26 mai 2009

La vie d'une autre – Frédérique Deghelt

la_vie_d_une_autre_    la_vie_d_une_autre la_vie_d_une_autre_p

Actes Sud – janvier 2007 – 340 pages

Actes Sud - juin 2008 - 340 pages

LGF – janvier 2010 – 251 pages

Présentation de l'éditeur
Marie a vingt-cinq ans. Un soir de fête, coup de foudre, nuit d'amour et le lendemain... Elle se retrouve douze ans plus tard, mariée, des enfants et plus un seul souvenir de ces années perdues. Cauchemar, angoisse... Elle doit assumer sa grande famille et accepter que l'homme qu'elle a rencontré la veille vit avec elle depuis douze ans et ne se doute pas du trou de mémoire dans lequel elle a été précipitée. Pour fuir le monde médical et ses questions, elle choisit de ne rien dire et devient secrètement l'enquêtrice de la vie d'une autre. Ou plutôt de sa propre vie. C'est avec une énergie virevoltante et un optimisme rafraîchissant que Frédérique Deghelt a composé ce roman plein de suspense sur l'amour et le temps qui passe, sur les rêves des jeunes filles confrontés au quotidien et à la force des choix qui déterminent l'existence.

Biographie de l'auteur
Journaliste et réalisatrice de télévision, voyageuse infatigable avec Paris pour port d'attache, Frédérique Deghelt est également l'auteur chez Actes Sud de Je porte un enfant et dans mes yeux l'étreinte sublime qui l'a conçu (2007),
La grand-mère de Jade (2009).

Mon avis : (lu en mai 2009)

C'est le deuxième livre que je lis de cette auteur, après "La grand-mère de Jade" que j'ai beaucoup aimé. C'est l'histoire de Marie qui a 25 ans, lors d'une fête elle a un coup de foudre pour Pablo, elle passe une nuit d'amour et le lendemain... elle se réveille douze ans plus tard, mariée, des enfants et sans aucun souvenirs des douze années passées. Cauchemar, angoisse... elle décide de ne rien dire de son amnésie et chaque jour elle explore son quotidien oublié et enquête sur « la vie d'une autre » qui pourtant est sa propre vie.

Le récit est formidable, j'ai été happée par la vie de Marie, personnage très attachant. J’ai ressenti avec elle ses troubles devant des situations déstabilisantes. Ce livre est à la fois beau, étrange, troublant et fabuleux.

Extrait : (page 128)
Je me regarde dans la glace : à quoi ressemble mon visage ce matin ? Depuis quinze jours, je me débats dans mes souvenirs, mes oublis et ma seconde nouvelle vie avec mes enfants. Jamais je n'ai eu un moment de répit, quelques jours qui s'écoulent yeux dans les yeux avec Pablo... Tout au plus quelques heures autour d'un dîner. Je n'ai jamais eu l'occasion de l'observer vraiment dans un contexte différent, hors de cette famille que nous avons faite et que je viens de découvrir. la solution est peut-être là, dans cette maison qui a sans doute été importante dans notre rapport amoureux. J'en suis là de mes réflexions quand mon estomac me rappelle qu'il est vide. Quand je descends l'escalier en pierre, Pablo achève de dresser une table sur une terrasse fleurie. la maison est construite sur une avancée rocheuse et ne doit pas avoir beaucoup de fenêtres qui ne donnent pas sur la mer.

Posté par aproposdelivres à 09:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :