusqu'à l'âge de douze ans. Puis, ses parents l'envoient avec son grand frère à Paris, où les héberge leur grand oncle. Elle y découvre avec émerveillement les bibliothèques et se passionne pour les livres. Elle écrit bientôt des romans qu'elle ne fait lire à personne, tout en devenant tour à tour punk, supernounou pour triplés, pour mamies et papis, serveuse, opératrice de saisie... Après une carrière d'assistante juridique, elle décide de se consacrer uniquement à l'écriture et crée, avec la complicité de Clément Oubrerie, le personnage d'Aya. Elle y raconte avec une voix et un humour inédits une Afrique loin des clichés, de la guerre et de la famine. En 2006, Aya de Yopougon est célébré par le prix du Premier album au Festival international de ta bande dessinée d'Angoulême. Marguerite Abouet vit aujourd'hui à Noisy le Sec, près de Paris. Elle écrit de nombreuses histoires pour le livre, la télévision et le cinéma. Elle travaille aussi beaucoup pour l'association qu'elle a fondée Des livres pour tous, dans le but de rendre le livre plus accessible aux enfants d'Afrique en y créant des maisons de quartier bibliothèques.

Clément Oubrerie naît à Paris en 1966. Après le bac, il entame des études d'art à l'école Penninghen, qu'il interrompt pour partir aux États-Unis. Il y passe deux années, exerce toutes sortes de métiers, mais finit dans un pénitencier au Nouveau-Mexique parce que sans papiers. De retour en France, il illustre des ouvrages pour la jeunesse - une quarantaine à ce jour - et co-fonde La Station, un studio d'animation avec lequel il prépare actuellement un long-métrage signé Anna Gavalda. Il trouve aussi le temps de jouer de la batterie avec un groupe de funk et de voyager, notamment en Côte d'Ivoire. Son talent singulier donne vie avec esprit et authenticité au récit de Marguerite Abouet.

Mon avis : (lu en juillet 2009)

J'ai enfin pu lire le quatrième tome de Aya de Yopougon ! Tout commence avec l'arrivée d'Inno à Roissy, il vient tenter sa chance en France. Il va découvrir la triste réalité d'un immigré à Paris. Mais il est plein de ressources et il va s'adapter à cette nouvelle vie. J'ai aussi retrouvé avec joie, à Yopougon (quartier d'Abidjan), Aya qui est maintenant étudiante en médecine mais elle est harcelée par son professeur de biologie, Adjoua qui élève son fils et tient un petit commerce et Bintou "conseillère en gars".

Comme d'habitude, on retrouve à la fin du livre les bonus ivoiriens : l'incontournable lexique, une mise au point sur le visa et deux recettes ivoiriennes : purée de poisson à l'igname et les allocos et leur petite sauce.

J'ai lu ce tome 4 avec beaucoup de plaisir et j'attends avec impatience la sortie de l'album suivant...

Extraits :

Aya4_extrait

Aya4_extrait1

Aya4_extrait2

Aya de Yopougon

Aya de Yopougon 2

Aya de Yopougon 3

Posté par aproposdelivres à 18:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,


Cherche auteur désespérément - Debra Ginsberg

cherche_auteur_d_sesp_r_ment Presse de la Cité – mai 2008 – 365 pages

traduit de l’anglais (États-Unis) par Alice Delarbre

Présentation de l'éditeur
Angel Robinson a l'impression de vivre un rêve. Elle qui ne jure que par les livres vient de décrocher un poste d'assistante dans la plus célèbre agence littéraire des Etats-Unis. Mais elle découvre rapidement qu'il faut composer avec une patronne hystérique, des collègues lunatiques et des auteurs capricieux. Elle réussit pourtant, grâce à son sens littéraire hors pair, à se rendre indispensable et repère plusieurs projets intéressants. Un en particulier : le roman d'un auteur anonyme, livré chapitre par chapitre. Angel tombe sous le charme au gré des envois du mystérieux écrivain. Jusqu'au jour où elle comprend que le texte s'inspire de sa propre vie... Un éloge pétillant des plaisirs de la lecture, un roman jubilatoire qui séduira tous les amoureux des livres.

Biographie de l'auteur
Journaliste, Debra Ginsberg vit en Californie. "Cherche auteur désespérément" est son premier roman.

Mon avis : (lu en juillet 2009)

J’ai d’abord été attiré par la couverture de ce livre, puis par la dédicace de l’auteur : "Aux écrivains qui attendent encore d'être publiés, aux amoureux des livres qui les liront un jour". En effet, ce livre nous décrit le monde de l'édition : avec Lucy Fiamma agent littéraire célèbre que l'on découvre comme étant une grande manipulatrice qui exploite son personnel. Angel aime les livres et les auteurs, elle vient d'être embauchée comme assistante de Lucy. Dans l'Agence, il y a aussi Craig, Anna, Nora-Kelly puis Jackson. On découvre un milieu de l'édition sombre et cruel où l'important c'est l'argent plutôt que l'œuvre et l'auteur...

Je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé ce livre mais je l'ai trouvé sans saveur. Je l'ai lu jusqu'au bout car il y a un certain mystère autour d'un manuscrit écrit par un auteur anonyme qui raconte une histoire sur le milieu de l'édition...(quelle originalité !) Il y a donc un certain suspens qui rend ce livre distrayant.

Posté par aproposdelivres à 12:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :